Test REKT RGo : un fauteuil gaming qui mise tout sur l'ergonomie

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
15 août 2022 à 18h00
20
REKT RGo © Nerces
© Nerces

Quelques semaines après avoir testé l’ULTIM8-RS, un modèle on ne peut plus « gamer », REKT nous propose son RGo. Si le fauteuil est toujours destiné aux joueurs, il prend bien d’avantage l’apparence d’un siège ergonomique destiné au bureau. Parce que le baquet, ce n’est pas pour tous les joueurs !

REKT RGo
  • Revêtement remarquable
  • Confort de très haut niveau
  • Petit prix pour de l'ergonomique
  • Nombreux réglages possibles
  • Accoudoirs 4D efficaces
  • Appui-tête et support lombaire
  • Pas d'inclinaison à 180°
  • Des plastiques un peu « cheap »
  • Quelques finitions perfectibles
  • Des roues toutes simples

Au catalogue de REKT depuis déjà quelques années, la gamme RGo se partage entre trois produits, assez proches les uns des autres. Notre cobaye du jour est le modèle le moins onéreux, mais il coûte encore la bagatelle de 499 €. Un cran au-dessus avec quelques raffinements supplémentaires, on trouve le RGo Max (629 €). Et si votre budget est sans limite, vous pourrez viser encore plus haut : le RGo Max Business apporte davantage de réglages, mais il vous en coûtera 719 €.

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © Nerces

Au premier coup d'œil posé sur le REKT RGo, on sent qu'il ne ressemble à aucun autre fauteuil gaming © Nerces

Emballage de qualité, chacun est à sa place

Si vous avez déjà eu la surprise de recevoir un siège gaming à la maison, vous savez de quoi nous parlons lorsque nous précisons que le carton du REKT RGo est « encombrant ». Il faut dire que la bête, montée, représente un total de 24 kilogrammes - alors forcément, lorsque tout est encore dans les boîtes, c’est encore plus lourd.

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © Nerces

Le rangement des différents composants est aussi simple qu'il est pratique © Nerces

REKT a toutefois bien fait les choses pour organiser du mieux possible les différents composants et fournir une notice détaillant les différentes étapes du montage. Cela dit, même sans cette double feuille, il n’est pas bien difficile de parvenir à ses fins, d’autant que les boîtes individuelles de chaque pièce précisent clairement ce qu’il y a à l’intérieur.

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © Nerces

Soulignons le soin apporté à la de chaque élément © Nerces

Montage aisé, visserie parfois capricieuse

En quelques secondes, on se retrouve avec un joli « bazar » avec les roues, l’assise, le vérin hydraulique, la base étoilée, le dossier et divers accessoires. Premier avantage cependant sur d’autres produits (y compris signés REKT), les accoudoirs sont ici déjà fixés à l’assise. Ca fait ça de moins à installer.

REKT RGo © Nerces
L'ensemble du matériel déballé, prêt au montage © Nerces

Pour le reste, on procède comme sur n’importe quel autre fauteuil gaming et les choses ne posent pas vraiment de problème particulier. On débute donc logiquement par les roues à enficher sur la base étoilée. On apprécie au passage qu’elles soient aussi très simples à retirer sans toutefois qu’il y ait de risque qu’elles ne se déboitent par mégarde.

REKT RGo © Nerces
Des roues un peu simplistes compte tenu de la recherche ergonomique sur le reste du siège © Nerces

Les étapes suivantes n’ont rien de bien original, mais en même temps ce n’est pas vraiment ce qu’on leur demande. Il s’agit d’abord de fixer la partie « contrôle » qui regroupe poignées et gestion de la bascule à l’assise. Ceci fait, on place le vérin hydraulique sur la base étoilée et l’assise – maintenant complète – vient s’emboîter sur l’ensemble.

