Test du Logitech G29 : le Suisse passe la seconde sur PC / PlayStation

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
11 août 2015 à 18h05
0
La note de la rédac
Sorti en 2007, le G25 a été remplacé au bout de seulement trois ans alors que le G27 est lui disponible depuis cinq longues années. Il était plus que temps pour Logitech de préparer sa succession. Elle arrivera en deux temps : avant le G920 prévu pour cet automne, voici déjà le test du G29 dont la sortie est imminente.

01F4000008135738-photo-logitech-g29.jpg

Depuis plus de dix ans, Logitech s'est forgé une solide réputation dans le domaine des périphériques pour joueurs, en particulier dans celui des volants / pédaliers. Le MOMO Force fut l'un des premiers volants de qualité disponible à grande échelle. Il ne s'agissait toutefois que d'une répétition et son coup de maître, Logitech l'a réalisé avec le G25 : coûteux, il permettait malgré tout de réduire la facture grâce à sa production en série.

Le G25 a permis à Logitech d'asseoir sa réputation et de collectionner les prix. Rebelote avec le G27 - sorti courant 2010 - qui améliore le concept, même si les changements sont modestes : engrenage hélicoïdal, davantage de boutons sur le volant et un écartement paramétrable des pédales. Difficile cependant de pousser les possesseurs de G25 à repasser à la caisse, mais aujourd'hui la donne est différente.

Logitech G29 pour PS3, PS4 et PC

Quelques mois après la sortie de Project CARS, Logitech a donc décidé d'annoncer les G29 et G920. Nous nous penchons aujourd'hui sur le cas du premier, mais notez déjà que le second - disponible à l'automne - est pour ainsi dire identique, à quelques détails (des boutons surtout) près. De son côté, le G29 est donc conçu avec la PlayStation 4 à l'esprit. Il est cependant compatible PlayStation 3 et PC. Un très bon point.

01F4000008135750-photo-logitech-g29.jpg

Dès la réception du carton, le sérieux du produit s'exprime : plus de 8 kg sur la balance ! Hélas, à l'ouverture, mauvaise surprise pour qui n'avait pas suivi les annonces de Logitech : le fabricant a décidé de ne proposer la boîte de vitesses qu'en option. Il faudra donc débourser encore 60 euros - en plus des 400 du G29 - pour profiter d'un équipement complet ! Heureusement, l'ensemble respire le travail bien fait.


Pièce maîtresse du G29, le volant mesure 28 cm de diamètre et peut tourner sur 900°, comme c'était le cas avec les G25 / G27. Il embarque deux puissants moteurs pour le retour de force et un engrenage hélicoïdal pour un fonctionnement à la fois plus précis et plus silencieux. À la vue des photos, on remarque surtout la présence d'innombrables commandes : Logitech a cette fois souhaité que tous les contrôles usuels d'une manette PlayStation soient ici reproduits.

01F4000008135746-photo-logitech-g29.jpg

Le volant sert également de centrale de branchement au travers d'un astucieux petit dégagement sous la partie avant du bloc. Les câbles y sont guidés de manière élégante afin de brancher l'USB, le pédalier, la boîte et vitesses et... la brique externe d'alimentation. Il s'agit ici d'un défaut récurrent chez Logitech : nous ne nous expliquons pas pourquoi le constructeur suisse s'obstine à ne pas intégrer l'alimentation au pédalier ?

01A4000008135756-photo-logitech-g29.jpg
01A4000008135758-photo-logitech-g29.jpg

Un pédalier à la conception heureusement digne de toutes les louanges. Les choses débutaient pourtant assez mal : l'écartement des pédales est fixe... heureusement, il est suffisamment bien pensé pour convenir à tous les joueurs. De plus, Logitech permet de les repositionner en hauteur afin de convenir à tous les styles. Notons également la présence de robustes pieds en caoutchouc et, surtout d'un système antidérapant rétractable particulièrement efficace !

01A4000008135734-photo-logitech-g29.jpg
01A4000008135730-photo-logitech-g29.jpg

Terminons cette rapide revue de détails par quelques mots sur la boîte de vitesses. Vendue en supplément, elle permet simplement d'apporter la gestion d'un levier 6 vitesses. Reconnaissons qu'elle tient plus du gadget et qu'elle fait un peu plus cheap que les autres éléments du G29.



Prenons la route !

Avant de brancher le G29 à sa console, il convient de déplacer le petit interrupteur situé au-dessus du volant : PS3 ou PS4. Si vous jouez sur PC, n'importe laquelle des deux positions fonctionnera. En revanche, les pécéistes auront intérêt à passer par le Logitech Gaming Software. Au travers de ses profils, il permet d'adapter simplement le G29 à ses habitudes. N'ayez crainte, il est facultatif et la plupart des jeux reconnaissent immédiatement le volant.

