Une LED sous la peau, fini le mal de dos !

01 juin 2018 à 15h36
0
Grâce à une LED implantée sous la peau, il sera possible d'annihiler la douleur. C'est en tous cas ce sur quoi travaillent des équipes universitaires américaines, qui sont parvenues avec succès à « soigner » des souris grâce à cette méthode.

La douleur est un phénomène biologique largement étudié, et de longue date. Les solutions les plus fréquemment utilisées impliquent des médicaments à même d'intervenir dans les processus physico-chimiques entraînant la désagréable sensation.

Les chercheurs des universités de Washington et de l'Illinois ont toutefois une autre proposition. À l'aide de LED, ils ambitionnent de contrôler les circuits neurologiques à l'origine de la douleur avant que le signal n'atteigne le cerveau.

0226000008253310-photo-implant-optog-n-tique.jpg

Comment ? Avec de la lumière. L'objectif est en effet de stimuler ou, au contraire, d'inhiber les cellules en question via une LED. Pour ce faire, il faut au préalable modifier génétiquement ces dernières afin qu'elles réagissent à ces stimulations lumineuses.

Les chercheurs sont ainsi parvenus, avec succès, à faire en sorte que des souris de laboratoire ne ressentent plus la douleur qu'elles éprouvaient sans le dispositif. Une expérience publiée dans le journal Nature.

Cette combinaison de manipulation génétique et lumineuse rentre dans le cadre de ce qu'on nomme l'optogénétique. Une science prometteuse, mais qui se heurte évidemment aux problèmes éthiques liés aux manipulations de l'ADN.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

GFI Informatique, repris par un groupe qatarien
Face à la concurrence, Jawbone supprime des emplois
Un seul bouton pour commander sa pizza chez Domino's
Enchères 700 Mhz : Orange et Free Mobile acceptent de payer plus cher pour la 4G
Chômage : l'informatique résiste malgré tout
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page