Microsoft Windows Vista : le dossier

30 janvier 2007 à 11h20
0

Les fonctions ayant trait aux performances

Sans revenir sur les nouveautés introduites par le noyau même du système, et avant d'exécuter quelques tests de performances, il nous faut préciser que diverses nouvelles technologies font leur apparition dans Windows Vista. Premier changement important à nos yeux, l'arrivée du SuperFetch. Microsoft propose avec Vista une nouvelle version de son algorithme visant à accélérer le démarrage des applications. Pour cela, Windows analyse l'ensemble des programmes que vous faites tourner afin de mettre en cache les données des applications les plus usitées tout en leur affectant automatiquement une plus haute priorité d'exécution en arrière plan. Microsoft profite également de Vista pour régler les problèmes de performances dégradées liés au cache et à une phase de non utilisation prolongée.

Autre amélioration silencieuse, la défragmentation dorénavant automatique de vos Disques durs. Le nouveau moteur de défragmentation s'exécute dorénavant automatiquement par défaut, de sorte que vous puissiez l'oublier. C'est assurément un plus qui devrait permettre à nombre de systèmes de conserver un certain niveau de performance au fil du temps.

000000C800414339-photo-windows-vista-rtm-fr-64.jpg

La défragmentation sous Windows Vista


Toujours dans le domaine des supports de stockage, Windows Vista est le premier système d'exploitation à proposer la technologie ReadyDrive. Il s'agit ici de supporter les futurs disques durs hybrides munis d'une grande quantité de mémoire flash, disques durs qui devraient voir le jour prochainement avec la nouvelle plate-forme portable Centrino d'Intel. Et Windows Vista inaugure une autre nouveauté, la technologie ReadyBoost. Plus inattendue, cette technologie vise à accélérer le système d'exploitation en utilisant un périphérique de stockage USB, typiquement une clé USB. Il s'agit d'utiliser l'espace libre d'une clé USB pour mettre en cache des informations supplémentaires toujours dans le but d'accélérer les temps de chargement de certaines applications. Microsoft recommande l'usage de ReadyBoost particulièrement sur les systèmes munis de moins de 1 Go de mémoire vive. Hyper sélectif, le système ReadyBoost ne fonctionne qu'avec un nombre très restreint de Clés USB, celles-ci devant obligatoirement offrir un débit minimum en plus d'un espace libre d'environ 235 Mo. Notez que la plupart des disques dur USB externes étant plus lents que les clés mémoires, ceux-ci ne peuvent pas être utilisés pour activer ReadyBoost. Rendez-vous à la fin de notre dossier, sur la page consacrée aux performances, pour mesurer l'impact de ReadyBoost. ReadyBoost qui risque bien de constituer un argument majeur pour les fabricants de clés USB dans les mois à venir.

000000DC00414265-photo-windows-vista-rtm-fr-60.jpg
000000DC00414267-photo-windows-vista-rtm-fr-62.jpg
000000DC00414271-photo-windows-vista-rtm-fr-63.jpg

Activation de la fonction ReadyBoost : la troisième clé USB fut la bonne !


Enfin Windows Vista inaugure pour la première fois un indice de performance alias WEI en anglais (Windows Experience Index). Intégré au système, le rôle de ce module est d'évaluer la puissance de la machine selon cinq critères : processeur, mémoire vive, graphiques, graphiques de jeu et disque dur principal. L'utilité première de l'indice de performance Windows est de permettre au système de détecter si votre machine dispose d'assez de puissance pour activer l'interface graphique Aero. Exprimé sous la forme d'une note, le score global des performances de votre machine ne se base pas sur la moyenne des cinq sous-systèmes évoqués plus haut mais sur le score le plus bas... Etrange est un bien faible mot, d'autant que la note ainsi obtenue n'est pas une note sur 10 comme on pourrait le croire mais une note sur 5,9. Ne me demandez pas pourquoi, la logique de Microsoft m'échappe parfois...

Précisons toutefois que Microsoft a prévu d'ouvrir le score pour s'accommoder de l'arrivée de nouveau matériel mais en attendant une GeForce 8800 obtient le même score qu'une GeForce 7900... A peu près aussi utile qu'une paire de moufles en plein été, l'indice de performances Windows risque pourtant de se transformer en argument de vente dans les supermarchés où la machine qui aura un score de 5,9 sera assurément mise en avant au risque évident de berner le consommateur. Car il ne faut pas douter un seul instant que certains s'amuseront à développer des pilotes qui arrivent à tromper le système de mesure des performances Windows, une prouesse déjà réalisée avec les versions Beta du système.

