Critique Matrix Resurrections : Neo et Trinity sont de retour dans le méta vert

22 décembre 2021 à 13h13
50
Matrix Resurrections Poster © Warner Bros
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

Près de 20 ans après la fin de la trilogie Matrix, Lana Wachowski revient aux affaires avec un nouvel opus surprenant et conscient de lui-même, qui s'impose comme une anomalie aussi déroutante que fascinante dans le paysage des blockbusters actuels.

Matrix Resurrections
  • Vous aimez les univers méta-textuels qui jouent avec le public
  • Cela fait 20 ans que vous attendez le retour de Néo et Trinity
  • Vous vénérez le travail de Lana Wachowski
  • Vous n'aimez pas les oeuvres qui brisent le quatrième mur
  • Vous attendez une nouvelle révolution technologique d'envergure
  • Pour vous la Matrice, c'est vert et puis c'est tout

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique du film :

Fiche technique Matrix Resurrections

Informations

Titre original
The Matrix Resurrections
Date de sortie
22 décembre 2021
Durée du film
148 minutes
Réalisateur
Lana Wachowski
Société(s) de production
Warner Bros Pictures, Village Roadshow, Silver Pictures, NPV Entertainment
Genre cinématographique
Science-Fiction, Action
Classification
Public averti

Retour au code source

Vingt ans après les événements de Matrix Revolutions, Thomas Anderson a.k.a. Neo est toujours prisonnier de la Matrice et semble avoir tout oublié de son combat passé. Il devra finalement s'extraire de nouveau de la simulation pour poursuivre le combat contre les machines et retrouver l'amour de sa vie, Trinity.

Le retour de Matrix est dans les cartons de la Warner Bros depuis plusieurs années déjà. Au milieu des années 2010, on apprenait que le studio avait missionné l'écriture d'un reboot sans le concours des sœurs Wachowski, alors occupées à d'autres projets dont la géniale série Sense8.

Ce fut donc une totale surprise d'apprendre le retour de Lana Wachowski à l'écriture et à la réalisation de ce quatrième opus ; on pouvait toutefois craindre l'absence de Lily Wachowski, qui n'a pas souhaité prendre part au projet et encore moins revenir au genre de la science-fiction, qui ne l'intéresse plus aujourd'hui.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

Mais que pouvait donc apporter ce Matrix Resurrections alors que la trilogie semblait avoir bouclé la boucle, tant en termes de spectacle que de thématiques ? Lana Wachowski allait-elle céder aux sirènes de la nostalgie qui gangrène Hollywood depuis une décennie ? Plongeons dans ce quatrième opus.

Rage Against The Machine

La réalisatrice débute le film par une première partie surprenante qui nous rappelle surtout que nous n'avions pas forcément besoin d'un nouveau Matrix. Si Matrix Reloaded et Matrix Revolutions ont été tout simplement haïs à leur sortie, ils formaient avec le premier opus un ensemble cohérent - et fini ! - qui n'appelait pas de prolongement. Le combat de l'Elu était terminé, passons à autre chose.

Sauf que la Warner n'était pas prête à perdre l'un de ses univers les plus iconiques (et rentables) ; et Lana Wachowski de crier à l'envi que ce projet n'a été monté par ses ayant-droits pour l'appât du gain et pour rappeler de bons souvenirs à des spectateurs, désormais considérés comme des enfants nostalgiques en manque de doudous à câliner.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

On peut d'ailleurs saluer une certaine forme de courage du studio, qui a laissé passer un scénario permettant à Lana Wachowski d'adresser un joyeux doigt d'honneur à tout Hollywood. D'autant que le film s'interroge aussi sur la place de Matrix dans la pop culture contemporaine et dans la vie de la cinéaste, obligée de composer avec sa création et d'y revenir pour mieux la dynamiter et exprimer ses désirs d'artiste.

La réflexion est ainsi poussée à l'extrême par un nouvel usage du bullet-time, l'effet spécial qui a fait la renommée de la saga, réinventé ici pour emprisonner les protagonistes dans un moment figé. Le détournement des boucles temporelles sert aussi ce double discours, servant cette fois à répéter encore et encore les mêmes scènes vues et revues.

Matrix Resurrections est alors une vraie leçon d'écriture méta, qui ne se moque pas de son public mais l'invite à réfléchir, à courir après le film pour l'appréhender et le comprendre pleinement.

