Microsoft Windows Vista : le dossier

30 janvier 2007 à 11h20
0

Windows Vista va faire du bruit !

En mettant au point Windows Vista, les ingénieurs de Microsoft ont décidé de totalement réécrire la couche logicielle en charge de l'audio afin de l'améliorer. Résultat, Windows Vista dispose d'un tout nouveau moteur audio qui répond à la norme UAA (Universal Audio Architecture). Entièrement logiciel, ce nouveau stack dispose de son propre mixeur alors que la couche d'accélération matérielle est tout simplement passée à la trappe. Estimant que la puissance processeur est aujourd'hui largement suffisante pour le traitement de l'audio, les ingénieurs de Microsoft ont en effet décidé de ne pas s'attarder sur leur accélération par une puce dédiée. Dès lors, le traitement des effets générés par DirectSound 3D ou encore le décodage DTS ne peuvent plus être pris en charge par une puce spécialisée, tel un DSP, leur traitement incombant maintenant au processeur central. Ce choix, un rien surprenant, fera particulièrement grincer les dents des utilisateurs de Cartes sons Creative. Si les Audigy, Sound Blaster Live ! et autres X-Fi sont opérationnelles sous Vista, l'accélération matérielle des effets audio comme l'EAX disparaît purement et simplement ! Aïe ! Creative, puisqu'il est le premier concerné par ce changement d'orientation de Microsoft, devrait mettre au point un pilote permettant de convertir les appels sonores DirectSound 3D en OpenAL pour profiter de l'accélération matérielle des Sound Blaster. Peu élégante, cette solution potentielle aurait au moins le mérite de contourner les limitations nouvellement imposées par Microsoft. Hélas Creative la réserve exclusivement aux possesseurs de X-Fi sous le nom de Creative ALchemy, une surcouche logicielle téléchargeable ici.

0000010400412702-photo-windows-vista-diagramme-audio.jpg

La nouvelle architecture audio de Vista


Au-delà de ce véritable bouleversement de l'audio sur PC, Microsoft propose avec sa nouvelle couche logicielle diverses améliorations. Le moteur audio s'exécute dorénavant en mode utilisateur et non en mode noyau, ce qui réduit les risques de plantages sévères et permet de mettre à jour le pilote de la carte son sans redémarrer le système. Tirant profit des codecs HD Audio, le nouveau moteur audio de Vista peut automatiquement détecter le branchement de périphérique audio (casque, micro, entrée ligne, etc.). Autre nouveauté, une fidélité bien meilleure que naguère, le moteur s'appuyant dorénavant sur des opérations en flottant 32 bits et non sur des entiers 16 bits. Qui plus est, le mixeur ne limite plus les sorties numériques à 48kHz, ce qui permet aux CD Audio de se lire à leur fréquence d'échantillonnage d'origine, soit 44,1 kHz. Enfin, et c'est sans doute le changement le plus visible, Microsoft a totalement revu les interfaces graphiques des différentes fenêtres permettant de régler les paramètres de sa carte son. Ainsi le mélangeur audio propose non plus de régler une à une le niveau des différentes entrées et sorties mais de régler le volume indépendamment pour chacune des applications en cours d'exécution. On peut par exemple régler le volume du Windows Media Player au maximum alors que le volume de QuickTime sera moins élevé.

000000FA00412706-photo-windows-vista-rtm-fr-43.jpg

Le nouveau mélangeur de volume


Les options audio avancées facilitent également la configuration puisque l'interface indique maintenant visuellement les différentes connecteurs auxquels raccordés ces haut-parleurs. Et comme si tout cela n'était pas suffisant, Microsoft propose quelques fonctions avancées comme : l'amélioration des basses, le surround virtuel, l'égalisation du volume ou encore la fonction réglage de pièces qui vise à adapter les paramètres en fonction des caractéristiques acoustiques d'un local.

