Réalité augmentée : 10 applications iPhone 3GS

0
La réalité augmentée consiste à insérer, dans une prise de vue réelle, des éléments virtuels. Elle peut avoir de nombreux usages, des plus utiles aux plus ludiques, et s'est récemment démocratisée avec l'apparition de Smartphones évolués comme l'iPhone 3G S. Nous vous proposons un tour d'horizon de cette technologie ainsi qu'une sélection d'applications mobiles ayant recours à ce procédé.

000000C802587682-photo-iphone-3g-s.jpg
Si la réalité augmentée est un terme à la mode actuellement, le concept en lui même n'a rien de nouveau : le terme aurait vu le jour en 1992, et les premières expériences en la matière datent de la même période. Son existence et les technologies utilisées sont liées à la réalité virtuelle, à une différence près : alors que la réalité virtuelle est censée immerger l'utilisateur dans un environnement entièrement généré par ordinateur, la réalité augmentée enrichit la prise de vue d'un environnement réel.

Partant de ce principe, elle nécessite d'une part un dispositif de capture du réel et des technologies de suivi (tracking) permettant de superposer de manière dynamique les objets virtuels à l'image. Des exemples de réalité augmentée existent notamment dans le domaine militaire, avec l'affichage de certains casques de pilotage, ou dans la télévision, où la réalité augmentée est utilisée de plus en plus fréquemment lors des retransmissions sportives, pour superposer en temps réel des indications sur le jeu en cours... ou des publicités de sponsors sur le terrain.

Au quotidien, quels usages peut-on trouver à la réalité augmentée ? Imaginons la situation suivante : vous êtes dans une ville que vous ne connaissez pas. Regardez autour de vous, et vous voyez des rues inconnues, vers lesquelles se trouvent peut-être un restaurant, un bar, ou n'importe quel type de commerce ou d'établissement que vous recherchez. Maintenant, imaginez que vous superposez à cette réalité des panneaux virtuels indiquant précisément l'emplacement de ces commerces, en passant, par exemple, par la caméra intégrée à votre téléphone portable. Les derniers smartphones, comme l'iPhone 3G S ou les téléphones mobiles sous Android, disposent de technologies rendant possible ces usages : ils sont non seulement équipés d'un appareil photo et d'une puce GPS permettant de vous localiser, mais également d'une boussole, indispensable pour orienter correctement l'affichage. Rappelez vous, les objets virtuels doivent suivre le réel ! L'iPhone OS 3.0 a rendu possible le développement de ce type d'applications, et plusieurs éditeurs ont suivi le mouvement, en créant de nouvelles applications, ou adaptant leurs logiciels pour leur ajouter des fonctionnalités de réalité augmentée.

Notre sélection se concentre sur l'iPhone, mais des applications de réalité augmentée existent également sur la plate-forme de Google, et l'une des applications que nous évoquons dans cette sélection, Wikitude, est également disponible sur Android et Symbian. Dernière précision : l'iPhone 3G S est le seul iPhone capable d'exécuter les fonctionnalités de réalité augmentée des applications présentées ici. Certaines applications, comme AroundMe, sont évidemment compatibles avec les iPod Touch et iPhone d'ancienne génération, mais les fonctionnalités de réalité augmentée sont désactivées.

Sommaire :
Un des usages les plus évidents de la réalité augmentée consiste à mettre à profit les « points d'intérêts » des dispositifs GPS pour repérer plus facilement la boulangerie, le cinéma ou le restaurant le plus proche. Plusieurs applications permettaient déjà d'exploiter ces informations en 2D, notamment AroundMe et Nomao. L'arrivée de l'iPhone 3G S a poussé leurs développeurs à céder à la mode de la réalité augmentée. Le concept est toujours le même : une vue « appareil photo » sur laquelle viennent s'imprimer des balises décrivant les lieux environnants.

Wikitude

Dans le domaine des applications de réalité augmentée, une référence de cette catégorie naissante se nomme . Comme son nom le laisse suggérer, ce « navigateur mondial » se base en partie sur les données de Wikipedia pour vous fournir des informations sur les points d'intérêt environnants. En partie parce que ça n'est pas sa seule source d'information : le logiciel se base également sur les points d'intérêt du service Qype, ainsi que sur Wikitude.me, une base d'informations fournie par la communauté des utilisateurs de Wikitude.

