Processeurs AMD Athlon II : que valent-ils ?

Par
Le 02 décembre 2009
 0
0000005001593664-photo-logo-amd-marg.jpg
Après le lancement en juin dernier des premiers Athlon II double cœurs, AMD revient à l'attaque avec de nouveaux modèles disponibles en déclinaisons triples et quadruples cœurs. Des processeurs qui ont tous la particularité d'être vendu sous la barre des 100 euros, terrain ou Intel ne propose que des puces doubles cœurs. Les nouvelles venues tiennent elles la comparaison face aux increvables Core 2 ?

Plus réellement attendu, le Phenom II lancé en début d'année a été un bol d'air frais pour AMD. Après un premier Phenom raté, le second en a corrigé les bugs et remonté massivement les fréquences et les performances. Malgré un lancement un peu maladroit, AMD a tout de même proposé des puces doubles, triples, et quadruples cœurs capables de rivaliser avec les Core 2 d'Intel.

En introduisant son premier Athlon II, la stratégie d'AMD nous avait cependant surpris. La marque Athlon dispose en effet d'une excellente image contrairement à celle du Phenom : lancer un processeur moins performant avec le nom Athlon était, après ce qu'était le premier Phenom, maladroit.

Techniquement, face au Phenom II X2, le premier Athlon II se distinguait par deux caractéristiques : être une puce double cœur "native" (les Phenom II X2 sont des processeurs quadruples cœurs dont deux cœurs ont été désactivés) et ne pas disposer de cache de niveau 3. En contrepartie, chaque cœur dispose d'une quantité de 1 Mo de cache de niveau 2 contrairement aux 512 Ko qui équipent les cœurs des Phenom II.

En pratique, nous avions noté des baisses de performances assez nettes dans les jeux suite au retrait de la mémoire cache. Avec un écart d'une quinzaine d'euros entre l'Athlon II X2 et le Phenom II X2, le retour de l'Athlon ne nous avait pas réellement impressionné. Les trois versions introduites aujourd'hui s'en tireront-elles mieux ? C'est ce que nous allons voir. Nous en profiterons également pour voir ce que vaut le chipset graphique intégré 785G d'AMD face à la concurrence d'Intel.

0000010902290624-photo-boite-amd-athlon-ii.jpg


Socket AM3 : quelques rappels


Les nouveaux Athlon II présentés aujourd'hui utilisent un socket AM3 comme la (quasi) totalité des processeurs lancés par AMD cette année. La différence principale avec les socket AM2 et AM2+ utilisés précédemment est que ces derniers intègrent un contrôleur mémoire compatible avec la DDR3 (en plus du classique contrôleur mémoire DDR2 qui n'a pas disparu).

AMD propose cependant une rétrocompatibilité. Ainsi, il est possible de brancher un processeur AM3 sur une carte mère AM2 ou AM2+. Il sera cependant nécessaire de mettre à jour votre BIOS avant d'installer le nouveau processeur. Malgré tout, cette rétrocompatibilité est un sérieux atout pour fidéliser un public averti.

000000f001913696-photo-amd-socket-am3.jpg


A l'inverse, mettre en place un processeur AM2/AM2+ sur une carte mère AM3 n'est pas possible. Physiquement la puce ne rentre pas, AMD s'en est assuré pour une raison très simple : les cartes mères AM3 n'acceptent que de la mémoire DDR3. Et les processeurs AM2/AM2+ ne peuvent la piloter faute de contrôleur mémoire adéquat.

0000010401914068-photo-amd-phenom-ii-socket-am2-et-am3-compar-s.jpg

A gauche, un processeur AM2+, à droite un processeur AM3
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités Processeurs AMD

scroll top