Prix, autonomie, performances : le SUV électrique Fisker Ocean se révèle, et il est musclé

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
18 novembre 2021 à 17h05
2
Fisker 2023 © Fisker
© Fisker

Après une présentation du prototype au CES de Las Vegas en 2020, Fisker révèle en détail son premier véhicule, le SUV électrique Ocean, au salon AutoMobility de Las Vegas. Il sera décliné en versions deux ou quatre roues motrices, disponibles à partir de 37 499 $ sur le marché américain.

Une version Edition One entrera en production au cours de l’automne 2022 pour des livraisons dès la fin de l’année. Elle reposera sur la motorisation la plus puissante et sera limitée à 5 000 exemplaires.

Quel sera le prix des différentes versions du Fisker Ocean ?

Le futur Fisker Ocean sera décliné en quatre finitions :

  • Ocean Sport : 275 chevaux, 2 roues motrices, prix : 37 499 $ H.T.
  • Ocean Ultra : 540 chevaux, 4 roues motrices, prix : 49 999 $ H.T.
  • Ocean Extrem : 550 chevaux, 4 roues motrices, prix : 68 999 $ H.T.
  • Ocean Edition One : 550 chevaux, 4 roues motrices, prix : 68 999 $ H.T. Limité à 5 000 exemplaires.

La finition Edition One sera la première à être commercialisée. L’assemblage du Fisker Ocean sera réalisé en Europe pour la production mondiale.

C’est Magna Steyr qui est chargé de sa production. Ce spécialiste du véhicule électrique réalise déjà le Jaguar E-Pace. Son usine commencera à fabriquer l’Ocean dans un an, en novembre 2022, pour alimenter l’Europe et le marché américain dès la fin 2022. Le marché chinois devra attendre 2023. Fisker table sur une production de 5 000 unités de l'Ocean par mois en 2023.

Jusqu’à 560 km d’autonomie

Avec des moteurs électriques puissants, les Ocean Extrem et Edition One devraient abattre le 0 à 96 km/h en 3,6 secondes alors que la version Ultra le réalisera en 3,9 secondes.

La batterie sera fournie par CATL et sera de type NMC (nickel-manganèse-cobalt). L’Ocean Ultra devrait avoir une autonomie de 545 km alors que l’Extrem et l’Edition One atteindront 560 km sur une charge complète.

Fisker s’est associé à Foxconn pour l’électronique embarquée. Henrik Fisker, fondateur de la marque, déplore que l’automobile ait toujours une technologie datée lorsqu’un modèle est commercialisé. Il souhaite avec cet accord pouvoir proposer des véhicules embarquant une technologie de dernière génération à leur sortie.

Après des débuts remarqués avec le moins remarquable ZS EV, la firme chinoise MG revient plus forte que jamais avec sa nouvelle arme de conquête : le Marvel R. Plus inédit et aboutit, le SUV électrique se présente avec un style et une grille tarifaire qui attirent l'attention.
Lire la suite

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Nmut
Il est rigolo Henrik Fisker.<br /> Si les technos des bagnoles datent de 10 ans, c’est «&nbsp;juste&nbsp;» parce qu’il faut des composants éprouvés et durcis. Un téléphone portable haut de gamme à 80°C ou à -25°C, avec des vibrations de 3g / 2hz à 1000hz, ça pète dans les 5 minutes…<br /> J’ai travaillé sur un système multimédia, on faisait des tests dans une étuve à 100°C et 80% d’humidité, il y avait des étincelles sur les circuits, ça disjonctait, mais ça remarchait une fois l’humidité ou la température descendue. Pas sur qu’un composant lambda de Foxconn ou un autre fabricant tienne ce genre de torture test.
cpicchio
On peut quand même se demander quelle sera la pérennité de toutes ces marques qui ne font qu’imiter TESLA au moment où les constructeurs traditionnels proposent des produits similaires.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Stellantis augmente l'autonomie de plusieurs de ses citadines électriques
Le P.-D.G. de Renault estime que la pénurie impactera l'entreprise jusque mi-2022
Xubaka : il y aura une moto électrique française au CES, et elle est 100 % personnalisable
L'enseigne Carrefour va équiper ses parkings de 2 000 bornes de charge rapide
Xiaomi compte produire 300 000 véhicules électriques par an dans son usine de Pékin
Nissan dresse sa feuille de route à 2030 et mise (très) gros sur l'électrique
Kawasaki confirme le lancement de trois motos électriques en 2022
Si MacGyver avait eu une moto électrique, ç'aurait certainement été une CAKE
Renault fait de sa 4L une voiture volante, et ce n'est pas une blague
Voilà à quoi ressemble une trottinette de course, faite pour passer les 100 km/h
Haut de page