000000C802882826-photo-wikitude-r-alit-augment-e.jpg
000000C802882856-photo-wikitude-portrait.jpg


Wikitude se distingue par une interface particulièrement bien faite et adaptée à son usage. Outre un radar, on trouvera un curseur très utile permettant de régler la distance d'affichage. Celle-ci peut varier entre 3 et 300 Km ! Les balises sont identifiées par un pictogramme permettant de distinguer facilement les informations issues de Wikipedia, Qype ou de la communauté. Un clic sur un point d'intérêt fait apparaître une fenêtre pop-up avec des informations basiques sur celui-ci. Un deuxième clic renvoie vers le navigateur web intégré qui affiche la page Wikipedia ou Qype. Le tout est particulièrement soigné et agréable à utiliser, mais la qualité des informations disponibles dépendra essentiellement de son positionnement : à Lyon, nous n'avons franchement pas eu de chance avec des liens Wikipedia inexistants, mais d'autres villes françaises sont mieux fournies. Petit plus appréciable : gratuite, l'application est disponible pour iPhone 3G S mais également pour des téléphones mobiles Android et Symbian.

  • Télécharger Wikitude pour iPhone 3G S

Around Me

À la base, est une application bien connue des utilisateurs d'iPhone, permettant tout simplement, à partir des données de localisation GPS de l'appareil, de trouver facilement divers types de commerces ou de services via une base de points d'intérêt. La navigation s'effectue dans un système de menus hiérarchisé similaire aux autres applications de l'appareil, et affiche les résultats les plus proches, avec possibilité de les localiser sur un plan via l'application Maps de l'iPhone.

La dernière version d'Around Me ajoute la réalité augmentée pour les utilisateurs de l'iPhone 3G S. Pour l'activer, les développeurs de l'application ont utilisé le moyen le plus simple : passer l'iPhone en mode paysage. C'est plutôt efficace, mais du coup assez étrange : dans ce mode, on voit certes les points d'intérêts en surimpression sur la photo, mais il est impossible d'en faire quoi que ce soit. Pour bénéficier d'informations détaillées sur les emplacements détectés, il faut revenir au mode portrait et à la liste. Pas très pratique au final... Se pose également le problème des points d'intérêt : AroundMe utilise les données de Google. Celles-ci semblent assez variables. Il est évidemment impossible de généraliser, mais lors de nos tests, réalisés à Lyon, AroundMe manque parfois de pertinence. Tout d'abord parce que les catégories de recherche sont incomplètes : il est ainsi impossible de rechercher un bureau de poste ou une boulangerie par exemple. En outre, il semble parfois peiner sur certains emplacements. Ainsi, une recherche de cinémas renvoie toutes les salles des kilomètres à la ronde sauf... celle qui se trouve au bout de la rue. Embêtant... La précision de la localisation dépend de la précision du GPS, et évidemment celle-ci n'est pas parfaite. Les commerces indiqués seront donc parfois décalés, ce qui est plutôt normal. Au final, AroundMe, en soi, est une bonne application gratuite, mais sa partie réalité augmentée semble avoir été greffée par-dessus le logiciel existant, sans trop se poser de questions.

  • Télécharger AroundMe pour iPhone (Réalité augmentée disponible uniquement sur 3G S)

0190000002882838-photo-aroundme-r-alit-augment-e.jpg

Nomao

Dans le même genre qu'AroundMe, mais proposant des fonctionnalités un peu plus fournies, Nomao est une application gratuite issue d'un moteur de recherche proche de Google Maps, avec deux particularités : la possibilité de personnaliser les résultats en indiquant sa préférence pour certains endroits, et l'intégration à Facebook : si vos amis utilisent également Nomao, vous pourrez bénéficier de leurs recommandations. Voilà pour le moteur de recherche. En ce qui concerne l'application, elle propose une intégration de la réalité augmentée semblable à celle de AroundMe, c'est à dire assez basique : à la manière de l'application Google Maps, vous pourrez soulever un coin de page qui révèle plusieurs options, dont la vue réalité augmentée.

0000012C02882868-photo-nomao-r-alit-augment-e.jpg


Celle-ci, contrairement à AroundMe, se présente en mode portrait. C'est un peu plus pratique dans la mesure où on peut continuer à tenir son iPhone d'une main en mode portrait, mais là encore on regrettera l'impossibilité d'accéder à des informations supplémentaires directement en touchant la balise du point d'intérêt dans la vue réalité augmentée. En outre, un détail plutôt étrange complique l'application : seuls les 4 premiers résultats apparaissent immédiatement. Pour visualiser les autres, vous devrez consulter les autres « pages » en faisant coulisser l'écran vers la gauche ou vers la droite. Lors de nos tests, l'application nous a semblé disposer d'une base de données plutôt fournie, et on apprécie les catégories plus variées que celles d'AroundMe. En revanche, on n'échappe pas, là encore, à un certain manque de précision de l'emplacement réel des points d'intérêt, la précision d'un GPS n'étant jamais complètement optimale.