000000DC00414345-photo-windows-vista-rtm-fr-66.jpg
000000DC00414346-photo-windows-vista-rtm-fr-67.jpg

Indice de performances Windows, à gauche un Athlon 64 3200+/GeForce 6150, à droite un Core 2 Extreme X6800/GeForce 7900 GTX


Des outils pour une meilleure fiabilité

Avec Windows Vista, Microsoft se propose également d'améliorer la stabilité globale du système. Au-delà des changements les plus profonds déjà évoqués dans notre page dédiée au noyau de Vista, le dernier système de la firme de Bill GATES se dote de nouveaux outils. On retrouve ainsi dans le panneau de configuration l'outil « Rapports et solutions aux problèmes ». Tout nouveau, ce module affiche un historique des problèmes identifiés par Windows et les soumet à intervalles réguliers à Microsoft pour vous proposer des solutions concrètes. Prenons le cas du logiciel XNView : l'utilisation d'une version un peu ancienne sous Vista se traduit par un plantage de l'application au démarrage. En utilisant le module de rapport et solutions, le problème sera soumis à Microsoft et en retour l'éditeur vous indiquera qu'il existe une solution au problème en vous proposant un lien de téléchargement de la version compatible Vista de XNView. Et l'outil ne s'arrête pas là puisqu'il analyse également les problèmes liés aux pilotes.

000000F000414841-photo-windows-vista-rtm-fr-105.jpg

Génération d'un rapport d'erreurs en vue de trouver des solutions


On trouve par ailleurs dans Vista un tout nouveau moniteur de fiabilité qui vient compléter l'actuel moniteur de performances. Dissimulé dans les outils d'administration, le moniteur de fiabilité évalue la stabilité de votre système en lui attribuant une note sur 10. Vous pouvez ainsi suivre l'évolution de la fiabilité du système à travers le temps via une représentation graphique à laquelle est associé le détail des problèmes graves rencontrés.

000000FA00414692-photo-windows-vista-rtm-fr-90.jpg

Le moniteur de fiabilité de Windows Vista


Des fonctions de sauvegarde plus riches

Intégrant toujours un module de restauration système actif par défaut, qui permet de restaurer votre PC à une date antérieure à la manière d'une machine à voyager dans le temps, Windows Vista se dote d'un tout nouveau « Centre de sauvegarde et de restauration ». Disponible dans le panneau de configuration, ce module est essentiellement une interface vers les différentes fonctions de sauvegarde du système. Car voilà tout le problème, Vista intègre plusieurs fonctions de sauvegarde différentes les unes des autres alors que toutes les éditions du système ne profitent pas du même niveau de fonctions en la matière. Depuis notre centre de sauvegarde on peut accéder à un assistant de sauvegarde des fichiers qui vous permet en quelques clics de définir un lieu de stockage des sauvegardes et le type de fichiers qui doivent y être copiés (images, musiques, programmes télévisés, etc.). Cet assistant est capable d'enregistrer vos données sur CD ou DVD et même sur un disque réseau alors que Microsoft n'a pas oublié de proposer une option de programmation de la sauvegarde pour qu'elle s'exécute régulièrement.

000000F000414701-photo-windows-vista-rtm-fr-94.jpg

Le centre de sauvegarde et de restauration de Windows Vista


Mieux, Windows Vista se dote pour la première fois d'un outil de sauvegardes complètes qui permet non pas de sauvegarder des lots de fichiers mais bien de sauvegarder une image totale de votre système à la manière d'un Norton Ghost. Baptisé « Sauvegarde de l'ordinateur Windows », ce module crée une image de votre disque principal soit sur le disque dur, sous réserve que votre PC en comporte deux distincts, soit sur un ou plusieurs DVD. L'image ainsi créée est au format Microsoft VHD (Virtual Hard Disk), un format que l'on retrouve au cœur du logiciel de virtualisation de la firme. Sachez par ailleurs que Microsoft fournit divers outils de restauration en fonction de la nature de la sauvegarde, outils accessibles depuis le « Centre de sauvegarde et de restauration ». La restauration d'une image disque passe par le menu de démarrage de Windows que l'on obtient via un F8 lors de la mise en route du PC.

000000C800414698-photo-windows-vista-rtm-fr-91.jpg
000000C800414699-photo-windows-vista-rtm-fr-92.jpg
000000C800414700-photo-windows-vista-rtm-fr-93.jpg

Options de sauvegarde de Windows Vista
Modifié le 18/09/2018 à 14h31
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top