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © Nerces

« Et pourtant, elles tournent » aurait pu dire Galilée © Nerces

Les ultimes étapes consistent à fixer le dossier, la petite commande déportée de contrôle et, si besoin, l’appuie-tête. Bon point en effet, REKT laisse le choix à l’usager de ne pas utiliser cet accessoire qui en gêne certains. Autre bon point : la plupart des éléments mentionnés peuvent être ajustés dans leur placement : les accoudoirs disposent d’un peu de marge, comme le fauteuil ou l’appuie-tête. Revers de la médaille : cela nécessite quelques essais pour trouver la position idéale.

REKT RGo © Nerces
Raté ! Il va falloir mieux viser pour fixer l'assise sur le vérin hydraulique © Nerces

Un ressenti très différents des autres « gamers »

Modèle résolument tourné vers le monde des sièges ergonomiques, le RGo est donc très différent des fauteuils que nous avons l’habitude de tester. Au travers des différentes photos de notre article, vous pouvez déjà vous rendre compte de ces différences, mais reconnaissons qu’à l’usage le contraste est bien plus saisissant encore.

REKT RGo © REKT
REKT RGo © REKT

Le RGo dans toutes ses dimensions puis, détaillé par son fabricant © REKT

En premier lieu, il n’est plus question de trouver une forme « siège baquet » et on profite de quelque chose de plus proche des sièges de bureau. On salue le travail de REKT sur l’assise et le dossier, dont le revêtement est une espèce de « maille respirante ». Si l’esthétique de la chose n’aura pas que des fans (ça fait un peu troué de partout), le fait est qu’un tel revêtement respire beaucoup plus que le tissu habituellement utilisé - et ne parlons même pas du cuir ou similicuir.

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © Nerces

Le bloc de contrôle que l'on fixe via deux vis perforantes : il intègre deux petites poignées © Nerces

Lors de longues sessions de jeu, on ne ressent pas la moindre fatigue ni la moindre gêne, malgré les fortes chaleurs que nous avons pu expérimenter lors de ce test. Pour ne rien gâcher, ce revêtement semble procurer une sorte de grip qui fait que l’on ne risque jamais de glisser ou d'avoir besoin de se repositionner pour trouver une position plus adéquate. Par ailleurs, REKT précise que ce revêtement a également pour lui une remarquable longévité.

REKT RGo © Nerces
Le revêtement maillé de l'assise – et du dossier – est une merveille de confort © Nerces

Là, forcément, nous sommes bien en peine de juger, mais reconnaissons que cela inspire davantage confiance que le tissu ou le similicuir, qui n’apprécient généralement pas les frottements de notre derrière ! De plus, il faut souligner l’excellent équilibre de l’ensemble du siège, qui tient en partie à la position et la tenue de l’assise. Assise dont on peut, par ailleurs, régler la position en profondeur.

Comme souvent, REKT assure que son bébé est en mesure de tenir le coup, même lorsque la « charge » atteint un maximum de 150 kg. Pas plus que sur les précédents tests, nous sommes en mesure de vérifier cette affirmation. Une chose semble toutefois certaine : comme sur les précédents modèles passés entre nos mains, nous avons peu confiance dans la fonction rocking chair si l'usager dépasse les 140 kg !

REKT RGo © Nerces
REKT RGo © REKT

Simple à fixer, l'appui-tête est pratique, même si on peut regretter l'absence de soutien de nuque © Nerces / REKT

Une fonction pourtant bien agréable, qui repose sur un effet bascule aussi doux qu’il est confortable. Allez, un regret à ce niveau : REKT ne propose aucun support pour les pieds qui viendrait parfaitement soutenir le corps sur toute la longueur. Le surcoût ne serait pas tenable, mais c'est d'autant plus dommage que l’inclinaison maximale du dossier autorise de réels moments de détente. Attention toutefois, il ne faut pas viser le 180° de certains modèles concurrents : on se limite ici à 33°.

Certains regretterons évidemment que le renfort lombaire soit « intégré » à la structure, mais REKT s’est arrangé pour qu’il soit malgré tout ajustable. On peut ainsi en adapter sur quelques centimètres la hauteur et la profondeur afin de trouver la position adéquate. Pas forcément fan des gros coussins livrés par plusieurs constructeurs, nous avons bien apprécié ce type de support, d’autant que le dossier dans son ensemble est réglable en hauteur, sur quatre niveaux différents.