0104000008125792-photo-logitech-g29-logitech-gaming-software.jpg
0104000008125794-photo-logitech-g29-logitech-gaming-software.jpg
0104000008125796-photo-logitech-g29-logitech-gaming-software.jpg

Nos tests ont d'abord porté sur une courte session de Drive Club. Pourquoi courte ? Autant être clair d'entrée, le jeu signé Evolution Studios n'est pas exactement à notre goût et nous ne voulions donc pas nous attarder. De ces quelques courses, nous retenons tout de même l'excellente précision du volant et la subtilité du retour de force. Sans pour autant transformer Drive Club en bon jeu, le G29 lui donne une autre dimension.

Le gros de notre session de test aura portée sur des essais avec l'excellent Projet CARS. Qu'il s'agisse de la version PC ou de la version PS4, le jeu de Slightly Mad Studios est un véritable bonheur de pilote et l'utilisation du G29 rend les choses encore plus agréables. Au premier coup de volant, on est impressionné par la puissance déployé par les moteurs dédiés au retour de force : une puissance qui dépend bien sûr de la catégorie de course.

Au volant d'une Renault Clio Cup, le retour de force souligne sans excès la trajectoire des virages. En revanche, dès lors que l'on part sur des supercars telles que la Pagani Zonda ou, plus fort encore, en Formula 1000, la force déployée par les moteurs est très impressionnante : le joueur lutte réellement avec le volant pour conserver de bonnes trajectoires. Il convient d'ailleurs d'être bien installé pour profiter à plein des sensations que procure une telle conduite.

03E8000008117204-photo-project-cars.jpg
Un G29 et Project CARS en vue cockpit... il ne manque que le siège adapté !

Rien à redire non plus sur la précision du volant. Il est agréable à tenir, le cuir permet d'éviter l'excès de transpiration et notez que même après plusieurs heures de jeu, le revêtement utilisé par Logitech n'a pas tendance à laisser de mauvaises odeurs sur les mains. L'accessibilité des palettes est remarquable, mais on ne peut toutefois pas en dire autant des autres contrôles : même avec de l'habitude, il sera sans doute difficile d'accéder à toutes les commandes au beau milieu d'une course !

Côté pédalier, premier constat : il ne bouge pas d'un millimètre, pourvu que vous le placiez sur un tapis / de la moquette et que vous utilisiez le système antidérapant. Son poids le maintient en place, même sur d'autres surfaces, mais les joueurs les plus enthousiastes pourraient y trouver à redire. C'est la seule critique que l'on peut faire ! La course des pédales est, par exemple, un modèle du genre : l'accélérateur sait se montrer souple quand le frein simplifiera les techniques style talon-pointe.

Comparaisons G27 / G29 / Fanatec CSR

Il nous faut évidemment comparer le G29 à quelques-uns des ces concurrents. Nous avions tout d'abord sous la main le G27 qui reste une valeur sure. Le G29 fait toutefois mieux sur à peu près tous les plans. Le volant s'avère plus agréable à tenir en main, la sensibilité semble avoir été améliorée et le retour de force est sans comparaison. Le pédalier donne de bien meilleures sensations grâce à des courses de pédale mieux pensées. Enfin, le nombre de commandes paramétrables vient en bonus.

000000A008125804-photo-logitech-g27.jpg
000000A008125806-photo-logitech-g29.jpg
000000A008125808-photo-fanatec-forza-motorsport-csr.jpg

De gauche à droite : le Logitech G27, le Logitech G29 et le Fanatec Forza Motorsport CSR

En revanche, la comparaison avec le Fanatec Forza Motorsport CSR est déjà plus délicate pour le G29. Malgré une certaine usure, notre Fanatec est apparu encore un peu plus précis, un peu plus nuancé dans la gestion du volant. En revanche, le revêtement du G29 est plus agréable. Côté pédalier, le Fanatec (CSR Elite Pedals) s'avère plus confortable à tous les niveaux : pédales paramétrables, course plus étudiée et surface de contact plus appropriée. Notons tout de même que l'ensemble Fanatec coûte encore 70 euros de plus que le G29... On n'a rien sans rien !

Conclusion

Ne soyez pas échaudés par les derniers mots de nos comparaisons G27 / G29 / Fanatec Forza Motorsport CSR. En effet, le dernier-né de chez Logitech est une franche réussite qui devrait ravir tous les amateurs de conduite automobile. La finition du volant est exemplaire, sa précision et la qualité du retour de force ne sont pas en reste.

01F4000008135736-photo-logitech-g29.jpg


On regrettera tout de même que les contrôles soient difficiles d'accès en pleine course ou que l'on ne puisse davantage personnaliser la position des pédales. Avec un prix de lancement fixé à 400 euros, le G29 est hors de portée de nombreuses bourses et ne saurait justifier le remplacement d'un G27 encore vaillant... mais si vous avez le budget, faites-vous plaisir !

Logitech G29

Les plus
+ Revêtement cuir très agréable
+ Puissance et finesse du retour de force
+ Précision du volant
+ Compatibilité PC, PS3, PS4
+ Course des pédales bien étudiée
+ Barre antidérapante du pédalier réussie
Les moins
- Boîte de vitesses en option et perfectible
- Prise secteur sur le volant et non le pédalier
- Prix élevé au regard du tarif du G27
- Fragilité des éléments difficile à évaluer
Ergonomie
Fonctionnalités
Finition
5


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top