ATI Radeon X1800 : Le R520 débarque enfin !

le 05 octobre 2005 à 15:00
 0

Avivo : circulez, il n'y a pas grand-chose à voir...



0000005000146897-photo-logo-ati-avivo.jpg
Plusieurs mois après le lancement du GeForce 6, NVIDIA annonçait sa technologie PureVideo, qui regroupe l'ensemble des fonctionnalités vidéos prises en charge par ses puces graphiques. Alors qu'ATI a toujours fait figure de pionnier dans le domaine avec notamment l'aide à la décompression DivX et MPEG 2, le Canadien n'avait jamais tenté de promouvoir ce type de fonctions sur le plan commercial. L'erreur est aujourd'hui réparée avec Avivo, le terme marketing qui enveloppe les fonctions vidéos offertes par ATI avec sa nouvelle famille de puces R5xx. Le concept est, à la base, ambitieux puisqu'il s'agit d'améliorer la qualité du rendu vidéo que procurent les puces graphiques. Pour cela, ATI propose en premier lieu un tout nouveau moteur d'affichage, le premier depuis plus de cinq ans ! Véritable nouveauté, ce moteur est une petite exclusivité qui intègre un double RAMDAC à 400 MHz et un transmetteur TMDS dual-link, est capable d'opérer en 10 bits par couleur. Jusqu'alors les Cartes Graphiques fonctionnaient généralement en 8 bits par couleur et la plupart des écrans est d'ailleurs limité à ce format. L'intérêt de passer à un affichage 30 bits (10 bits par couleur) est d'offrir une plus grande palette de nuances affichables. Ainsi, alors que l'affichage 24 bits actuel n'offre que 16,7 millions de couleurs, le passage aux 30 bits permet d'afficher 1,07 milliard de nuances. Certes l'œil humain est loin de pouvoir toutes les distinguer, mais cet apport de précision devrait s'avérer particulièrement intéressant dans la gestion des noirs notamment sur les écrans de type LCD. Dans le cas où votre écran ne supporte pas le mode de précision 10 bits par couleur, le moteur d'affichage effectue un simple dithering pour sortir le signal sur 24 bits, comme avant.

000000F000146775-photo-ati-radeon-x1800-ace-3.jpg

Les réglages Avivo dans les pilotes : pas de quoi fouetter un demi-chat

Pour le reste, le pipeline d'affichage d'Avivo propose des fonctions relativement standard de post-process avec correction gamma, correction de couleur et mise à l'échelle. Rien de véritablement nouveau sous le soleil donc et ce n'est pas non plus l'implémentation d'Avivo dans les pilotes qui nous convaincra d'autre chose. En effet, on retrouve quasiment les mêmes fonctions vidéo qu'ATI propose depuis plusieurs mois déjà et seul le nom a changé avec la mention Avivo qui apparaît dans le Control Center. ATI propose tout de même quelques nouveautés comme le support du 2:2 et du 3:2 pulldown, alors que l'assistance au décodage est toujours de la partie pour les MPEG2 et autres WMV9. Seul problème, cette dernière fonction est largement bugguée et en pratique l'accélération matérielle DXVA de la lecture des WMV9 HD provoque l'apparition d'un tas d'artefacts sur la vidéo... Pas très convaincant donc et si ATI corrigera sans doute le bug, on espère que cela arrive vite. Plus généralement, l'architecture R5xx devrait prochainement offrir une assistance au décodage des flux H.264, mais ATI annonce également que l'encodage vidéo sera également assisté par le VPU. Seul détail, cette fonction s'appuie en partie sur les puces Rage Theater. Il faudra donc attendre l'arrivée du Rage Theater 600 pour profiter pleinement de ces accélérations lors des opérations d'encodage vidéo.

ATI CrossFire



000000DC00131277-photo-small-ati-crossfire-logo.jpg
Alors qu'ATI lançait il y a un peu plus d'une semaine sa technologie CrossFire, ses cartes graphiques R520 devraient disposer du support de cette technologie. Pour les Radeon X1800 XL/XT, le support se fera toujours via un Compositing Engine, mais cette fois-ci, grâce à la présence d'un TMDS Dual-Link, la limitation de 1600x1200 en 60 Hz ne sera plus d'actualité. ATI annonce en effet une résolution maximale supportée en CrossFire de 2048x1536 à 70 Hz. De plus, le Compositing Engine sera cette fois-ci entièrement programmable et pourra être mis à jour de manière logicielle. C'est un bon point même si en revanche il faudra toujours disposer d'une carte graphique maître en édition CrossFire. Ces cartes ne sont aujourd'hui pas disponibles et pour la petite histoire le connecteur CrossFire externe sera lui aussi différent... Notez que pour les Radeon X1300 le support du CrossFire se fera sans Compositing engine, sans carte maître, puisque ATI a ici décidé de passer par le transfert point à point du bus PCI-Express.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Cartes graphiques AMD