All you need is Love

Nous n'entrerons évidemment pas dans les détails du scénario pour vous laisser la surprise la plus totale et éviter les spoilers, mais on peut vous affirmer que Matrix Resurrections n'est pas un reboot, et encore moins un remake, mais une vraie suite aux aventures de l'Elu. La deuxième partie du film se fait d'ailleurs moins analytique, plus sensible au fur et à mesure que nos héros, nouveaux comme anciens, se replongent dans l'univers de la Matrice.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

Les fans de la saga auront les réponses qu'ils attendaient quant au pourquoi du comment de ce retour dans la Matrice, même si Lana Wachowski n'entre pas vraiment dans les détails. Seules quelques informations nécessaires sont lâchées en cours de film, le reste est laissé à l'imagination du spectateur… Mais c'est déjà beaucoup !

Le vrai moteur du film reste néanmoins la relation entre Neo et Trinity. Oui, Resurrections est avant tout une love-story entre ces deux êtres qui cherchent à renouer leur connexion, malgré tous les obstacles mis sur leur chemin. Après Cloud Atlaset Sense8, qui exploraient déjà cette thématique, Lana Wachowski persiste et signe avec un métrage plus émouvant que ses trois prédécesseurs, bien aidé par les partitions de Keanu Reeves et Carrie Anne-Moss, dont l'alchimie reste intacte après toutes ces années.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

Les nouveaux venus sont également très à l'aise dans le terrain de jeu mis en place par la réalisatrice, même s'ils restent en retrait, certains étant presque relégués à de la figuration à côté des têtes connues. On prend tout de même plaisir à retrouver une bonne partie de casting de Sense8 ainsi qu'à découvrir les rôles de Neil Patrick Harris et Jonathan Groff, qui crèvent l'écran à chacune de leur apparition.

Quelques bugs d'affichage

Si Matrix Resurrections nous a enthousiasmé au delà du raisonnable, le film a néanmoins quelques défauts de fabrication assez surprenants de la part d'une réalisatrice qui compte parmi les plus grandes formalistes de son temps.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

Visuellement le film détonne des trois premiers grâce au renouvellement des équipes artistiques et notamment l'arrivée du directeur de la photographie John Toll, qui collabore avec Lana Wachowski depuis Cloud Atlas. Oubliés les teints verdâtres de la Matrice d'antan, cette nouvelle version est plus chaude, plus colorée, plus chatoyante aussi, ce qui assure une parfaite continuité avec le tout dernier plan de Matrix Revolutions.

On a néanmoins été déçus des scènes d'action, dont le découpage laisse parfois franchement à désirer. Filmés de trop près, manquant parfois d'imagination dans la chorégraphie, les combats sont le parent pauvre de cet opus, mis à part une poursuite en moto très réussie.

Avec un usage important de la caméra à l'épaule, Matrix Resurrections gagne en vigueur ce qu'il perd en grâce et en fluidité. Il ne cherche jamais à égaler les affrontements du premier opus, et encore moins les scènes délirantes des deux suites.

Matrix Resurrections © Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures
© Warner Bros Pictures / Village Roadshow Pictures

La musique de Tom Tykwer et Johnny Klimek n'est pas non plus à la hauteur des compositions magistrales de Don Davis des précédents Matrix. Sans être mauvaise, loin de là, la bande-son se fait juste décorative et vient habiller chaque scène sans qu'aucune note ne nous poursuive une fois la séance terminée.

Malgré une forme un peu décevante par moments, Matrix Resurrections reste tout de même un incroyable acte de foi de la part d'une cinéaste punk que l'on attendait au tournant. Les spectateurs pourront se sentir désarçonnés face à une œuvre qui leur demande en permanence de lâcher prise et de se laisser porter par une proposition qui les bouscule dans leurs certitudes.

Tous n'arriveront pas à quitter leur propre Matrice intellectuelle et détesteront sans doute le film sitôt sortis de la salle : ce n'est pas grave, cela fait partie du jeu. Les autres profiteront d'une expérience stupéfiante et réjouissante, qui s'impose comme l'un des meilleurs films de cette année.

9

Matrix Resurrections est un film complexe et vivifiant qui divisera à coup sûr le public. Si on peut lui reprocher une forme un peu plus lâche qu'auparavant, l'œuvre de Lana Wachowski est d'une densité rare, tout en s'amusant volontiers de son statut « culte » pour déjouer les attentes et explorer de nouvelles voies cinématographiques. Un retour aussi inespéré que gagnant.