REKT RGo © REKT
REKT RGo © REKT

Un réel moment de détente grâce à l'inclinaison du dossier (au maximum de 33°) © REKT

Pour ne rien gâcher, REKT a imaginé un appuie-tête amovible. Les deux vis de fixation de celui-ci auraient pu bénéficier d’une meilleure finition, mais le réglage en hauteur sur 5 niveaux et la rotation possible en avant/arrière sur 45° sont deux atouts supplémentaires. Difficile de se passer d’un tel accessoire une fois que l’on y a goûté, même si certains regretteront l’absence de soutien directement au niveau de la nuque.

REKT RGo © Nerces
Le soutien lombaire peut paraître sommaire, il est en réalité très agréable © Nerces

Conformément aux standards actuels, REKT a adopté des accoudoirs dits « 4D » dont on peut modifier la hauteur (8 niveaux sur 8 cm), l’écartement (5 niveaux) et la profondeur (9 niveaux) ainsi que l’orientation (sur 30°). La seule critique que l’on pourrait formuler à leur égard : en plastique « dur », ils sont moins confortables que l’assise et le dossier du RGo.

Un dernier point pour évoquer les options de contrôle que nous donne REKT. Cela passe par quatre manettes, dont deux sont groupées au sein d’une petite console à visser sur le côté du fauteuil. Dommage, il n’est pas possible de la placer un peu n’importe où et, dommage également, les commandes peuvent paraître un peu dures. En revanche, rien à redire sur le coup à prendre pour gérer inclinaison, hauteur et bascule : il ne faut guère plus de quelques minutes.

Trio REKT RGo, Max et Business © REKT
De gauche à droite, les trois produits de la gamme RGo : le « basique », le Max et le Max Business © REKT

REKT RGo, l’avis de Clubic

REKT RGo

8

Alors que la plupart des fabricants de fauteuils gaming se contentent de rester dans leur zone de confort, REKT a changé ses habitudes avec la gamme RGo dont l’objectif est de trancher avec l’inévitable siège baquet, façon simulation automobile. Comme son nom l’indique, le RGo est un produit ergonomique plus respectueux de la morphologie de chacun.

Forcément, pour conserver un tarif accessible, REKT a été contraint de faire quelques concessions et il n’est donc pas question de comparer le RGo aux meilleurs produits Herman Miller notamment. Pour autant, la promesse est tenue et pour moins de 500 euros, on bénéficie d’un siège plus confortable, plus adaptable à notre dos. Attention cependant, siège ergonomique oblige, il pourrait vous contraindre à revoir un peu votre posture. Il faut donc vous laisser le temps de l’apprivoiser.

Après un moment d’adaptation, on se prend à en apprécier la moindre des facilités alors que le revêtement est une bénédiction qui change tellement des traditionnels tissu / similicuir. L’appui-tête est un plus appréciable et si le soutien lombaire est encore perfectible, il fait plus que correctement son travail. Au final, le principal reproche que l’on fera au RGo, c’est une finition peut-être un peu moins bonne que sur l’ULTIM8-RS du même constructeur. Rien de dramatique cependant.

Les plus

  • Revêtement remarquable
  • Confort de très haut niveau
  • Petit prix pour de l'ergonomique
  • Nombreux réglages possibles
  • Accoudoirs 4D efficaces
  • Appui-tête et support lombaire

