🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Test Philips 34E1C5600HE : un écran taillé pour la collaboration et le télétravail ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
24 octobre 2022 à 17h45
3
Philips 34E1C5600HE © Philips
© Philips

Un généreux écran UltraWide CrystalClear de 34 pouces pour travailler au quotidien. Avouons que la formule est alléchante pour qui manipule quotidiennement nombre de documents ! D’autant plus lorsque Philips y ajoute webcam, microphone et hub USB ; la recette a alors de quoi séduire ceux dont les principales activités s’effectuent en distanciel. On y regarde de plus près avec notre test du Philips 34E1C5600HE.

Philips 34E1C5600HE
  • Un écran large idéal pour le multitâche
  • Connectique généreuse
  • Excellent contraste
  • Webcam intégrée
  • USB-C avec Power Delivery
  • Une image aux couleurs ternes
  • Manque de netteté sur le texte
  • Audio décevant
  • Ergonomie basique

Récemment, nous avons passé en revue plusieurs solutions s’évertuant à rendre le télétravail plus commode et à améliorer la collaboration au quotidien. C’est le cas de certains moniteurs comme le Dell C2423H, ainsi que le Samsung Smart Monitor M8 avec son fonctionnement hybride, mais également d’accessoires comme la webcam Logitech Brio 500 accompagnée du casque Zone Vibe 100.

Aujourd’hui nous passons à un écran autrement plus ambitieux avec le Philips 34E1C5600HE, pour la simple raison qu’il propose une image au format 21:9 sur une dalle incurvée 1500R, des caractéristiques que l’on croirait tout droit sorties d’une fiche technique de moniteur gaming. À cela, il ajoute une webcam compatible Windows Hello avec un capteur de 5 Mégapixels, un microphone avec réduction de bruit ainsi qu’un hub USB et un fonctionnement en USB-C avec Power Delivery jusqu’à 65 W. En somme, s’il se destine aux professionnels qui éprouvent le besoin d’un écran avec un grand espace d’affichage, il tente aussi de réunir quelques atouts pour simplifier la collaboration. Reste à savoir si la formule de Philips tient ses promesses.

Prix et disponibilité

Le Philips 34E1C5600HE a été lancé courant juillet avec un tarif fixé à 619 €. Vu sa fiche technique, ce moniteur profite d’un positionnement tarifaire relativement intéressant vis-à-vis de la concurrence. En revanche, son tarif varie assez fortement d’une boutique à une autre ; il arrive néanmoins fréquemment de le dénicher avec un prix revu à la baisse.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Fiche technique Philips 34E1C5600HE

Affichage

Taille d'écran
34in
Résolution
3840 x 1440 px
Format d'écran
21/9
Type de dalle
VA
Dalle mate antireflet
Oui
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, Flicker-Free
Luminosité
300 cd/m²
Contraste
3 000:1
Taux de rafraîchissement
100Hz
Temps de réponse
4ms

Écran

Type d'écran
LED
Écran large
Oui
Écran incurvé
Oui
Sans bordures
Non
Compatible 3D
Non
Écran tactile
Non

Ergonomie

Angle d'inclinaison avant
+20°
Angle d'inclinaison arrière
-5°
Écran pivotable
Non
Pied réglable en hauteur
Oui
Pied amovible
Oui
Fixation VESA
100 x 100 mm

Connectique

Entrées vidéo
DisplayPort, HDMI
Sorties audio
Prise casque Jack 3.5mm
Connecteur(s) additionnels
USB 3.1 Type C, USB 3.1 Type A x4

Multimédia

Fonctionnalités multimédias
Haut-Parleurs intégrés, Webcam intégrée

Caractéristiques physiques

Largeur
557mm
Hauteur
808mm
Profondeur
281mm
Largeur (sans pied)
381mm
Hauteur (sans pied)
808mm
Profondeur (sans pied)
111mm
Poids
9,29kg