Les plus

  • Vous aimez les univers méta-textuels qui jouent avec le public
  • Cela fait 20 ans que vous attendez le retour de Néo et Trinity
  • Vous vénérez le travail de Lana Wachowski

Les moins

  • Vous n'aimez pas les oeuvres qui brisent le quatrième mur
  • Vous attendez une nouvelle révolution technologique d'envergure
  • Pour vous la Matrice, c'est vert et puis c'est tout

Matrix Resurrections est en salles depuis le 22 décembre 2021.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
50
42
Proutie66
Du coup, j’ai aimé le 1, le 2, un peu moins le 3.<br /> Je vais le voir ou pas ?!<br /> Belle critique en tout cas, bravo à l’auteur.
PiNgOa
Je vais prendre plaisir à voir ce film, Mr Anderson.
Furax
J’avais un peu peur aussi, mais il aurait fallu des critiques vraiment hyper négatives pour ne pas aller le voir.
Eths25
Je ne peux pas aller le voir car je suis hors de la matrice, j’ai pas le Qrcode…<br /> Je le regarderais avec plaisir dans quelques mois
BraveHeart
Ne serait-ce pas plutôt «&nbsp;à l’envi&nbsp;» ?
luck61
J’ai trouvé le 4 surprenant , j’espère qu’il y aura un 5 car l’univers du 4 mérite d’être exploré car j’aimerais en savoir plus sur le remplaçant de l’architecte
kast_or
Ha ha, j adore la punchline du nouvel obs :<br /> «&nbsp;Résurrection ? Inhumation, oui.&nbsp;»
captj
J’ai pas encore vu le 4e mais à la fin du 3, ils étaient pas tous morts?
Cleindori
Si.<br /> D’où… «&nbsp;Resurrections&nbsp;». En fait.
Blackalf
Certains commentaires ont été supprimés, ainsi que leur réponses qui en devenaient sans objet. <br /> Sinon, serait-il possible d’avoir des opinions plus intéressantes et plus utiles que «&nbsp;nul à chier&nbsp;» et «&nbsp;complètement pourri&nbsp;» ? parce que je doute que ça aide qui que ce soit à se faire une idée sur le film.
Proutie66
Je viens de voir le film. Un début capricieux… long, mais long.<br /> Le reste fait plaisir. On prend plaisir à revoir Neo et les gun fight sont toujours ok, quoi que brouiillon (trop de changement de caméra).<br /> L’histoire… bha… sincèrement j’ai jamais regardé Matrix pour son histoire.
adippe
Je l’ai vu hier soir, et, en tant que très grand fan du premier opus (un peu moins des 2 suivants, comme beaucoup) franchement j’ai été assez déçu.<br /> Non pas que ce soit un mauvais film en soit, et après tout, c’est peut etre moi qui suis aller le voir pour de mauvaises raisons, mais j’avoue que j’avais très envie de retrouver l’enthousiasme et la fascination que j’avais eu lors que je suis sorti de la salle il y à 22 ans, or je me suis retrouvé devant un tout autre genre de film.<br /> Ici nous avons une love story dans l’univers de Matrix qui passe son temps à faire des références à l’opus N°1 (en allant jusqu’a utiliser très souvent des images de ce dernier).<br /> J’avoue que la pirouette qui permet le reboot est bien trouvée et y’a 2/3 idées sympas, mais globalement j’ai trouvé le film fade, sans vrai intérêt intellectuel. Les combats sont illisibles (filmés de trop près, parfois tellement rapide qu’on ne comprend plus rien), et une fin prévisible dès la moitié du film. Ca blablate aussi énormément, sans un pique de ma femme, je me serai probablement endormi vers le milieu du film…<br /> Bref, chacun se fera son opinion, encore une fois, peut-être est-ce moi qui avait des attentes différentes ou qui ai fait une mauvaise lecture de cet opus, mais quoi qu’il en soit, je suis sorti de la salle avec un goût amère dans la bouche … bien plus qu’après avoir vu les opus 2 et 3 qui, s’ils étaient un peu trop décalés à mon sens par rapport au premier, au moins continuaient et terminaient l’histoire magnifiquement commencée.
a-snowboard
Bon je viens de le voir.<br /> Je ne sais pas trop quoi penser. J’ai trouvé Trinité super tristoune.<br /> Et Néo en mode depressif tout le long du film…<br /> Peut etre qu’il faudrait que je revoit matrix, et ensuite revoit cette sortie. Peut être que je comprendrait un peu mieux le film.<br /> Je crois que l’idée générale est un peu trop tirée par les cheveux. Car il y a des idées super intéressantes dans le lot je trouve. Mais ça aurait pu être fait sans avoir à ressortir du placard les anciens acteurs. (je n’ai pas vu le film pour eux)