Les moins

  • Pas d'inclinaison à 180°
  • Des plastiques un peu « cheap »
  • Quelques finitions perfectibles
  • Des roues toutes simples
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
12
AtomosF
Excellente initiative de la part de Rekt, si je n’avais pas déjà un siège ergonomique (trouvé d’occasion), j’aurais visé celui-ci je pense !
nrik_1584
La forme globale rappelle beaucoup le ThunderX3 Yama5 quand même.<br /> Après l’assise en toile peut surprendre un peu au début car très différente des coussins habituels mais le côté aéré est bien agréable sur de longues sessions (surtout aux beaux jours).
Felaz
Il a l air bien sympa ce siège
Giani
Ce siège est effectivement sympa mais à réserver aux petits gabarits je pense, avec mes 180cm je trouve l’assise peu profonde, le dossier et son appui-tête pas assez haut.
julla0
« Au premier coup d’œil posé sur le REKT RGo, on sent qu’il ne ressemble à aucun autre fauteuil gaming »<br /> Vraiment?<br /> Secretlab EU<br /> Les meilleures chaises de bureau ergonomiques | NeueChair™ | Secretlab EU<br /> Ne vous laissez pas distraire par les maux de dos avec la NeueChair™—conçue pour garder votre corps naturellement équilibré et soutenu pendant les longues séances de travail. Renseignez-vous maintenant.<br /> diablochairs.fr<br /> Chaises pour joueurs Diablo V-Basic | Diablo Chairs<br /> Les Chaises pour les joueurs Diablo V-Basic. Renseignez-vous sur les modèles V-Basic. Chaises de la plus grande marque de fauteuils de gaming Diablo Chairs. En savoir plus!<br /> certeo.fr<br /> Novigami Chaise de bureau ergonomique Kalik.<br /> Fauteuil de bureau dossier en maille ✅ 8h d'utilisation ✅ Accoudoirs 4D réglables ✅ Soutien lombaire ✅<br />
julla0
En cherchant un peu chez la marque Polonaise que j’ai cité, vous trouverez peut-être d’autres produits vendus également chez REKT…
Nerces
C’est une façon de parler <br /> Bien sûr que RKET n’a pas inventé le siège ergonomique, pas plus que SecretLab d’ailleurs. En revanche, il est certain que ce type de sièges n’est pas encore le plus répandu.
julla0
Le problème c’est que REKT se dit précurseur, qualitatif et joue sur son coté français or j’ai l’impression que cette marque ne fait que « rebrander » (en plus cher) des produits asiatiques pas toujours de bonne qualité.<br /> On retrouve les mêmes fauteuils, les mêmes bureaux, chez pleins d’autres marques.<br /> Ce manque de transparence de cette marque ne me donne pas du tout envie d’acheter chez eux.
Sodium
Je ne vois pas en quoi il s’agit d’une chaise « gamer ». Une chaise gamer, c’est simplement un look, basé sur un siège de voiture.
Patrick_Beau
Avec mes 1m82 et 101kg, cette chaise est très bien. Mais si la profondeur vous manque, la RGO Max Business permet de la régler.<br /> Quant à l’appui tête… il est dans un carton <br /> Bref, un excellent siège de travail et de jeu ! (et la maille en slip quand il fait chaud, c’est top)
Patrick_Beau
Je comprends le doute sur lequel ils (et beaucoup) jouent sur le fait que marque française =/= fabriqué en France, avec tout le marketing pourri autour, mais par contre il y a une différence notable: les Rekt sont données pour 150kg max, alors que les autres sont à 110kg. Le vérin ne serait-il pas différent ?
julla0
Je ne pense pas, ce doit être du classe 4 partout je suppose.
saerdryl
539 € !!! a ce prix on a la corsair t3 qui est tres efficace
ZZorrgg
Ou alors la Ikea Markus
Nerces
La T3 est plutôt chouette, mais ne ressemble en rien à la RGo : ça peut être bien de regarder un peu les produits que l’on compare, le revêtement en particulier <br /> Je trouve que la Markus semble avoir un très bon rapport qualité / prix, mais je n’ai jamais pu la tester véritablement.
AtomosF
Je la trouve tellement moche la Markus (disproportionnée, il faut un torse de 1m50 ??), et les accoudoirs ne sont pas agréables (rugueux) et surtout sont fixes (sans aucun réglage, pas même en hauteur) ce qui est rédhibitoire.<br /> (note: Seule l’assise est très bien)
