Des échantillons de sol lunaire datant de 1970 vont être mis aux enchères

Matthieu Legouge Contributeur
04 novembre 2018 à 11h03
0
Mare Crisium
La mer des Crises ou Mare Crisium © Jörg Weingrill

La prochaine vente aux enchères du groupe Sotheby's à New York sera un peu particulière. Des fragments de sol lunaire y seront en effet proposés aux collectionneurs, la valeur de l'échantillon étant déjà estimée à environ 1 million de dollars.

Le groupe Sotheby's avait déjà tenté l'expérience en 2017 avec une première vente aux enchères sur le thème « Space Exploration ». Réunissant de nombreuses pièces de la mission Apollo 11, cette vente fut un franc succès en dégageant pas moins de 3,8 millions de dollars, notamment grâce à la pièce n° 102, une pochette utilisée par Neil Armstrong pour prélever les tout premiers échantillons de sol lunaire, vendue 1,8 million de dollars.

Deux enchères consacrées à l'exploration de la Lune

Les deux prochaines enchères risquent fort de profiter de cet engouement du public. La première, organisée par Heritage Auctions, aura lieu à Dallas le jeudi 1er novembre ainsi que le vendredi.

Elle contiendra des centaines d'objets issus du « trésor » de Neil Armstrong tel que des combinaisons spatiales, drapeaux, médailles, autographes et autres carnets de notes personnelles.

Un échantillon unique en son genre

La deuxième enchère organisée par Sotheby's et dont nous vous parlions en introduction aura lieu à New York le 29 novembre.

Elle comprendra une grande variété de documents issus des programmes spatiaux américains et soviétiques, des photographies lunaires, des objets provenant des collections personnelles des astronautes, des combinaisons spatiales, mais aussi et surtout les seuls échantillons de fragments lunaires qui n'appartiennent pas à un gouvernement et dont la provenance est documentée, signe de leur authenticité. Il est par ailleurs extrêmement rare que d'authentiques échantillons lunaires soient vendus aux enchères pour la simple et bonne raison que, aux États-Unis, la loi ne permet pas aux entités gouvernementales tel que la NASA de les céder à un particulier.



Ces échantillons ont été collectés en 1970 lors de la mission de la sonde spatiale soviétique Luna 16. Ils proviennent du sud du bassin de Mare Crisium et sont les tout premiers échantillons de l'histoire à avoir été rapportés sans intervention humaine. Selon Sotheby's, à leur retour sur Terre les échantillons ont été offerts à Nina Ivanovna Koroleva, veuve du regretté Sergei Pavlovich Korolev, ancien directeur du programme spatial soviétique.

C'est en 1993 que ces échantillons ont ensuite changé de propriétaire, cédés lors d'une vente aux enchères pour un montant de 442 500 $. L'acquéreur anonyme s'apprête donc à les remettre en vente lors de ce prochain événement du 29 novembre. Estimés entre 700 000 et 1 million de dollars, des tests ont démontré que ces fragments lunaires sont composés de plus de 70 éléments chimiques et sont datés de 3,4 milliards d'années !

Source : Barrons
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top