Voigt-Kampf
Et ? Ils ont droit de donner leur opinion quand même ? Ou faut-il qu’ils aient absolument un prix en littérature ?<br /> Perso je trouve cette mode plus que relou de faire des remake/reboot/remaster (rayer la mention inutile) sur des œuvres dites «&nbsp;cultes&nbsp;» (opinion que j’ai mais j’ai conscience que ça ne l’est pas aux yeux de tous) quel que soit le médium (jeux vidéo, film etc.). Cela dénature totalement le côté «&nbsp;culte&nbsp;» que l’œuvre originelle avait, et ne fait que confirmer la panne d’inspiration de certains.
caprikorn
J’aurais pas dit mieux…
ccvman
Je suis actuellement en train de le voir en streaming, j’en suis à 1h40, j’ai bien fait de ne pas avoir été au cinéma. Mon dieu, quelle bouse.
ramses_deux
@Voigt-Kamp<br /> « nul à chier » et « complètement pourri » sans donner plus de détails ne sont pas des opinions. Cela ne représente rien de plus que du bashing gratuit.<br /> Si on n’est pas capable d’argumenter un tant soit peu alors autant ne rien poster.<br /> Si on veut partager son opinion, a ce moment on partage sa motivation.<br /> Exactement comme l’on fait les autres, et comme vous le faites vous-même <br /> Pour ma part bien qu’aillant trouve le film un peu plat, je comprends très bien ce que Wachowski a voulu faire, puisque la demande émanait vraiment des studios apparemment.<br /> La fin du film laisse même la porte ouverte a une suite…
akina200
Un film médiocre indigne de la trilogie
Stef_R
«&nbsp;mis à part une poursuite en moto très réussie.&nbsp;»<br /> J’aurais écrit «&nbsp;à moto&nbsp;»…<br /> Durant ma petite enfance, mon maître d’école nous disait «&nbsp;En = dedans&nbsp;», «&nbsp;à = sur&nbsp;»
tubezleb
Un film inutile, tiré par les cheveux, les premières trentes minutes sont pas mal on s’interroge sur les evènements de la première trilogie, mais après ça part en boulette dès que ‹&nbsp;Morpheus&nbsp;› sort des toilettes avec son costume orange.<br /> Combats brouillons, montés a la machette. La nouvelles cité des humains est vide (on voit une dizaine de personnes).<br /> Et la fin ba… même fin que le premier film (le pouvoir de l’amour etc…) sauf que plot twist (ou pas) Trinity est aussi l’élue.
gamez
l’impression que j’ai c’est qu’ils utilisent la notoriété de la licence pour faire des entrées et rallonger artificiellement la série, ça coule pas de source.<br /> cet épisode n’apporte pas grand chose, en tout cas j’ai pas accroché.<br /> les retours incessants et comparaisons avec les épisodes précédents pour tenter de justifier une suite à ces épisodes j’ai trouvé ça laborieux, le sénario galère pour y arriver. Un tiers du film est consacré à ça…<br /> Laissez cette licence tranquille, qu’on reste avec le souvenir d’un bon film, ne gachez pas tout. Pour moi un bon matrix 1 suffit.<br /> Comme s’ils n’avaient plus d’idées pour faire d’autres films.<br /> Mais je dis pas ça que pour matrix, c’est vrai pour beaucoup de films qui ont vu récemment des suites qui font plus de mal que de bien à la licence.
taist
moi, j’attends le énième opus " néo et trinity en Ehpad, avec courses en déambulateurs, brulures de soupes trop chaudes, douches trop froides, infirmières un brin sadiques et autres avatars de la vie commune à 80 piges ! enfin, tout ça pour dire qu’il y a un manque évident d’imagination chez certains réalisateurs qui tirent un peu trop sur la corde des films à succès non pas pour faire avancer le schmilblick mais pour faire du fric, ce qui, de nos jours, se fait de plus en plus ! enfin, ce n’est que mon avis.
Ipoire
2.8 sur AlloCiné, 6/10 sur imdb, ce film est une bouse, je pense que l’auteur de cet article a aimé starwars 8 car dans le registre d’auto destruction, ce matrix 4 enfonce complètement tout ce que la trilogie précédente a fait.<br /> C’est simple il n’y a pas de film. C’est un film qui nous explique pourquoi il existe, mais ca le public s’en fou, il veut juste voir un nouveau film matrix. La bataille personnelle de Lana contre Hollywood n’a rien a faire dans l’histoire de matrix.<br /> Et n’y a qu’à voir la cut scène a la fin du générique pour comprendre que tout ce film est une grosse blague.<br /> Fuyez ce désastre !
Wifi93
Je n’irais pas le voir au cinéma. J’attends qu’il soit proposer en BR pour le voir. Je suis tout de même inquiet lorsque je lis les avis des uns et des autres. Le Matrix de trop ? Comme pour le remake de Dune ? Est-ce un reset de la matrice à la fin du troisième opus pour engager une nouvelle histoire ici ? Matrix est-il voué à finir comme Star Wars et toutes ses déclinaisons commerciales ?
pecore
Ce que je n’aime pas (du tout) ce sont les suites ou adaptations qui ne respectent pas l’œuvre originale. Le problème avec Matrix c’est que ce qualificatif peut déjà s’appliquer aux opus 2 et 3 d’une certaine manière, les Wachowski étant plus intéressé de faire les films qu’eux veulent voir que de faire les films que les spectateurs et les fans veulent voir.<br /> Du coup, est-ce encore le cas ici ?<br /> Et en passant, d’accord que des messages juste pour dire : «&nbsp;tout pourri&nbsp;», «&nbsp;trop naze&nbsp;» ou même «&nbsp;génial&nbsp;» ou «&nbsp;trop de la balle&nbsp;», ça n’a pas grand intérêt. Si tout le monde se met à faire cela on se retrouve avec un topic de six pages mais sans rien d’utile dedans.
Blackalf
pecore:<br /> les Wachowski étant plus intéressé de faire les films qu’eux veulent voir que de faire les films que les spectateurs et les fans veulent voir.<br /> Mais n’est-ce pas plus ou moins le cas de beaucoup de réalisateurs ? prenons Christopher Nolan, par exemple, fait-il réellement des films pour ses fans, ou simplement parce que c’est sa vision de ce que doit être un film ? ^^
pecore
Comme souvent tout est question de d’équilibre. Matrix 1 était bien dosé, bien équilibré entre critique sociétale et film de science fiction. Dans les deux autres le message était trop prédominant, avec des scènes d’actions tonitruantes pour faire «&nbsp;passer la pilule&nbsp;», rouge ou bleue, peu importe. Du coup le spectateur se sent infantilisé… et il ne sait même pas pourquoi.<br /> Nolan au moins ne prend pas ses spectateurs pour des benêts. Ses films sont complexes mais la récompense est là pour qui s’accroche et fait l’effort de comprendre.
Blackalf
Tout dépend de ce que l’on recherche dans un film, il y a et il y a toujours eu d’un côté ceux qui ne recherchent qu’un divertissement, et d’autres qui veulent quelque chose de plus complexe. ^^<br /> Ceci dit, je suis rarement fan des suites de films, elles sont souvent décevantes parce que cherchant juste à surfer sur le succès de l’opus précédent.<br /> Il y a des exceptions, et personnellement je considère Blade Runner 2049 comme une digne suite du premier, elle approfondit l’histoire sans la dénaturer. Autre exemple mais dans un tout autre registre, j’ai apprécié de manière égale les 3 opus de John Wick.<br /> Mais ce n’est pas toujours le cas et je ne compte plus les «&nbsp;2&nbsp;» qui m’ont déçus, en me disant qu’ils étaient dispensables et qu’ils auraient mieux fait de s’arrêter au 1. ^^
BBart
Je ne comprend pas la note de clubic, ce film vaut un 6, voir 7 sur 10 au grand maximum.<br /> En aucun cas 9 sur 10, il y a beaucoup trop de défauts.<br /> Ce film avait du potentiel, mais la réalisation est bien trop brouillonne, c’est du bidouillage, la qualité des scènes est très inégale, comme les effets spéciaux (la vieille en 3D est juste imbuvable, ils auraient pu trouver une actrice…).<br /> Le remplacement de certains acteurs est déroutant, on sort de ce film à se demander si on a pas fait un mauvais rêve… à oublier, pour moi ce sera une pilule bleu svp.
Rumpelstiltskin
J’ai vu le film<br /> En positif<br /> revoir Néo ( et oui …10 ans après un peut comme dexter , ça fait sacrément plaisir )<br /> C’est tout …<br /> Le film en lui même … Que dire … Le début commence plutôt bien , comme tout le monde se doute Néo est dans la matrice …logique …l’acteur incarne très bien son rôle<br /> Puis vient un mec style morpheus en costume orange WTF ??? Le mec on dirait qu’il a pris du protoxyde d’azote tellement il rigole …c’est un gaga ??<br /> il y a un manque de sérieux incroyable chez certains acteur , on se croirait dans un scary …<br /> quelque combats plutôt pas mal , assez court cependant . On est loin de Neo avec des combats avec des agents.