En début de semaine, sans en faire de publicité particulière en occident, AMD a lancé sa Radeon RX 560 XT, une puce milieu de gamme exclusivement commercialisée en Chine. Cette nouvelle venue s’intercale entre les Radeon RX 570 et 560 sur ce marché, explique le site spécialisé AnandTech.
De nouvelles informations glanées par WCCFtech laissent entendre que les GPU Navi de AMD, gravés en 7 nm, pourraient être lancés un mois à peine après les CPU Ryzen 3.
Le dernier rapport de l’institut Jon Peddie Research nous apprend que NVIDIA a surperformé au dernier trimestre 2018. Et là où l’équipe verte caracole, AMD piétine.
Comme tous les trimestres, le spécialiste des études de marché du secteur informatique Jon Peddie Research, publie son Market Watch concernant les expéditions de GPU. Pour le quatrième et dernier trimestre de 2018, seul Intel s’en sort assez bien grâce à ses iGPU puisque les ventes d’ordinateurs ont progressé, mais la chanson est bien différente pour NVIDIA et AMD.
La Radeon VII ne restera pas longtemps sans support UEFI, AMD était sur le coup. La marque a d'ores et déjà indiqué avoir mis à disposition de ses partenaires un Bios vidéo UEFI pour sa dernière carte graphique. La mise à jour devrait aussi pouvoir se faire très facilement depuis le site officiel d'AMD.
Malgré un calendrier fixant la sortie des nouvelles cartes graphiques sur Navi à l’été 2019, le carnet de commandes trop chargé des fondeurs pourrait pousser AMD à repousser leur sortie au dernier trimestre.
AMD ne traîne pas. Après avoir lancé ses drivers Adrenalin 2019 Edition 19.1.2, la firme enchaîne sans faiblir avec le déploiement de ses pilotes Adrenaline 2019 19.2.1, disponibles dès à présent.
À une grosse semaine de la sortie des Radeon VII de AMD, un premier benchmark vient confirmer une hausse des performances de près de 30% par rapport à Vega 64.
AMD a publié la nouvelle version de ses drivers Radeon (ou le Radeon Software Adrenalin 2019 Edition 19.1.2 pour les amateurs de tournures alambiquées), elle apporte notamment le support pour Resident Evil 2, Anthem, mais aussi Tropico 6, tout en corrigeant quelques bugs listés ici par AMD.
Des versions… de référence. En effet, et comme nous le supposions dès les rumeurs de faible stock en provenance de AMD, les partenaires AIB ne semblent pas autorisés à proposer des versions custom de la future Radeon VII.
La prochaine carte graphique d’AMD profitera de pilotes adaptés dès le lancement prévu au mois de février. Le constructeur souhaite ne pas négliger les utilisateurs Linux, peu nombreux mais prescripteurs.
Une fois n'est pas coutume, c'est en décortiquant les lignes de code d'une mise à jour de MacOS, que les projets d'Apple à moyen terme apparaissent en filigrane. On apprend en effet de VideoCardz, que la firme à la pomme prévoirait d'ajouter des puces AMD "Navi" à certains appareils de son futur lineup, continuant ainsi à laisser Nvidia de côté.
Intel s'apprête à lancer un NUC équipé d'un Core i3-8121U de génération Crimson Canyon. Premier Intel Core gravé en 10 nm, note TechPowerUp, il sera couplé à 8 Go de RAM ainsi qu'à une puce vidéo Radeon RX 540 "Polaris" pour donner vie à un PC ultra compact pensé avant tout pour une utilisation bureautique/multimédia et du gaming occasionnel. L'appareil devrait compter parmi les premiers à profiter d'une puce gravée selon le nouveau protocole d'Intel, dévoilé il y a quelques semaines.
21/01 | Mini-PC
Si AMD n’avance aucun chiffre, l’équipe rouge se veut rassurante en déclarant que l’offre s’ajustera à la demande de Radeon VII qui, de plus, aura bel et bien droit à des modèles partenaires.
Attaqué pour son manque d’ambition avec une Radeon VII pas forcément très attrayante, AMD riposte, et avance même que sa future carte graphique pourrait bénéficier d’une technologie se rapprochant du DLSS des cartes RTX de Nvidia.
scroll top