Bionic Eye

Dernier concurrent dans la catégorie « repérage », Bionic Eye est disponible en plusieurs versions consacrées à divers pays, dont la France. Contrairement aux logiciels cités précédemment, est payant et repose en plus sur un modèle économique à base de packs de « points d'intérêts  / POI» à acheter séparément (notamment les stations de métro). L'application fonctionne selon une interface plutôt intelligente. Une fois les POI chargés, il est possible d'effectuer un panoramique pour les afficher, comme sur les autres applications de réalité augmentée. Mais une autre possibilité permet d'afficher une liste de ceux-ci, en inclinant simplement le téléphone vers le bas. En cliquant sur un POI, une flèche dynamique indiquera alors sa direction et vous n'aurez qu'à la suivre pour vous orienter. Plutôt malin ! Malheureusement, Bionic Eye souffre des limitations de sa base de points d'intérêt. Le mot « intérêt » semble ici revêtir un sens quelque peu mercantile, puisque l'application se limite à des chaines de restaurants, d'hôtels et autres établissements. Pour trouver le Subway ou le Mc Donalds le plus proche, Bionic Eye s'avèrera donc parfait, mais vous ne pourrez pas lui demander grand-chose d'autre. La fonctionnalité la plus intéressante reste celle permettant d'afficher les stations de métro les plus proches, mais cette option est payante : il faudra acheter les packs séparément. On se rattrape un peu avec l'affichage des points d'accès WiFi, des stations de taxis, des sites touristiques ou encore des stations Velib' (mais pas Velov' ou autres déclinaisons locales). Bref, une application très bien pensée sur la forme, mais moins sur le fond.

  • Télécharger Bionic Eye France pour iPhone 3G S

012C000002882872-photo-bionic-eye-r-alit-augment-e.jpg
012C000002882872-photo-bionic-eye-r-alit-augment-e.jpg


iParking

La réalité augmentée peut s'avérer utile pour trouver un emplacement précis, mais également pour le retrouver. Par exemple, il n'est pas toujours évident de retrouver son auto dans un parking de complexe commercial en plein air. Bonne nouvelle, vous permettra de localiser votre véhicule, tout simplement en plaçant un marqueur à l'endroit où elle se trouve. Vous pourrez alors la retrouver au moyen d'une vue en mode carte ou en mode réalité augmentée. L'interface est des plus simplistes et pour cause : l'application fait exactement ce qu'on lui demande et absolument rien de plus ! Gratuit, les étourdis apprécieront.

  • Télécharger iParking pour iPhone 3G S
0000012C02882892-photo-iparking-r-alit-augment-e.jpg
0000012C02882894-photo-iparking-carte.jpg

Panoramascope

Jusqu'ici nous avons vu des applications plutôt pratiques : chercher un restaurant, retrouver sa voiture, trouver les stations de métro les plus proches. D'autres applications mettant à profit la réalité augmentée se situent dans des domaines plus scientifiques ou géographiques. C'est le cas de , une application pour iPhone 3G S particulièrement bien faite puisqu'elle superpose à la vue photographique des contours 3D du terrain, issu des données de la NASA, ainsi que diverses informations issues de la base de données OpenStreetMap, un projet libre diffusé sous licence Creative Commons. Des dizaines de calques peuvent ainsi être superposés, affichant le nom des villes et villages, les sommets de montagnes, les lieux touristiques, les lieux de cultes ou encore les bars, et ceci pour les 5 continents du globe. L'interface, assez proche de celle de Wikitude, est assez agréable, mais la surcharge d'informations risque de mettre votre iPhone 3G S à genoux (eh oui, c'est possible !). Il n'en reste pas moins que Panoramascope est un logiciel à découvrir, même s'il n'est malheureusement pas gratuit.

  • Télécharger Panoramascope pour iPhone 3G S
0190000002882988-photo-panoramascope.jpg


Peak.ar

Dans un genre plus ciblé, cette fois exclusivement sur les sommets des montagnes, Peak.ar fait exactement ce que son nom indique : il vous permet de scruter l'horizon et d'afficher en surimpression les sommets des montagnes environnantes, accompagnés de leur altitude. Un radar affiche tous les pics détectés et un curseur permet de varier la distance d'affichage jusqu'à 200 Km à la ronde. Un mode carte est également accessible en orientant l'iPhone vers le sol. L'application est plutôt bien pensée, mais assez minimaliste : en dehors des informations de base sur les sommets (distance, hauteur, coordonnées), on aurait aimé trouver quelques informations supplémentaires sur les environs, ou des photos. Néanmoins, pour qui a besoin de telles informations, l'application gratuite Peak.ar fait son travail correctement.

