Microsoft réduit les besoins en bande passante du cloud gaming de 80%

Nerces Contributeur
26 mai 2015 à 11h45
0
Initié notamment par Gaikai et Onlive, le cloud gaming peine à décoller du fait de sa gourmandise en termes de bande passante, mais des chercheurs seraient parvenus à réduire drastiquement les besoins.

Si vous suivez assidument l'actualité du jeu vidéo, les noms d'InstantAction, de Gaikai, d'Onlive ou de BigFishGames ne vous sont sans doute pas inconnus. Ces quatre sociétés aujourd'hui défuntes ont été parmi les précurseurs du cloud gaming.

Leur idée ? Plutôt que de calculer les complexes séquences de nos jeux 3D sur des machines en local, elles voulaient centraliser ces opérations dans des « fermes » et transférer les séquences déjà calculées via Internet. Si le principe est séduisant sur le papier, il se heurte à un problème de taille : il implique des infrastructures considérables pour assurer une diffusion de qualité à toute heure du jour et de la nuit... Netflix et ses séries HD en sait quelque chose, lui qui négocie avec les opérateurs locaux avant chaque implantation.

Des chercheurs de l'Université de Duke associés à l'équipe Microsoft Research pourraient cependant avoir trouvé une solution intéressante. Au travers d'un nouvel outil qu'ils ont baptisé Kahawai - pour « courant » en hawaïen - ils espèrent être en mesure de réduire de plus ou moins 80 % les besoins en bande passante de ces solutions de jeu.


Plutôt que de déporter l'intégralité des calculs, Kahawai répartit le travail entre l'unité locale et des serveurs plus éloignés. Les chercheurs parlent également de rendu collaboratif pour évoquer ce partage des tâches d'un nouveau genre. Bien sûr, les serveurs continuent à réaliser l'essentiel du travail, mais l'unité de traitement local - la puce graphique d'une tablette par exemple - peut se charger d'éléments basiques indispensables.

Une démonstration a été réalisée et diffusée sur Youtube. Les chercheurs ont exploité le jeu Doom 3 et l'ont streamé à 60 images par seconde. Avec ou sans Kahawai, impossible de noter la moindre différence dans la séquence ci-dessus... à un détail près : avec Kahawai, la quantité de données qui transitent sur le réseau est considérablement plus faible.

Une avancée qui pourrait peut-être faire définitivement entrer le monde du jeu vidéo dans le cloud gaming à brève échéance.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top