Alimentation

Consommation
57W
Consommation en veille
0,5W
Alimentation interne
Oui

Design et ergonomie

Avec sa diagonale de 34 pouces (86,36 cm) et son rayon de courbure de 1500R, le Philips 34E1C5600HE est un moniteur qui en impose et qui occupe en espace conséquent sur un bureau. Les finitions sont bonnes dans l’ensemble, on ressent toutefois les économies réalisées au niveau des matériaux avec une conception plastique qui a malgré tout le mérite d’être robuste.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Avec sa forme hexagonale, le support joue parfaitement son rôle sans pour autant occuper un espace trop important. Il ramène la profondeur de l’installation à 281 mm, une compacité bienvenue malgré la taille de l’écran. On retrouve un système de guide câble rudimentaire à l’arrière du pied, de quoi y caler trois ou quatre câbles, un système basique, mais bienvenu.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le pied autorise un réglage sur la hauteur avec une amplitude de 13 cm. Mis à part cela, il est possible d’incliner l’écran sur un angle allant de -5° à +20°. Hélas, ce sont les deux seuls réglages ergonomiques qu’il propose ; le pied n’autorise aucune rotation vers la droite ou la gauche.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

En revanche, la légèreté du socle (non lesté) permet de déplacer facilement l’écran. Son poids est malgré tout assez important avec près de 10 kg en tenant compte du pied. Notons enfin que la webcam est quant à elle directement intégrée à l’écran ; par conséquent, elle n’est pas amovible, contrairement à celle d’un Samsung Smart Monitor M8.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

On apprécie les fines bordures de l’écran, sur trois côtés et une bordure inférieure qui reste relativement discrète. La place est faite pour l’image avec une courbure qui vient renforcer l’immersion, même si, comme nous allons le voir, le Philips 34E1C5600HE n’est pas vraiment un écran taillé et conçu pour un usage multimédia et vidéoludique, mais davantage pour disposer d’un espace d’affichage conséquent au quotidien, idéal pour les activités multitâches.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

Concernant la courbe de l’écran, celle-ci est assez prononcée avec un rayon de 1500 R. On est encore loin du rayon de 1000 R proposé sur certains écrans gaming de chez Samsung et MSI notamment, et si ces derniers peuvent laisser perplexe pour un usage multitâche, la courbe du Philips 34E1C5600HE se vit plutôt bien au quotidien. Précisons malgré tout que le manque d’ergonomie et la courbe ne favorisent pas la collaboration quotidienne pour ceux évoluant en open-space.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Connectiques

Le Philips 34E1C5600HE laisse beaucoup de choix en matière de connectique avec une entrée HDMI 2.0, un DisplayPort en version 1.2, ainsi qu’un port USB-C avec la prise en charge de DisplayPort Alt Mode et la possibilité d’alimenter un appareil jusqu’à 65 W, suffisant pour une majorité de pc portables. Il intègre également un hub USB constitué de 4 ports USB 3.1 Gen 1. Enfin, la sortie jack est de la partie pour connecter casque et enceintes.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

Webcam et audio

Équipé d’une webcam, d’un micro avec réduction de bruit et de haut-parleurs, le Philips 34E1C5600HE s’ambitionne comme un moniteur idéal pour le quotidien des télétravailleurs. Commençons par évoquer les haut-parleurs, point faible évident sur cette configuration. Les deux tweeters de 5 W chacun rendent un son creux, sans relief, qui ne se distingue pas vraiment de la foule des moniteurs si ce n’est par un volume maximal un peu plus haut.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

La webcam offre quant à elle une image tout à fait correcte, en Full HD à 30 fps et embarque un cache de confidentialité. On peut regretter l’absence d’une solution logicielle pour gérer les paramètres de la webcam, ou encore d’option supplémentaire comme le suivi du visage. Le champ de vision est large, le niveau de détail passable pour des réunions et autres, mais la gestion des hautes et basses lumières laisse à désirer. Enfin, la compatibilité avec Windows Hello donne un petit avantage au quotidien.


Côté microphone, la captation vocale est suffisamment claire pour qu’on l’utilise lors de nos réunions, cela reste malgré tout une solution d’appoint, car la restitution vocale est largement en dessous de ce que peut proposer un micro-casque, et encore plus un microphone dédié. La réduction de bruit est quant à elle largement insuffisante pour filtrer les bruits environnants, on apprécie malgré tout l’effort.