000000A500412719-photo-vista-rmt-fr-44.jpg
000000A500412720-photo-vista-rmt-fr-45.jpg
000000A500412721-photo-vista-rmt-fr-46.jpg
000000A500412722-photo-vista-rmt-fr-47.jpg

Les différents écrans de Windows Vista pour le réglage audio


Le réseau

La couche logicielle en charge de l'audio n'est pas la seule à être chamboulée : Microsoft a entièrement revu le fonctionnement du réseau. Windows Vista bénéficie en conséquence d'un tout nouveau stack logiciel dont l'objectif numéro un est d'offrir une plus grande sécurité pour mieux protéger le système d'exploitation des attaques extérieures. Gérant aussi bien les normes IPv4 et IPv6, le nouveau moteur réseau de Vista est réputé plus robuste alors que de nouveaux algorithmes devraient offrir un meilleur débit notamment en cas de perte de paquets. Divers mécanismes visant à élever la priorité de certains transferts ont également été mis en place notamment pour favoriser la diffusion de vidéos sur le réseau. En revanche, Microsoft nous prive du support des transferts réseau par l'interface FireWire !

Le pare-feu logiciel de Windows, qui avait déjà été renforcé avec le Service Pack 2 de ce bon vieil XP, a une fois de plus été amélioré et l'on ne s'en plaindra pas. Activé par défaut, entrant en fonction dès le démarrage du système, le pare-feu de Microsoft se propose non seulement de filtrer les connexions entrantes mais également, et c'est nouveau, les connexions sortantes ! On se demande d'ailleurs comment les équipes de Microsoft avaient pu sérieusement envisager la mise au point d'un demi pare-feu avec Windows XP... Bref, en réécrivant sa couche réseau, Microsoft a également pris soin de mettre en place un nouveau modèle de pilote pour les pare-feu logiciels afin que leur désinstallation ne risque plus de faire tomber toute la couche réseau. Reste que ce dernier point semble relever du voeu pieux, la désinstallation de Norton Antivirus 2007 Beta ayant justement anéanti la couche réseau de notre Windows Vista...

000000F000414617-photo-windows-vista-rtm-fr-84.jpg
000000C800414623-photo-windows-vista-rtm-fr-85.jpg

Contrôle du pare-feu de Windows Vista


Côté interface de configuration réseau c'est également le grand remue-ménage. A ce propos autant vous prévenir de suite, il vaut mieux oublier tout ce que vous savez du fonctionnement réseau sous Windows 2000 et Windows XP, car avec Vista l'interface a été remaniée de fond en comble avec l'arrivée d'un tout nouveau module censé faciliter la configuration du réseau. Pour un utilisateur débutant, Microsoft semble avoir assez bien réussi son coup puisque dès l'établissement d'une connexion l'utilisateur aura simplement à préciser si celle-ci s'effectue dans un lieu public, un bureau ou au domicile et ce afin que le système ajuste automatiquement les paramètres de partage de fichiers.

000000F000414230-photo-windows-vista-rtm-fr-53.jpg
000000F000414238-photo-windows-vista-rtm-fr-56.jpg

Joli le centre réseau et partage, mais malcommode à souhait ! A gauche en Wi-Fi, à droite avec une connexion Ethernet filaire


L'utilisateur averti en sera pour en revanche pour ses frais, tout ou presque ayant changé. Le « Centre Réseau et partage », s'il introduit une nouvelle représentation graphique de la connexion avec une fonction d'affichage du mappage réseau, fait preuve d'un illogisme parfois assez grandiose. Ainsi pour accéder aux paramètres de la connexion Ethernet actuelle, afin de forcer par exemple un serveur DNS particulier, il faudra ouvrir ce fameux centre et cliquer sur le lien « Gérer les connexions réseau » présent dans le volet gauche de la fenêtre. On serait intuitivement plutôt tenter de cliquer sur « Configurer une connexion à un réseau » mais voilà cette fonction consiste à créer une nouvelle connexion et non à paramétrer une connexion existante. Le clic sur « Gérer les connexions réseau » ouvre une nouvelle fenêtre contenant une icône « Connexion au réseau local ». Il faudra double cliquer sur cette icône pour voir apparaître une énième fenêtre résumant l'état de la connexion pour pouvoir finalement cliquer sur propriétés afin d'ajuster les paramètres de cette satanée connexion. Précisons qu'un simple clic droit sur l'icône « Connexion au réseau local » aurait également pu faire l'affaire, mais qu'importe car face à la simplicité d'accès aux réglages réseau sous Windows XP, Vista fait ici figure de vilain petit canard. Rappelons, que sous Windows XP on peut accéder aux paramètres de la connexion réseau notamment par le menu démarrer via l'élément « Connexions » et « Afficher toutes les connexions » ou par un double clic sur l'icône réseau de la barre des tâches suivi d'un clic sur le bouton propriétés. Pratiques, ces deux méthodes n'existent plus du tout sous Vista et l'élément « Connexion » du menu démarrer ouvre une fenêtre précisant que l'ordinateur est déjà connecté au réseau quand un double clic sur l'icône réseau de la barre de tâches ne donne plus rien... Résultat, vous êtes obligé de passer par le « Centre Réseau et partage ».

000000C800414239-photo-windows-vista-rtm-fr-57.jpg
000000C800414240-photo-windows-vista-rtm-fr-58.jpg

Des options réseau identiques à celles de XP mais dorénavant très bien cachées


Le réseau, version sans-fil

Contrairement à Windows 2000 et à Windows XP qui offraient une prise en charge somme toute assez élémentaire des réseaux sans fil, Windows Vista a dès le début été pensé pour le Wi-Fi. Microsoft a là encore apporté des améliorations importantes en coulisse, qui se traduisent par un respect dorénavant total du protocole i802.11. Niveau sécurité, Windows Vista prend naturellement en charge les réseaux sans fil protégés par les protocoles WEP et WPA mais également ceux protégés par le WPA2. On se souviendra en passant que Windows XP, même dans sa version Service Pack 2, ne gère pas nativement le WPA2.

Microsoft profite de Vista pour chambouler l'interface des diverses fenêtres permettant de se connecter à un réseau sans fil, le but numéro un étant de mettre un peu plus l'accent sur les problématiques de sécurité. En pratique, il faudra tout d'abord sélectionner le réseau sans fil que l'on veut rejoindre dans la liste des réseaux disponibles. Celle-ci profite d'une nouvelle présentation et affiche en face de chaque réseau sans fil la qualité du signal de réception ainsi que le niveau de sécurité du réseau. Les réseaux sécurisés ont la préférence et apparaissent systématiquement au dessus des réseaux non sécurisés. Ces derniers se voient d'ailleurs affublés d'une icône de type point d'exclamation afin de rappeler à l'utilisateur qu'il existe un danger potentiel au niveau de la confidentialité de ses données. En toute fin de raccordement à un réseau sans fil, Vista vous demande, comme pour une connexion filaire, de définir les paramètres d'emplacement pour ajuster les options de partage.

0000006E00414139-photo-windows-vista-rtm-fr-46.jpg
0000006E00414140-photo-windows-vista-rtm-fr-47.jpg
0000006E00414141-photo-windows-vista-rtm-fr-48.jpg
0000006E00414142-photo-windows-vista-rtm-fr-49.jpg
0000006E00414143-photo-windows-vista-rtm-fr-50.jpg

Les différentes étapes de l'établissement d'une connexion Wi-Fi


Connexion sans fil oblige, les informations affichées par Windows sont quelque peu différentes de celles disponibles pour une classique connexion filaire. En laissant son pointeur sur l'icône réseau de la zone de notification, une bulle apparaît indiquant le nom du réseau auquel l'ordinateur est actuellement connecté tout en reprenant l'indicateur du niveau de réception du signal radio. Pour le reste des options il faut passer par ce satané « Centre Réseau et partage » dont l'obscurantisme fait toujours froid dans le dos. L'accès aux paramètres de sécurité sans fil se fera au travers d'un dédale de fenêtres, trois pour être précis, tout comme les options permettant de définir si la connexion à un réseau doit s'établir de manière automatique, ou non.

000000F000414208-photo-windows-vista-rtm-fr-51.jpg
000000F000414209-photo-windows-vista-rtm-fr-52.jpg

Les paramètres plus avancés du réseau sans fil


Le réseau et le partage de fichiers

Les options de partage de fichiers ont également largement évoluées et ici Microsoft semble avoir mieux maitrisé son sujet. Comme sous Windows XP, la boîte de dialogue des propriétés d'un dossier contient un onglet Partage dans lequel il sera possible d'activer, ou non, le partage du dossier en question sur le réseau. Mieux il sera possible d'exiger un mot de passe, alors que la gestion des autorisations de partage se fait maintenant directement depuis l'onglet partage. Il sera par exemple possible de définir un accès en lecture pour tous les utilisateurs alors que seul l'utilisateur Patrick pourra avoir les droits en écriture sur le dossier de son choix.

000000F000414231-photo-windows-vista-rtm-fr-54.jpg
000000D700414232-photo-windows-vista-rtm-fr-55.jpg

Activation du partage pour un disque donné


Notre fameux Centre Réseau et partage intervient également dans le partage de fichiers, puisqu'il permet de définir les stratégies générales de partage en vigueur sur la machine. L'utilisateur que vous êtes aura le choix d'activer ou non la recherche de réseau, d'activer ou non le partage de fichiers, d'activer ou non le partage de dossiers publics, d'activer ou non le partage d'imprimantes, d'exiger ou non un mot de passe pour le partage et enfin d'activer, ou non, le partage des fichiers multimédia. Chaque fonction est détaillée relativement clairement, de façon à ce que vous ayez bien conscience des risques potentiels liés à certaines options avant de les mettre en oeuvre. On note également l'apparition du dossier public qui contient des sous dossiers comme Images, Vidéos, Musiques, etc. et dont le contenu peut être partagé avec les autres utilisateurs de la manière la plus simple qui soit en activant l'option du même nom dans le « Centre réseau et partage ».

La navigation dans le réseau évolue également. On utilisera pour cela soit l'explorateur Windows en sélectionnant « Réseau » dans la liste des dossiers, soit le « Centre réseau et partage » en cliquant non pas sur un lien clair comme l'était le lien « Voir les ordinateurs du groupe de travail » de Windows XP mais sur l'icône Réseau figurant dans la représentation graphique de votre mappage. A ce moment, les divers ordinateurs reliés au réseau apparaissent et l'on naviguera dans leurs dossiers comme dans son disque dur. Naturellement, Windows Vista se connecte sans sourciller aux réseaux Windows XP.

000000F000414138-photo-windows-vista-rtm-fr-45.jpg

Les ordinateurs d'un réseau vus par Vista


Pour refermer ce paragraphe nous signalerons que le changement du nom du groupe de travail s'effectue de la même manière que sous Windows XP alors que tous les réglages ayant trait au partage de fichiers passent par l'élévation de privilèges, sujet sur lequel nous reviendrons un peu plus loin.

Bluetooth natif !

Si l'on ne considère pas Windows XP Service Pack 2 comme un système d'exploitation à part entière mais comme une simple mise à jour d'un système existant, Windows Vista est la première version de Windows a gérer nativement la technologie Bluetooth. Compatible dès l'installation avec certains adaptateurs Bluetooth USB, Windows Vista reprend le stack Bluetooth introduit avec le Service Pack 2 de Windows XP. Microsoft en profite pour apporter quelques améliorations avec notamment la prise en charge des périphériques d'entrée (clavier/souris) avant le démarrage effectif du système. Mieux la pile Bluetooth de Windows Vista est maintenant compatible avec les profils audio stéréo (A2DP et AVRCP) ! C'est une première puisque jusqu'à présent le stack Bluetooth de Windows XP ne gérait aucunement l'audio.

000000FA00414629-photo-windows-vista-rtm-fr-86.jpg

Gestion du Bluetooth sous Windows Vista
Modifié le 18/09/2018 à 14h31
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top