Free, Orange et SFR accusés de « brider » YouTube

02 mai 2011 à 15h58
0
Dans un billet publié sur son blog, Korben accuse certains FAI d'adopter une stratégie de « pourrissement ». Il constate, en rassemblant des retours d'internautes, qu'il serait difficile d'accéder aux vidéos disponibles sur YouTube lorsqu'un internaute est client de Free, Orange ou SFR. Explications.

00A0000003803072-photo-youtube-html5-logo-mikeklo.jpg
Selon certains internautes, 3 FAI en particuliers ralentiraient le trafic vers YouTube. Free mais également Orange et SFR (ces deux derniers étant touchés a priori dans une moindre mesure) auraient adopté une stratégie du pourrissement. « On laisse l'accès au site Youtube pour ne pas être accusé de censeurs, mais avec un débit de merde, pour que les gens pensent que c'est chez Youtube que ça coince. Je déduis quand même, à la vue des graphiques envoyé par mes gentils followers, qu'Orange et SFR ont un peu plus de pitié pour leurs abonnés et doivent déporter une petite partie du surplus de ces connexions sur du Transit IP (c'est à dire de l'achat de bande passante à un opérateur) » explique le blogueur Korben.

Concrètement, certains sites sont régulièrement consultés par les internautes et s'avèrent gourmands en bande passante. Logiquement, un fournisseur d'accès se doit donc d'allouer des ressources plus importantes à ces services sur son réseau. En refusant d'augmenter l'espace nécessaire, les FAI tenteraient donc de faire pression sur Google afin qu'il contribue financièrement à l'élargissement des réseaux.

Selon Korben, les trois opérateurs Orange, SFR et Free auraient eu « quelques discussions à ce sujet, dont le leitmotiv était : Il faut faire payer Google donc travaillons ensemble dans ce sens ». Pour l'instant, aucun opérateur n'était disponible pour réagir à ces informations.

Toujours est-il que cet épisode rappelle sans conteste l'affaire entre Orange et Cogent (opérateur de transit IP, bande passante) au sujet du site MegaUpload. En janvier dernier, de nombreux clients du FAI se plaignaient des faibles débits obtenus lors de la connexion à certains sites situés à l'étranger. Lorsqu'un internaute souhaitait se connecter à MegaUpload, la plateforme leur affichait un message d'avertissement indiquant que leur connexion pouvait être intentionnellement restreinte.

Pour rappel, lorsqu'un abonné Orange essaie de se connecter à un site hébergé à l'étranger, il commence en effet par emprunter le réseau d'Orange, avant d'être envoyé vers les canaux d'autres acteurs du réseau qui l'achemineront jusqu'au serveur ciblé. Un opérateur peut donc refuser d'utiliser pleinement la capacité de ses tuyaux pour acheminer ce trafic.

Enfin récemment, SFR a annoncé sur Itespresso qu'il comptait dévoiler d'ici la fin 2011 son propre réseau de diffusion de contenus (CDN). Le FAI pourra donc proposer des services à destination des éditeurs comme l'adaptation dynamique du débit pour l'utilisateur, le multicast pour les flux en direct. Par ce biais, le FAI compterait sortir de son rôle traditionnel pour proposer aux éditeurs un accès plus rapide à leurs contenus...

En effet, par cette méthode, un opérateur serait en mesure de garantir une certaine qualité de connexion à ses propres abonnés. Par principe, l'instauration de telles différences de traitement serait donc contraire à la notion de neutralité du réseau. Cette dernière pose comme idée principale la non-discrimination à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top