Trottinettes électriques : à Paris, 135 euros d'amende si on roule sur les trottoirs

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
09 novembre 2018 à 07h31
46
Trottinette electrique

Elles sont partout, à chaque coin de rue, sur les boulevards comme au détour d'une allée, et elles suscitent la méfiance des piétons comme des automobilistes. On parle bien entendu des trottinettes électriques, qui connaissent un succès grandissant mais dont les utilisateurs sont désormais sous le coup d'une amende de 135 € s'ils circulent avec sur les trottoirs de la ville de Paris !

La mesure principale destinée à encadrer les « mobilités innovantes » - comprendre trottinettes électriques, hoverboards et autres gyropodes - sera la verbalisation des usagers de trottinettes circulant sur les trottoirs et perturbant la bonne circulation des piétons.

La Mairie de Paris annonce une série de mesures

Les agents assermentés pourront en effet distribuer des amendes pouvant atteindre 135 €. Selon une étude du journal Le Parisien, les accidents de trottinettes électriques, généralement une collision avec un piéton, ont augmenté de 23 % en 2017 avec 284 blessés. La Mairie de Paris entend « éviter une occupation chaotique des rues et des trottoirs » ainsi que de détecter les comportements les plus dangereux.

La régulation du stationnement de ces véhicules innovants est aussi une des mesures de la Mairie de Paris. Anne Hidalgo compte en effet faire aménager des emplacements dédiés à ce nouveau type de véhicule, un essai est actuellement en cours dans les 2e et 4e arrondissements de la capitale. Les trottinettes mal stationnées empêchant la bonne circulation des piétons, ou l'accès à la voie publique, pourront être déplacées en fourrière et leur propriétaire forcé de régler une contravention.

Une campagne pour sensibiliser aux risques

Une campagne de communication devrait également voir le jour afin d'inciter les usagers à respecter le Code de la route et faire attention aux différents profils de piétons (enfants, personnes âgées, etc.).

Enfin, les principaux protagonistes du marché - tels que Lime et Bolt - pourraient être amenés à payer une redevance, étant donné que « ces nouveaux services utilisent l'espace public dans un but d'exploitation commerciale », explique la Mairie de Paris. Le dialogue devrait débuter prochainement avec le projet de loi sur les mobilités.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
46
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Mad Catz : les nouvelles souris R.A.T. sont là
Microsoft Word va créer vos
Facebook crée le premier fonds pour le civisme en ligne en France
Les développeurs Android vont pouvoir forcer les mises à jour de leurs apps
SIN : une voiture électrique stylisée dédiée aux trajets urbains
Discrètement, Sony rend les
La librairie musicale gratuite Free Music Archive va fermer ses portes
OnePlus Switch : pour migrer (facilement) d'un iPhone vers un OnePlus 6T
Des chercheurs créent un
MacBook Air : la batterie peut désormais être remplacée plus facilement
Haut de page