Ergonomie logicielle et paramétrage

L’écran se contrôle via un unique joystick situé à l’arrière, sur la droite. La navigation n’en est pas spécialement facilitée dans la mesure où la manipulation du joystick va avec un OSD qui n’est pas toujours des plus intuitifs ; on s’y fait.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Nous avons le droit à un OSD basique, où l’on retrouve néanmoins tous les paramètres et les options qui nous intéressent. Le premier menu s’attaque au jeu, avec la possibilité d’activer l’Adaptive Sync, ou encore d’améliorer le temps de réponse de l’écran. On profite d’un menu dédié à l’image avec la possibilité d’ajuster luminosité, contraste et netteté ou encore de choisir parmi différents modes d’images. Il est également possible d’ajuster la température de couleurs ou de jouer sur les valeurs RGB pour obtenir une image plus précise.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

Les fonctions PIP/PBP sont bien présentes, ce qui n’est pas toujours le cas sur certains écrans dernièrement testés. Si ces dernières ne sont pas forcément indispensables, elles sont toutefois bienvenues sur un écran large qui vise le multitâche.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge

Nous avons toutefois rencontré un petit souci avec l’OSD : l’activation du mode sRGB restait impossible avec un menu grisé quoi que nous fassions. L’installation du logiciel compagnon SmartControl a permis de résoudre ce problème. Il permet en outre d’ajuster de nombreux paramètres d’images sans devoir passer par l’OSD, un plus au quotidien.

Qualité d'image

Philips propose différents modes d’images via une fonction nommée "SmartImage", ainsi que la possibilité de simplement la désactiver pour se retrouver avec un affichage par défaut, autrement dit un mode standard. C’est ce que nous avons fait pour réaliser nos mesures, l’étalonnage des différents modes étant loin d’être précis puisqu’ils ciblent des usages définis, le jeu ou la lecture de documents par exemple. Nous avons conservé le « contraste intelligent » désactivé et avons opté pour une température de couleurs de 6 500 K avant de réaliser nos mesures en activant le mode sRGB via le logiciel Philips Smart Control.

Les premiers résultats ne sont pas mauvais puisque l’on constate que cette dalle VA profite d’un excellent contraste avec un rapport de 4 174 : 1. L’écran affiche des noirs suffisamment profonds pour qu’ils ne paraissent pas délavés. Le pic lumineux y est également très correct pour un écran qui se contente de gérer les signaux SDR, avec 381 cd/m² lorsque la luminosité est ajustée sur son niveau maximal. De plus, le revêtement mat de la dalle est diablement efficace pour gérer les reflets et proposer une bonne visibilité sur l’affichage même lors de journées ensoleillées et dans une pièce bien exposée. Ce filtre est même peut-être trop efficace et donne l’impression qu’il réduit un peu plus les angles de vision avec une technologie VA qui bénéficie déjà de mauvais angles à la base. Ajoutons à cela que les couleurs paraissent ternes par rapport aux moniteurs passés sur notre bureau dernièrement, un comble pour un écran qui affiche de forts arguments marketing sur ce point avec un affichage qui se dit "Crystal Clear".

Test Philips 34E1C5600HE

La température de couleurs moyenne est de 6 159 K avec une image un peu plus chaude que prévu. La courbe gamma est relativement bien suivie dans l’ensemble, le gamma moyen y est de 2,226. La fidélité des couleurs n’est pas mauvaise en soi avec un Delta E moyen de 2,8, en revanche plusieurs teintes montrent d’assez fortes dérives chromatiques notamment sur le cyan, le rouge et le vert avec un Delta E max qui monte jusqu’à 5,34.

Test Philips 34E1C5600HE

C'est déjà mieux en activant le mode sRGB. Aucune dérive chromatique n'y est relevée. Le Delta E moyen y est de 1,43 tandis que la valeur maximale est de 2,54.

Lorsque le mode sRGB n'est pas activée, l'image débouche sur une certaine saturation et une couverture qui va au-delà de l’espace donné avec plus de 120 %, l'activation de ce mode permet de fixer l'espace sRGB qui est alors couvert à 94,6 %. L’espace Adobe RGB se voit quant à lui couvert à 84,6 %.

Test Philips 34E1C5600HE - sRGB © Matthieu Legouge
sRGB
Test Philips 34E1C5600HE- Adobe RGB
Adobe RGB

L’uniformité n’est pas si mauvaise pour un écran Edge-LED incurvé. On remarque néanmoins que les bords, et surtout les deux coins supérieurs, sont un peu plus sombres que le reste de l’écran.