<br /> -L’acteur qui réincarne le fameux agent Smith , sort tout droit de parker Lewis …<br /> Franchement trouver un mec au visage à flinguer et des lunettes noir , ça doit pas être bien compliquer à dénicher …<br /> Bref on voit tout de suite … Un manque de sérieux général , y a rien de sérieux …et le scénario est assez brouillon … Franchement je suis pas scénariste , mais des remarques , des améliorations , j’en peut en trouver des tas …<br /> Et surtout la fin est clairement "bizarre " ( sur la raison de pas les réunir ( j’en dis pas plus , ceux qui on vu le film comprendront ) .c’est presque à mourir de rire…<br /> Un film avec un super acteur , plus très jeune , qui a rempli son rôle , gâché par un scénario étrange et loufoque , des acteurs digne de parker Lewis<br /> Sur 10 je mets 4 …
Garden_Dwarf
Popopop ! Oui et non. Tu as raison, c’est bien «&nbsp;à moto&nbsp;» (comme «&nbsp;à vélo&nbsp;», «&nbsp;à cheval&nbsp;»).<br /> Par contre il y a un vrai débat sur la règle… car il n’y en a pas vraiment, compte tenu du nombre d’exceptions (merci la langue française ^^). Par exemple on dit «&nbsp;en skateboard&nbsp;» alors qu’on n’est pas dedans.
benben99
J’ai vu le film et la critique avait raison, c’est veritablement mauvais.<br /> Déja que les trois premiers films n’avaient pas mis la barre bien haute, cette suite réussi a faire pire.<br /> Comme quoi Hollywood préfère recycler ses vieux déchets que de faire de l’original. Dommage
dvaid
Quelle déception… Avec le coup du jeu vidéo j ai failli quitter la salle des le début.<br /> Pas compris qui est Morpheus.<br /> Smith disparaît ???<br /> Vraiment pas envie de le revoir pour tenter de comprendre.
dvaid
C est bien ils assument leur bouse avec la dernière seconde a la fin du générique : chattrix…
Blackalf
@Gabr0x @Eths25 on va peut-être éviter les allusions à peine voilées au piratage, hein ?
Blackalf
Vraiment ?<br /> Il est triste que les conditionnés du système aient du suivre un protocole de soumission affligeant pour le voir et le payer en plus. Pour d’autres, et les meilleurs je dirai Il est gratuit<br />
Mathieu_G
En effet «&nbsp;l’auteur de cet article&nbsp;» a adoré la démarche de Star Wars Les Derniers Jedi, qui consistait non pas à tout casser pour le plaisir de tout casser mais à tout simplement faire du neuf à partir du vieux, ce que propose celui-ci aussi.
Mathieu_G
C’est un immense troll, assez fou qu’autant de monde l’ait pris au premier degré, vu la thématique du film. Mais soit.
dvaid
Ben quand tu es très déçu du scénario, c est un peu la.goutte d eau qui fait deborder le vase.<br /> C est limite d avoir fait une parodie de matrix ou l on parle de Warner Bros et d un jeu vidéo matrix dans le film…et de vidéo de chat pour occuper l humanité… ou du bullet time pour justifier des nouveaux pouvoir juste digne encore une fois d un jeu vidéo…<br /> On est loin de la comparaison de l homme a un virus que font les machines dans le numéro 1. Vraiment pas le même niveau.<br /> Il ya eu tellement de passage abusés que le coup du 2eme degré est difficile a appréhender.
tfpsly
Ce film n’était absolument pas nécessaire, mais il se tient bien en fait. Pleins de scènes des premiers films sont refaites, sans vraie raison mais ça passe.<br /> Le seul truc qui cloche, c’est que les machines n’ont en fait pas vraiment de raison de garder Néo et Trinity en vie. Mais il faut bien trouver comment placer ce film dans l’histoire existante.<br /> Bref j’ai bien apprécié ce retour de la franchise, alors que je m’attendais à une bouse.
Stef_R
Dans 1 an sur Amazon Prime Video
HAL1
Je suis allé le voir ce soir et, globalement, bonne surprise. Tout n’est pas parfait, et l’histoire est clairement bancale, mais quand on pense que Matrix 4 aurait fort bien pu ressembler au deuxième et troisième opus, qui étaient très très moyens pour ne pas dire mauvais, ça permet de relativiser.<br /> Lana Wachowski a pris un beau risque avec cette suite, et le résultat paie. Pour ma part je suis heureux qu’elle n’ait pas essayé de singer son œuvre originale, mais qu’elle soit partie dans une direction différente.
AlexScan
