Malgré la position de Microsoft, Skype adopte le codec vidéo VP8

01 juin 2018 à 15h36
0
0082000003711620-photo-skype-logo-mac-mikeklo.jpg
L'une des nouveautés de Skype 5.5 pour Windows qui a récemment été révélées concerne l'intégration du codec vidéo VP8 de Google.

Après l'acquisition de la firme On2 Technologies en août 2009, Google avait récupéré le codec vidéo VP8. En mai 2010, Google dévoilait la publication open source de son conteneur WebM embarquant VP8 puis Theora pour l'audio. Pour la firme californienne, il s'agissait alors de proposer une solution libre, ouverte, et potentiellement universelle, pour la diffusion en streaming de clips vidéo sur Internet.

Dans un récent billet publié sur le blog officiel du projet WebM, John Luther, chef produit chez Google, explique que Skype a remplacé l'ancien codec VP7 par VP8. Plutôt que d'implémenter WebM, Skype fait usage de son propre codec audio SILK. En 2009, Skype annonçait avoir dépensé plusieurs millions de dollars pour la conception de ce dernier et selon les développeurs, la qualité audio serait grandement optimisée.

La position de Skype est assez intéressante puisque le codec vidéo VP8 est actuellement la cible d'une plainte déposée par MPEG-LA. La société qui détient les droits sur le codec H.264 estime que Google a violé sa propriété intellectuelle. Plus précisément, MPEG-LA rassemble plusieurs sociétés partenaires détenant chacune d'entre elles des brevets relatifs à la technologie de H.264 (environ 1700). Afin de monter un dossier en justice MPEG-LA avait demandé à ses 29 membres de scruter le code de VP8 mis à disposition par Google pour repérer d'éventuelles infractions. Pour l'heure 12 sociétés se sont manifestées et affirment que le codec vidéo en question entrave d'une manière ou d'une autre leurs technologies déposées.

Si l'affaire ne semble pas affecter l'équipe de Skype, l'on pourrait se demander si la position de Microsoft a évolué. Sans doute refroidi par ces actions en justice l'éditeur n'a en effet pas souhaité embarquer le conteneur WebM au sein de son navigateur Internet Explorer. L'équipe annonçait qu'il fallait télécharger séparément un plugin tiers pour assurer la prise en charge alors que celle-ci est native au sein de Chrome, Firefox ou Opera.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Seagate raccourcirait la durée de garantie de certains disques durs de 5 à 2 ans
Résultats historiques pour LinkedIn
Cartes graphiques et contrôleurs : AMD et NVIDIA concèdent du terrain
Yahoo! annonce un nouveau lecteur web audio/vidéo interopérable
Facebook : bientôt de la pub indirecte insérée obligatoirement dans le flux d'actu ?
Advent négocie le secteur Cartes et Identité du groupe Oberthur
Sapphire décline la Radeon HD 6950 en mode Toxic
Stockage : Fusion-Io va racheter IO Turbine
La championne du monde d'Excel est une Anglaise de 15 ans
Wikipedia toujours en perte de contributeurs
Haut de page