SoundCloud Go : le Spotify dénicheur de talents débarque en France

10 mai 2016 à 10h01
0
Mise à jour suite au lancement en France

SoundCloud est à Spotify ce que YouTube est à CanalPlay. C'est-à-dire que c'est une plateforme sur laquelle se côtoient amateurs et artistes établis. Tout le monde peut y publier ce qu'il souhaite, directement de l'auteur à l'auditeur, sans intermédiaire.

Ainsi le service d'origine berlinoise était jusqu'à présent complémentaire aux service de musique à la demande sur abonnement conventionnels. Mais il lance SoundCloud Go, avec lequel il devient concurrent, tout en demeurant alternatif.

012C000008336166-photo-ic-ne-soundcloud.jpg

Pour 10 euros par mois, le service lancé en mars aux États-Unis puis aujourd'hui en France propose l'écoute hors connexion et sans publicité. Tout comme Deezer, Qobuz et consorts. Mais SoundCloud Go se distingue par son catalogue de... 125 millions de titres, le quadruple de ses nouveaux concurrents.

C'est que sur SoundCloud Go, on peut confectionner une playlist comprenant :
  • les premiers accords de guitare qu'un musicien du dimanche a enregistré avec l'application Dictaphone de son téléphone
  • les productions abouties d'anonymes qui deviennent parfois des têtes d'affiche
  • la maquette de Radiohead pour Spectre, que la production du dernier James Bond n'a pas retenue et qui n'aurait jamais vu le jour autrement
  • quelques morceaux inédits publiés par Kanye West
  • des tubes en avant-première
  • des dizaines de productions inachevées de Richard D. James (Aphex Twin)
  • des DJ sets joués par de grands noms lors de grands événements
  • des ballades musicales expérimentales, ni Podcast ni DJ set
  • et désormais l'essentiel du catalogue musical, suite à la signature de contrats avec trois majors, quelques labels et un agrégateur de labels indépendants
Mais selon le site internet américain The Verge, qui a testé le service en avant-première, 110 des 125 millions de références sont des morceaux auto-publiés. Il ne reste donc que 15 millions de titres mis à disposition par le biais des maisons de disques, moitié moins que sur les plateformes concurrentes. Le journaliste américain a notamment repéré l'absence des albums de Kanye West, de Rihanna, d'Arcade Fire, des Beatles, de Radiohead ou des White Stripes.

Insolite : SoundCloud se met aux "radios", qui donnent lieu à des découvertes inattendues

D'ailleurs, le concept d'album est encore étranger à SoundCloud. Il y a tout au plus des playlists publiées sur les profils des artistes, mais elles sont mélangées à tous les résultats. Pour la recherche « Room on Fire » par exemple, du nom d'un album des Strokes, les 11 morceaux qui composent l'album sont perdus au milieu de 400 morceaux dont le titre contient « fire ».

SoundCloud Go ne répond donc pas à ceux qui veulent seulement écouter de la musique de catalogue, mais à ceux qui vont de découverte en découverte et se laissent porter par la sérendipité. Le service devrait progressivement atteindre le reste du monde.

À lire aussi : SoundCloud sur Sonos : de la musique gratuite sur les enceintes connectées

Publication initiale le 29/03/2016 à 18 h 23

03E8000008397162-photo-soundcloud-go.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top