Bizarre de lui mettre une si bonne note… toute les critiques que j’ai lu et tout les potes qui l’ont vu ont descendu le film en flèche…<br /> D’ailleurs les avis Allociné sont mauvais (majorité de 0 étoiles pour les critiques écrites), j’entend déjà les gars qui vont me dire : «&nbsp;de quoi tu parle, tu ne l’a pas vu !&nbsp;»<br /> … pas besoin de le voir pour savoir que je ne vais pas aimer, la bande annonce et les avis des gens que je connais me suffisent … et surtout je connais le cinéma américain par coeur (mais je le regarderai un jour par curiosité).<br /> Par contre je me pose la question: l’auteur de cette critique ne serai-t-il pas un «&nbsp;Matrix-fan&nbsp;» ? (comme le fanboy-Apple qui met 10/10 à tous les Iphone ?)<br /> PS: pour ceux qui veulent voir du vrai cinéma, aller voir «&nbsp;Le Dernier Duel&nbsp;» de Ridley Scott… ça c’est un chef d’oeuvre.
Mathieu_G
Effectivement l’auteur est admiratif du travail des soeurs Wachowski et de la saga Matrix, mais peut aussi faire preuve d’objectivité, même avec ses idoles. Le monde n’est pas binaire et ne se divise pas entre «&nbsp;fanboys&nbsp;» et «&nbsp;haters&nbsp;» (c’est l’un des sujets des films d’ailleurs ).
Stef_R
Il en faut pour tous les gouts. Il y a de l’audience pour des films, des émissions, des téléfilms, des séries, qui peuvent paraitre débiles, nuls, mal ficelés,… tout ce qu’on voudra pour critiquer.<br /> Les navets tomberont d’eux même dans l’oubli.
Blackalf
Mathieu_G:<br /> Le monde n’est pas binaire et ne se divise pas entre «&nbsp;fanboys&nbsp;» et «&nbsp;haters&nbsp;» (c’est l’un des sujets des films d’ailleurs ).<br /> +1 ^^<br /> Mais binaires, il y a pourtant bien des gens qui le sont dans leurs opinions, comme s’ils étaient obligés de classer un film dans l’une ou l’autre catégorie navet ou chef d’oeuvre, sans aucune nuance, et leur problème est qu’ils appliquent ce simplisme à tout : beau/moche, blanc/noir, bon/mauvais… <br /> Personnellement, il m’arrive de décider de ne pas regarder un film, mais ce n’est pas parce que je le juge mauvais à l’avance, mais parce que son thème ne m’intéresse pas. Exemple avec Joker : je ne vois aucun intérêt à suivre les aventures de ce genre de personnage, donc je ne regarde pas…ce qui ne signifie pas pour autant que je considère le film comme mauvais, et c’est là où je diffère de ceux qui exposent comme des vérités ce qui n’est que leurs opinions. ^^
kast_or
Vu hier, et franchement j’ai trouvé ça vraiment pas terrible. La première partie de déconstruction était plutôt sympatoche mais pour le reste… Pffffff… tout laisse de marbre :<br /> L’histoire (en dehors de la première partie) n’est pas bien intéressante et sans enjeux<br /> A perdu le côté «&nbsp;sombre&nbsp;» du premier<br /> Mise en scène poussive<br /> Des CGI parfois limite série B<br /> Les scènes d’action bordéliques sans chorégraphie (à des millénaires du 1er)<br /> Jeu d’acteur fadasse<br /> La photographie avec des couleurs criardes digne des deniers jeux Ubisoft<br /> Les nouveaux acteurs sans âme / charisme, on se croirait dans une série Netflix<br /> Morpheus2 et Smith2 au charisme d’une huitre<br /> Les robots «&nbsp;micro billes&nbsp;» nanardesques (ça m’a fait pensé aux personnages type «&nbsp;gardien de la galaxy&nbsp;»)<br /> Des ralentis inesthétiques toutes les 2 minutes<br /> Lambert Wilson… WTF ?<br /> En me relisant je me rends compte que c’était pire que ce que je pensais : mauvaise réalisation, mauvais acteurs, pas d’enjeux<br /> J’ai enchaîné avec Dune dont je n’attendais pas grand chose et qui m’a finalement complètement conquis et emporté dans son univers.
AlexScan
Mathieu_G:<br /> Effectivement l’auteur est admiratif du travail des soeurs Wachowski et de la saga Matrix, mais peut aussi faire preuve d’objectivité, même avec ses idoles. Le monde n’est pas binaire et ne se divise pas entre « fanboys » et « haters » (c’est l’un des sujets des films d’ailleurs ).<br /> A aucun moment je n’ai parlé de «&nbsp;monde binaire&nbsp;»… <br /> Ok tu es fan des Wachowski, donc la note n’est pas complètement objective (pourtant tu te défend de l’être), c’est ce que je voulais souligner.<br /> Et je ne suis pas un «&nbsp;haters&nbsp;» je suis même un grand fan du premier volet, le seul à mon sens qui est «&nbsp;extraordinaire&nbsp;»…
