Des échantillons de sol lunaire datant de 1970 vont être mis aux enchères

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
04 novembre 2018 à 11h03
0
Mare Crisium
La mer des Crises ou Mare Crisium © Jörg Weingrill

La prochaine vente aux enchères du groupe Sotheby's à New York sera un peu particulière. Des fragments de sol lunaire y seront en effet proposés aux collectionneurs, la valeur de l'échantillon étant déjà estimée à environ 1 million de dollars.

Le groupe Sotheby's avait déjà tenté l'expérience en 2017 avec une première vente aux enchères sur le thème « Space Exploration ». Réunissant de nombreuses pièces de la mission Apollo 11, cette vente fut un franc succès en dégageant pas moins de 3,8 millions de dollars, notamment grâce à la pièce n° 102, une pochette utilisée par Neil Armstrong pour prélever les tout premiers échantillons de sol lunaire, vendue 1,8 million de dollars.

Deux enchères consacrées à l'exploration de la Lune

Les deux prochaines enchères risquent fort de profiter de cet engouement du public. La première, organisée par Heritage Auctions, aura lieu à Dallas le jeudi 1er novembre ainsi que le vendredi.

Elle contiendra des centaines d'objets issus du « trésor » de Neil Armstrong tel que des combinaisons spatiales, drapeaux, médailles, autographes et autres carnets de notes personnelles.

Un échantillon unique en son genre

La deuxième enchère organisée par Sotheby's et dont nous vous parlions en introduction aura lieu à New York le 29 novembre.

Elle comprendra une grande variété de documents issus des programmes spatiaux américains et soviétiques, des photographies lunaires, des objets provenant des collections personnelles des astronautes, des combinaisons spatiales, mais aussi et surtout les seuls échantillons de fragments lunaires qui n'appartiennent pas à un gouvernement et dont la provenance est documentée, signe de leur authenticité. Il est par ailleurs extrêmement rare que d'authentiques échantillons lunaires soient vendus aux enchères pour la simple et bonne raison que, aux États-Unis, la loi ne permet pas aux entités gouvernementales tel que la NASA de les céder à un particulier.



Ces échantillons ont été collectés en 1970 lors de la mission de la sonde spatiale soviétique Luna 16. Ils proviennent du sud du bassin de Mare Crisium et sont les tout premiers échantillons de l'histoire à avoir été rapportés sans intervention humaine. Selon Sotheby's, à leur retour sur Terre les échantillons ont été offerts à Nina Ivanovna Koroleva, veuve du regretté Sergei Pavlovich Korolev, ancien directeur du programme spatial soviétique.

C'est en 1993 que ces échantillons ont ensuite changé de propriétaire, cédés lors d'une vente aux enchères pour un montant de 442 500 $. L'acquéreur anonyme s'apprête donc à les remettre en vente lors de ce prochain événement du 29 novembre. Estimés entre 700 000 et 1 million de dollars, des tests ont démontré que ces fragments lunaires sont composés de plus de 70 éléments chimiques et sont datés de 3,4 milliards d'années !

Source : Barrons
2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top