George "GeoHot" Hotz travaillerait chez Facebook

27 juin 2011 à 10h46
0
00FA000004390304-photo-geohot-facebook.jpg
Le hacker George Hotz, alias GeoHot, qui s'est illustré dernièrement en raison de ses déboires avec Sony, aurait été embauché par le réseau social Facebook. Le hacker aurait-il changé de camp ?

C'est presque une news people dans l'univers du hacking et du jailbreak : à en croire un récent statut Facebook de George Hotz, plus connu sous le pseudonyme de GeoHot, ce dernier travaillerait désormais pour le célèbre réseau social de Mark Zuckerberg. Une information confirmée par Gabe Rivera, fondateur du site Techmeme, qui avance même que le hacker aurait commencé à travailler en mai pour le réseau social, en tant qu'ingénieur logiciel.

Difficile pour l'instant de savoir avec certitude sur quoi travaillerait George Hotz chez Facebook, mais plusieurs sources pensent que son embauche pourrait avoir un rapport avec la récente annonce du site concernant le développement d'une application destinée à l'iPad : GeoHot s'est en effet fait connaître en jailbreakant l'iPhone dès 2007. Fin avril dernier, après son procès contre Sony concernant le débridage de la Playstation 3, le hacker avait déclaré s'attaquer au jailbreak de l'iPad 2, mais si la situation actuelle se confirme, ce nouveau défi pourrait rester une utopie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
scroll top