Nerces
Marrant, l’assise je n’aime pas <br /> Par contre, tout à fait d’accord pour les accoudoirs
ZZorrgg
perso je ne me sert quasiment jamais des accoudoirs, je met les bras sur le bureau donc c’est pas vraiment un facteur. Niveau confort j’ai jamais eu mal au dos avec. Il y a surement mieux mais en payant 4x 5x le prix on tombe dans le domaine du « diminishing returns ». Un peu comme quand tu achete une guitare a 1000€, tu aura un autre modele mieux finit a 3000€ mais ca sera pas une difference de fou
Blackalf
ZZorrgg:<br /> Ou alors la Ikea Markus<br /> Bah, pour avoir eu plusieurs chaises Ikea, la qualité n’est pas là. Elles ont toutes assez rapidement péri par le vérin qui ne soutenait plus le poids, et pourtant je ne fais que 75 kg. ^^<br /> A l’inverse, j’ai gardé près de 9 ans sans problème une chaise d’une marque allemande, j’en ai été très satisfait et j’ai donc acheté le mois dernier un autre modèle plus confortable avec accoudoirs 3D (réglages en hauteur, largeur et rotation) rembourrés.
Zimt
Chaise IKEA MARKUS pour 290€, fait largement le job vous pouvez me croire…<br /> Franchement, lâcher plus de 600€pour un siège « gamer » … tstssss
MattS32
Blackalf:<br /> plus confortable avec accoudoirs 3D (réglages en hauteur, largeur et rotation) rembourrés.<br /> Est ce que par hasard ça serait ces accoudoirs là ?
Blackalf
Non. ^^<br /> Résumé<br /> Topstar Wellpoint 30, acheté 207 €. Le réglage en largeur peut être modifié en desserrant une vis et en faisant coulisser l’accoudoir, ceux en hauteur et en orientation sont accessibles sans autre manipulation. Par « orientation », je veux dire qu’on peut les tourner vers l’intérieur pour qu’ils soient dans le prolongement des avant-bras lorsqu’on tape du texte ou que l’on joue aux clavier/souris.<br /> image1063×1594 51.3 KB<br />
MattS32
Dommage, merci quand même <br /> Je cherche des témoignages sur ce modèle précis, parce que d’après le descriptif du fabricant j’arrive pas à savoir si c’est une mousse ferme (ce que j’ai actuellement chez moi) ou s’il y a une petite couche de mou (ce que j’ai au boulot sur une autre marque et que j’aimerai pour chez moi).
Blackalf
Ha ça, la fermeté de le mousse d’accoudoirs est quelque chose de très subjectif. Il est parfois possible de savoir la densité de la mousse utilisée pour les assises et dossiers, mais pour des accoudoirs ça risque d’être très difficile. ^^
MattS32
Oui, c’est pas simple. C’est pour ça que je cherche des gens qui les ont pour pouvoir en discuter avec eux Pas d’infos sur le site du fabriquant, et pas de réponse à ma question par mail.<br /> En gros, sur mon fauteuil perso, ça s’enfonce si j’appuie avec le doigt, mais par exemple quand je pose simplement le bras, ça ne s’enfonce pas du tout, et si je m’appuie dessus avec les mains pour me lever, ça ne s’enfonce presque pas.<br /> Sur celui du bureau, il y a une couche « molle » qui doit faire de l’ordre de 5mm, et en-dessous c’est plus ferme. Même en reposant simplement le bras dessus, ça s’enfonce un peu. Un peu similaire au repose poignet des claviers Logitech MX, mais en un peu plus mou.<br /> Bon au pire je pourrai jouer à les commander et les renvoyer si c’est pas ce que j’attends, mais c’est quand même pas terrible comme façon de faire
Blackalf
MattS32:<br /> En gros, sur mon fauteuil perso, ça s’enfonce si j’appuie avec le doigt, mais par exemple quand je pose simplement le bras, ça ne s’enfonce pas du tout, et si je m’appuie dessus avec les mains pour me lever, ça ne s’enfonce presque pas.<br /> J’ai testé, et tu viens de décrire avec exactitude le ressenti des miens. ^^
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Nokia G60 5G : un smartphone « éco-responsable » qui ne vise pas plus haut que la moyenne
Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus
Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Haut de page