À Genève, l'échec des discussions entre États de l'ONU pour réguler les "robots tueurs"

20 décembre 2021 à 13h05
19
Drone Reaper MQ-9A © Air Force Space Command
© General Atomics

Vendredi dernier, 125 États et de nombreuses Organisations Non Gouvernementales se sont réunis lors d'un sommet de l'ONU à Genève. Le but était de prendre des décisions sur l'utilisation des « robots tueurs  », les drones dits autonomes, après huit ans de discussions. Hélas, le sommet s'est soldé par un échec cuisant.

Il y avait peu d'espoir de faire changer d'avis les plus gros États militaires du monde sur l'utilisation et le développement des drones de combat, qu'ils soient autonomes ou dirigés par des humains.

Huit ans de discussions pour rien

En mars 2021, l'Organisation des Nations Unies publiait un rapport faisant état de frappes de drones 100 % autonomes en Libye. Une première dans l'histoire qui a fait réagir nombre d’États membres. Si la véracité du terme « 100% autonomes » est encore à bien confirmer, il n'en demeurait pas moins urgent pour les États de se réunir et de discuter des problèmes posés par l'utilisation des drones de combat, qu'ils soient autonomes ou non.

Vendredi dernier donc, les 125 acteurs internationaux se sont réunis, accompagnés de quelques grandes ONG, pour tenter de légiférer au niveau international sur l'utilisation de ces « robots tueurs ». Aucun accord n'a été trouvé : le poids des grandes puissances militaires (Israël, l'Inde, les États-Unis ou encore la Russie), farouchement opposées à une quelconque interdiction, était trop fort.

Rien n'est encore gravé dans le marbre et de nouveaux essais de négociations pourront voir le jour. Ce sommet de l'ONU était d'ailleurs surtout tourné sur la question des robots autonomes utilisés pour des frappes militaires, usant des technologies de pointe comme l'IA ou la reconnaissance faciale. Selon les ONG et les États opposants, l'utilisation de ce genre de drones augmenterait les risques pour les civils, poserait des problèmes de responsabilité (si personne n'est aux commandes, qui peut-on blâmer ?) et augmenterait le risque d'escalade des conflits.

Des discussions plus larges

Pendant huit ans, les discussions au sein de l'ONU concernaient plus largement l'utilisation des drones de combat, pilotés par des humains ou non. Force est de constater que dans tous les cas, les dommages collatéraux ne sont pas évités et que, de ce fait, les drones ne servent qu'à protéger les soldats du pays attaquant mais pas les civils des pays touchés.

Le New York Times a publié samedi dernier une enquête accablante pointant du doigt les dysfonctionnements du Pentagone américain sur l'utilisation des drones. Selon l'enquête, depuis 2014 les États-Unis ont effectué quelque 50 000 frappes de drones en Afghanistan, Syrie et Irak, qui ont causé la mort d'au moins 1427 civils. Qu'un drone soit autonome ou non, l'erreur est toujours présente.