Test Philips 34E1C5600HE
Test Philips 34E1C5600HE
Test Philips 34E1C5600HE

Le Philips 34E1C5600HE au quotidien

Sur le papier, le Philips 34E1C5600HE est un écran qui se veut polyvalent avec des atouts pour la productivité, la collaboration, le multimédia et dans une moindre mesure pour le jeu. En témoigne son format 21:9 d’une part, son taux de rafraichissement de 100 Hz et le support de l’Adaptive Sync, son excellent contraste ou encore son temps de réponse annoncé à 4 ms.

En réalité, ses options de collaboration s’arrêtent à une webcam à l’image passable et un microphone qui l’est moins, tandis que la productivité est surtout aidée par l’important espace d’affichage à l’écran et bien sûr par la connectique généreuse mise à disposition. Le Philips 34E1C5600HE sera un bon allié au quotidien pour des activités comme la CAO, entre autres.

Test Philips 34E1C5600HE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Nous sommes déjà plus mesurés pour la création de contenus ou un usage multimédia, la colorimétrie est trop juste à notre goût avec une image qui manque de vivacité, où l'œil distingue des couleurs relativement ternes, tandis que le texte affiché à l’écran manque de netteté malgré une densité de pixels de 110 ppp. Rien de réellement rédhibitoire, mais ces petites faiblesses lui font perdre de sa polyvalence. En d’autres termes, le Philips 34E1C5600HE est avant tout un moniteur pour la productivité et le multitâche, avant d’être une solution pertinente pour communiquer et collaborer, ou un modèle qui se distingue par sa polyvalence. Cela ne signifie pas qu'il se restreint à la productivité, il autorise d'ailleurs une expérience de jeu agréable en comparaison d'autres écrans grâce à ses 100 Hz, à l'Adaptive Sync, et à son input lag que nous mesurons à seulement 8,8 ms.

Consommation électrique

En suivant notre protocole habituel, nous remarquons que le Philips 34E1C5600HE a une consommation électrique assez élevée, dans la moyenne haute pour un écran bureautique. Nous calculons une consommation relative de 109 W/m² en y diffusant une mire blanche calibrée à 150 cd/m² sur une fenêtre de 10 %.

Philips 34E1C5600HE : l'avis de Clubic

7

Philips a produit un écran convaincant pour le multitâche avec un format large qui change la donne au quotidien et qui s’avère sans doute plus pertinent qu’une configuration à plusieurs écrans. Le Philips 34E1C5600HE sait également se montrer polyvalent dans une certaine mesure. Il se distingue notamment grâce à sa webcam intégrée à l’image tout à fait correcte pour participer quotidiennement à des réunions et autres visioconférences. Il est en revanche dommage que l’audio ne soit pas à la hauteur de cette caméra, non seulement celui des haut-parleurs, mais aussi du microphone, deux éléments qui seront utiles en appoint faute de mieux. S’il s’agit dans l’ensemble d’un bon écran, on regrette finalement que Philips n’ait pas poussé le concept un peu plus loin pour en faire une solution plus pertinente pour la collaboration.

Les plus

  • Un écran large idéal pour le multitâche
  • Connectique généreuse
  • Excellent contraste
  • Webcam intégrée
  • USB-C avec Power Delivery

Les moins

  • Une image aux couleurs ternes
  • Manque de netteté sur le texte
  • Audio décevant
  • Ergonomie basique
Philips 34E1C5600HE au meilleur prix
Darty marketplace 545,47€ Voir l'offre
Fnac 603,71€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Popoulo
La note est vraiment très surfaite quand on lit les points négatifs. Une image terne avec un manque de netteté est juste inadmissible pour un écran, surtout à ce prix là.
octokitty
Tant que Windows ne propose pas de paramétrer les sous-pixels pour le lissage du texte, l’usage de dalles à sous pixels BGR (au lieu de RGB) est quasi-éliminatoire si l’on considère le moniteur pour un usage bureautique, et s’il n’est pas possible de monter le moniteur à l’envers.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test JBL Tour One M2 : un casque haut de gamme réussi moins cher que la concurrence ?
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Haut de page