012C000002883032-photo-peak-ar-sommets.jpg
012C000002883034-photo-peak-ar-carte.jpg


Quand l'iPhone scrute le ciel

Pocket Universe Astronomy (Payant) / Sun Seeker (Gratuit)

Nous avons commencé notre sélection au niveau des rues, puis levé la tête pour voir le sommet des montagnes, quoi de plus logique maintenant que de lever les yeux en regardant le ciel ? L'affichage des constellations en surimpression est évidemment un usage tout indiqué de la réalité augmentée, et c'est notamment ce que propose l'application payante Pocket Universe Astronomy. Comme beaucoup d'applications mettant à profit la boussole et l'appareil photo de l'iPhone 3G S, Pocket Universe n'a pas été conçu, à la base, pour cette fonctionnalité : le logiciel est tout simplement une application dans la lignée de Stellarium permettant de se balader dans un ciel virtuel et d'obtenir des informations sur les étoiles. On trouve également des données intéressantes telles qu'un bulletin quotidien sur les éléments à observer pour la nuit, les phases de la lune, des actualités sur l'astronomie ou encore un quiz dont le but est de reconnaître des constellations. Et la réalité augmentée dans tout ça ? La dernière version du logiciel propose, en plus du ciel virtuel, des fonctionnalités de localisation et une vue « Camera » permettant tout simplement de pointer son iPhone vers le ciel pour y voir s'afficher les constellations en surimpression.

0000012C02883086-photo-pocket-universe.jpg


Dans le même genre, mais cette fois-ci consacré au soleil, le logiciel gratuit Sun Seeker permet tout simplement d'afficher en temps réel la position de l'astre solaire et le tracé de son parcours, de jour et de manière optionnelle, de nuit. D'autres options incluent la possibilité d'afficher les solstices d'hiver et d'été, une boussole à plat, et des informations détaillées sur le soleil : lever, coucher, culmination, durée du jour et élévation maximale.

0190000002883044-photo-sun-seeker.jpg


Fairy Trails

Enfin, la réalité augmentée peut avoir un usage ludique, franchement futile, il faut bien l'admettre, mais certains « jeux » peuvent retenir l'attention. On peut ainsi citer Fairy Trails, une application payante réservée aux petits (pas trop), à condition que vous ne voyiez pas d'inconvénient à leur prêter votre iPhone (il faut bien admettre que ça n'est peut-être pas l'idée du siècle). Le jeu, signé Freeverse (auteurs d'illustres âneries comme Burning Monkey Solitaire sur Mac), transforme l'iPhone en appareil à attraper des fées, des lucioles et des papillons. Pour cela, il faut recharger le détecteur en le secouant, et se balader dans le jardin à la recherche des créatures. Forcément, le jeu est très sommaire, mais il s'adresse à un public jeune qui devrait être amusé par le côté gadget, plutôt bien pensé puisque l'appareil devient « physiquement » un détecteur de fées qui interagit avec la réalité. Un concept assez amusant, mais il va de soi qu'il faudra rester près de vos progénitures si vous ne voulez pas qu'elles ne réduisent votre téléphone en miettes.

0000012C02882990-photo-fairy-trails.jpg

Conclusion

Que penser au final de ces applications de réalité augmentée ? Il faut bien l'admettre, si certaines d'entre elles sont assez sympathiques, il s'agit encore à l'heure actuelle de gadgets, parfois relativement utiles pour se repérer, ou affichant des informations intéressantes, mais qui ne vont pas changer complètement notre façon d'utiliser nos Smartphones.

Les problèmes rencontrés lors de nos tests concernent essentiellement deux points : l'exhaustivité des informations proposées et leur précision. Selon les applications, des disparités existent : certains établissements ne sont pas représentés, quand ce ne sont pas des catégories entières de points d'intérêt qui manquent. Concernant la précision, on note des écarts parfois flagrants entre l'emplacement réel d'un POI et sa représentation.

Il n'empêche que malgré ces défauts de jeunesse, on s'émerveille toujours devant tout dispositif « à la Minority Report » et l'intégration de telles technologies dans des mobiles comme l'iPhone ou les téléphones Android font toujours son petit effet. Derrière des applications encore mal finies, on devine quelques usages qui peuvent s'avérer intéressants au quotidien : récupérer sa voiture sur un parking bondé, trouver le bureau de poste du coin de manière plus visuelle qu'un simple plan, ou obtenir des informations sur les environs pour des randonneurs sont autant d'applications pratiques facilitées par de tels dispositifs. En attendant que ces technologies se perfectionnent, on pourra donc se faire une première idée avec ces applications balbutiantes...
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WGA : Microsoft gagne une bataille juridique
300 millions d'internautes sur Windows Live Messenger
KDE désormais disponible en version 4.4
Médiamétrie mesurera bientôt l'audience de l'Internet mobile
  Blur  : un bêta test multijoueur courant mars
Dailymotion accueille EMI, Warner remercie Jiwa
Pas de démo jouable avant la sortie de  Metro 2033
Aperture 3 reconnait les visages et géolocalise
Cloud Computing : retour sur les enjeux de la sécurité
Sedo : l'échange de noms de domaine toujours aussi populaire
Haut de page