Les opposants à leur utilisation se sont évidemment montrés déçus des résultats des discussions et António Guterres, le secrétaire général des Nations Unies, a appelé les pays à mettre en place un plan ambitieux pour développer de nouvelles règles.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
14
benben99
Les robots tueurs sont un enjeu important.<br /> On apprenait récemment que près de 1800 civils ont été tués par des drones américains au moyen orient, souvent par des frappes sur de mauvaises cibles etc.<br /> Ils tuent avec des drones qui coûtent 28 millions et des missiles à 20k $ des types qui gagnent 1$ par jour dans des pays étrangers.<br /> Ceci est dégoûtant.<br /> Sous prétexte d’amener la démocratie, ils détruisent des pays et tuent des milliers de civils, mais on sait bien que la motivation réelle est le pétrole.<br /> Le minimum serait de bannir les drones, mais les USAs ne l’accepteront jamais.
tinou7789
Autant je suis plutôt d’accord avec toi sur la première partie de ton commentaire (à ceci près que les chiffres sont sous évalués) autant pour la deuxième partie on dirait un post facebook.
Nmut
Je suis en partie d’accord avec toi, mais attention à tes arguments:<br /> benben99:<br /> Ils tuent avec des drones qui coûtent 28 millions et des missiles à 20k $ des types qui gagnent 1$ par jour dans des pays étrangers.<br /> Ceci est dégoûtant.<br /> C’est du grand n’importe quoi. Il n’y a aucune notion de fric qui entre en compte quand on considère l’horreur de la chose.<br /> benben99:<br /> Sous prétexte d’amener la démocratie, ils détruisent des pays et tuent des milliers de civils, mais on sait bien que la motivation réelle est le pétrole.<br /> Le pétrole n’est qu’une petite partie du problème, l’ensemble est plus financier et la protection de leurs intérêts en général, comme dans toute «&nbsp;guerre&nbsp;».<br /> Et l’article ici parle de TOUS les pays utilisant des drones pour les mêmes raisons, les américains n’ont absolument pas le monopole. Les chinois, les japonnais, les français, les russes, les israéliens, etc (aucun ordre dans cette liste, c’est juste ce qui me vient à l’esprit) ont aussi une responsabilité dans la conception et la vente de ce genre d’engins.
Petinikola
20k€ le missile ? ce sont déjà les soldes ? vite le lien !!!
Gweegoo
Les commentaires de @benben99 sont certes souvent « passionnés ». Mais si tu trouves que cela ressemble à de la propagande concernant la seconde partie, pourquoi penses-tu que des drones sont envoyés?<br /> Tous les bons livres de politique expliquent que la peur est le meilleur moyen de préserver le gouvernement d’une population. On nous bassine avec les terrorises et il faut systématiquement montrer toutes les affaires dans son sac et être à visage découvert pendant un temps pour maintenant devoir faire exactement l’inverse. En attendant, il n’y a tjs pas plus d’attaques terroristes. Une chose est sûre, c’est qu’il y aura tjs des ennemis et on ne les connaîtra jamais très très bien… mais ptet qu’ils sont cachés dans l’ombre juste derrière toi et on verra bien qui rira le dernier si tu ne crois pas ce qu’on te dit!
Madmax_Matrice
Bienvenue dans OBLIVION<br /> La réalité rattrape la fiction<br /> Bientôt ils serviront à neutralisé n’importe quelle contestation
tinou7789
Très bien merci pour le voyage mais ce n’est absolument pas le sujet de mon commentaire.
SlashDot2k19
Si cela peut amener à un avantage stratégique, les états ne vont pas s’en priver. Au contraire ils vont mettre le paquet…
yeerum
Des «&nbsp;règles&nbsp;» qui ne serviront qu’à être transgressées par des justifications et faits d’exception toujours plus facile à mettre en place les grandes puissances mondiales.<br /> La loi du plus fort en bref…
julicraps
Intéressant ce genre d’articles sur clubic, c’est un peu loin des activités numériques mais bien peu de médias en parlent avec autant de clarté.<br /> Effectivement les combats via drone sont une voie que nous n’éviterons pas, les plus grandes puissances sont déjà très loin en terme d’investissement et de recherche pour stopper net…<br /> À voir ou tout cela nous mènera.
Blackalf
benben99:<br /> Sous prétexte d’amener la démocratie, ils détruisent des pays et tuent des milliers de civils, mais on sait bien que la motivation réelle est le pétrole.<br /> Va raconter ça aux tibétains…
Gweegoo
Le gros malin! Effectivement, tu as déjà la savonnette pour le voyage!<br /> Tu faisais référence à quoi lorsque tu mentionnais un « post FaceBook » si ce n’était pas de la propagande politique?
benben99
Belle.tentative de sortir du sujet.
tinou7789
Pas à ça.
MqcdupouletBasquez
Le pétrole n’est plus un sujet depuis l’an 2.000 où les US sont passés de 1er importateur mondial de pétrole à 1er producteur de pétrole dans le monde.<br /> Ce n’est donc définitivement pas un sujet.<br /> De plus, nous arrivons dans une époque où le pétrole non seulement ne devrait plus être une demande importante, mais en plus quelque chose de négligeable.<br /> Total et d’autres entreprises du secteur en sont tellement conscient qu’ils ont déja planifiés des céssions de sites, des sous traitances.<br /> Il y’avait peu de chances que cela aboutisse et pour cause.<br /> Non seulement il s’agit d’un armement ultra moderne, en pleine expansion, qui permet une économie énorme de moyens humains et financiers.<br /> Permettre d’acheminer moins d’hommes sur le terrain, cela permet de les répartir ailleurs.<br /> L’histoire des dommages collatéraux, c’est infime en fait comparé aux erreures traditionnelles.<br /> En France pour la seconde guerre mondiale, les alliés ne se sont pas génés de bombarder rigoureusement n’importe où et tant qu’a faire sur des civils.<br /> Puis comme c’était la France, un petit coup de plus, pourquoi pas.<br /> Tu parles du moyen orient comme si c’etait les grands malheureux, mais notre pays, bien avant les drones ont subits les «&nbsp;dommages collatéraux&nbsp;».<br /> et ce n’était 1800 civils, c’était bien bien bien plus.<br /> la guerre fait des morts, les drones autonomes sont des outils de guerre dont les avantages vont bien au delà des inconvénients.<br /> Je ne vois pas comment il était possible de justifier autrement que de continuer comme ça.<br /> C’est toujours l’eternel débat aussi avec le nucléaire, c’est pas bien, c’est dangereux, en attendant, il n’y a pas d’alternatives, et l’éolien pollue en réalité bien plus que n’importe quelle nucléaire. Le Béton, ça n’a absolument rien d’écologique et il en faut des tonnes pour 1 misérable éolienne.<br /> bannir les Drones… autant dire accepter de revenir à l’âge de pierre de notre propre volonté, c’est une idéologie irréaliste et je pense très dangereuse car l’ennemi quelqu’il soit, lui, n’a pas d’éthique ni de limite et l’usage de drones a été utilisé notamment en Arménie par exemple. Donc une interdiction, c’est juste se tirer une balle dans le ventre.
julla0
C’est bien toi le pro chinois qu’on voit sur tous les articles?
benben99
Belle argumentation. Content d’en avoir appris plus sur ta position sur les drones tueurs
julla0
effectivement mais c’est important de connaitre le contexte de ton message que je peux donc zapper
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les prochains AirPods seraient capables de vous reconnaître grâce à votre conduit auditif
Philips présente ses nouveautés audio 2022 : home-cinema premium et sport au programme
Philips OLED et The One : Ambilight amélioré, IMAX Enhanced, OLED EX, les annonces à retenir
JVC HA-FW1000T : des True Wireless très haut de gamme avec un son en bois
De nouveaux écouteurs OPPO en partenariat avec Dynaudio en préparation
Disneyland Paris met le paquet pour ses 30 ans : 200 drones vont illuminer son château tous les soirs
Behringer dévoile sa Vintage Microphones Series : 5 micros USB bientôt chez vos streamers préférés
Xiaomi lance son nouveau videoprojecteur compact : 15 cm3 d'Android TV à emmener partout ?
Freebox : le Player Devialet est enfin disponible à la location, les fans auront encore essuyé les plâtres
TV : le Filmmaker mode va être mis à jour pour utiliser les capteurs de luminosité ambiante
Haut de page