AlexScan
Blackalf:<br /> Mais binaires, il y a pourtant bien des gens qui le sont dans leurs opinions, comme s’ils étaient obligés de classer un film dans l’une ou l’autre catégorie navet ou chef d’oeuvre, sans aucune nuance, et leur problème est qu’ils appliquent ce simplisme à tout : beau/moche, blanc/noir, bon/mauvais… <br /> Personnellement, il m’arrive de décider de ne pas regarder un film, mais ce n’est pas parce que je le juge mauvais à l’avance, mais parce que son thème ne m’intéresse pas. Exemple avec Joker : je ne vois aucun intérêt à suivre les aventures de ce genre de personnage, donc je ne regarde pas…ce qui ne signifie pas pour autant que je considère le film comme mauvais, et c’est là où je diffère de ceux qui exposent comme des vérités ce qui n’est que leurs opinions. ^^<br /> Encore des conclusions hâtives… je n’ai jamais dit que c’était un «&nbsp;navet&nbsp;», j’ai dis qu’au vu de ce qu’on m’a dit du film et des critiques, je n’aimerai surement pas… et que surtout la note me paraissait sur-évalué.<br /> Et je le regarderai parce que j’aime bien l’univers de Matrix et par curiosité (et aussi parce que j’adore la SF).<br /> Donc merci d’arrêter de catégoriser les gens en leur faisant dire ce qu’il n’ont pas dit… car vous devenez ce que vous dénoncer … je suis bien sur capable de nuancer mes avis, bcp plus que vous en tous cas je pense…<br /> PS: Je n’étais pas super emballé aussi par l’idée de The Joker… et un jour je l’ai regardé, et j’ai adoré, du très bon cinéma pour moi.
Blackalf
AlexScan:<br /> Blackalf:<br /> Mais binaires, il y a pourtant bien des gens qui le sont dans leurs opinions, comme s’ils étaient obligés de classer un film dans l’une ou l’autre catégorie navet ou chef d’oeuvre, sans aucune nuance, et leur problème est qu’ils appliquent ce simplisme à tout : beau/moche, blanc/noir, bon/mauvais… <br /> Personnellement, il m’arrive de décider de ne pas regarder un film, mais ce n’est pas parce que je le juge mauvais à l’avance, mais parce que son thème ne m’intéresse pas. Exemple avec Joker : je ne vois aucun intérêt à suivre les aventures de ce genre de personnage, donc je ne regarde pas…ce qui ne signifie pas pour autant que je considère le film comme mauvais, et c’est là où je diffère de ceux qui exposent comme des vérités ce qui n’est que leurs opinions. ^^<br /> Encore des conclusions hâtives…<br /> Donc merci d’arrêter de catégoriser les gens en leur faisant dire ce qu’il n’ont pas dit…<br /> Et où as-tu vu que c’était à toi que je répondais ? lorsque l’on fait une réponse à une phrase quotée, c’est à cette phrase que l’on répond et rien de plus. Je ne vois pas pourquoi tu l’as pris pour toi, si j’avais voulu te répondre, c’est toi que j’aurais quoté.
AlexScan
Blackalf:<br /> Et où as-tu vu que c’était à toi que je répondais ? lorsque l’on fait une réponse à une phrase quotée, c’est à cette phrase que l’on répond et rien de plus. Je ne vois pas pourquoi tu l’as pris pour toi, si j’avais voulu te répondre, c’est toi que j’aurais quoté.<br /> Parce que je l’avais pris pour moi, comme une réponse déguisée sans me nommer… mais si tu me dis que ce n’est pas le cas, ce n’est pas le cas… fin de la discussion.
Voir tous les messages sur le forum

dernières critiques

Critique | The Pentaverate : Mike Myers chasse les complots sur Netflix et ne fait pas dans la dentelle
Critique | Doctor Strange in the Multiverse of Madness : Sam Raimi projette Marvel dans de nouvelles dimensions
Critique Moon Knight : la nouvelle série Marvel ne manque pas de personnalités
Critique Shenmue the Animation : une adaptation qui manque d'impact
Critique Bubble : le film de Netflix et Wit Studio peine à sortir de sa bulle
Critique Shining Girls : un thriller temporel redoutable et troublant sur Apple TV+
Critique | Choose or Die : Netflix se lance dans la drague des fans d'horreur et de jeu vidéo
Critique | Les Animaux fantastiques, les Secrets de Dumbledore : le spin-off d'Harry Potter a-t-il enfin trouvé la bonne formule ?
Critique | L'Attaque des Titans : un anime incroyable qui se prend parfois le mur
Critique | Freaks Out : l'Italie fait son super cirque
Haut de page