WD Se : des disques durs haut de gamme pour NAS et datacenters

29 mai 2013 à 11h40
0
Western Digital a annoncé hier une nouvelle gamme de disques durs, baptisée « Se », destinée aux datacenters mais aussi aux NAS.

Western Digital a lancé hier la famille WD Se, complémentaire aux familles existantes tant pour les entreprises que pour les particuliers. Ces nouveaux disques durs se destinent à la mise en place de grands volumes de stockage pour des applications permanentes mais peu exigeantes, telles que la sauvegarde.

0000014006004462-photo-wd-se-4-to-wd4000f9yz.jpg

La famille WD Se adopte la nomenclature de l'entreprise, à laquelle elle se destine en premier lieu. Elle complète effectivement la famille Xe haute performance et la famille Re haute longévité. Elle constitue l'entrée de gamme en misant sur la haute capacité.

Pour les particuliers ou les travailleurs indépendants (tels que les vidéastes), les WD Se supplantent les WD Red : tant en terme de capacité maximale (4 To contre 3) que d'endurance.

Concrètement, les WD Se peuvent encaisser 180 To par an contre 550 pour les WD Re et 100 pour les WD Red. Ils offrent en revanche un MTBF de 800 000 heures contre respectivement 1 200 000 et 1 000 000 h. Les WD Se disposent du RAID TLER (time-limited error recovery) évitant les pertes de données dues à un processus de correction d'erreur trop long dans le cadre d'un RAID, tout comme les WD Red. Contrairement à ces derniers en revanche, ils bénéficient d'une technologie RAFF surveillant le disque pour compenser les vibrations, sources de bruit et d'usure prématurée.

Les WD Se seront prochainement disponibles en capacité de 2 To (WD2000F9YZ), 3 To (WD3000F9YZ) et 4 To (WD4000F9YZ), avec une garantie de cinq ans, pour des prix publics allant de 150 à 290 euros TTC. À titre de comparaison, le WD Red de 2 To, garanti trois ans, fut lancé à 130 euros.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet