Nike : fin du FuelBand mais nouveau départ pour Nike+

22 avril 2014 à 14h07
0
Nike prend une nouvelle direction en matière de sport connecté. Le fabricant de chaussures arrête le FuelBand et se concentre sur des applications reposant sur d'autres bracelets et capteurs.

000000F006719798-photo-nike-fuelband-se.jpg

Nike a beau être l'un des pionniers de ce marché, il va fermer sa division « wearable » et matériel connecté, de laquelle dépendent tout particulièrement les bracelets FuelBand. Le fabricant de chaussures n'abandonnera pas pour autant Nike+ et le marché porteur du quantified self (mesure de soi), il se concentrera sur des applications et sur des solutions logicielles.

C'est ce qu'a indiqué une source au site Internet américain CNET. Puis le porte-parole de Nike a confirmé : « Nos priorités en matière de sport numérique évoluent et il y aura un petit nombre de licenciements ». Selon l'informateur, plus ou moins 55 des 70 membres de l'équipe hardware et des 200 membres de la division Digital Sport sont concernés.



Nike commercialisera quelques temps encore son bracelet FuelBand SE, mais il a déjà abandonné la conception d'un nouveau modèle plus fin. Les montres Nike+ SportWatch GPS elles aussi vont disparaitre.

Des applications exploitant les bracelets et capteurs de fabricants tiers

Il faut dire que la concurrence s'est beaucoup intensifiée sur le marché de la mesure de soi. En particulier des géants de l'électronique grand public s'en sont emparé, tels que Samsung avec son nouveau Galaxy S5 et ses nouveaux bracelets Gear, ou Sony avec son SmartBand universel.

Nike va donc se concentrer sur le développement d'applications, qui exploiteront probablement les mesures d'appareils comme ceux susmentionnés. On peut aussi et surtout penser que Nike+ sera intégré d'origine à l'hypothétique montre d'Apple, comme il est intégré aux iPod et aux iPhone depuis quelques années. Rappelons à ce titre que Tim Cook, le PDG d'Apple, siège au conseil d'administration de Nike depuis neuf ans.

Enfin, Nike a ouvert la semaine dernière à San Francisco le Fuel Lab, un incubateur dans lequel des fabricants tiers pourront concevoir des appareils reposant sur NikeFuel. Ce laboratoire publiera par ailleurs une API cet automne, qui permettra à toutes sortes d'appareils et d'applications de s'interfacer avec la plateforme Nike+. Cet incubateur n'est pas remis en question, bien au contraire, Nike prend en fait un nouveau départ en matière de sport connecté.

0190000007317458-photo-nike-sur-ipod-touch-ou-ipod-nano.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top