ATI Radeon X1800 : Le R520 débarque enfin !

Par
Le 05 octobre 2005
 0

Avivo : circulez, il n'y a pas grand-chose à voir...


0000005000146897-photo-logo-ati-avivo.jpg
Plusieurs mois après le lancement du GeForce 6, NVIDIA annonçait sa technologie PureVideo, qui regroupe l'ensemble des fonctionnalités vidéos prises en charge par ses puces graphiques. Alors qu'ATI a toujours fait figure de pionnier dans le domaine avec notamment l'aide à la décompression DivX et MPEG 2, le Canadien n'avait jamais tenté de promouvoir ce type de fonctions sur le plan commercial. L'erreur est aujourd'hui réparée avec Avivo, le terme marketing qui enveloppe les fonctions vidéos offertes par ATI avec sa nouvelle famille de puces R5xx. Le concept est, à la base, ambitieux puisqu'il s'agit d'améliorer la qualité du rendu vidéo que procurent les puces graphiques. Pour cela, ATI propose en premier lieu un tout nouveau moteur d'affichage, le premier depuis plus de cinq ans ! Véritable nouveauté, ce moteur est une petite exclusivité qui intègre un double RAMDAC à 400 MHz et un transmetteur TMDS dual-link, est capable d'opérer en 10 bits par couleur. Jusqu'alors les Cartes Graphiques fonctionnaient généralement en 8 bits par couleur et la plupart des écrans est d'ailleurs limité à ce format. L'intérêt de passer à un affichage 30 bits (10 bits par couleur) est d'offrir une plus grande palette de nuances affichables. Ainsi, alors que l'affichage 24 bits actuel n'offre que 16,7 millions de couleurs, le passage aux 30 bits permet d'afficher 1,07 milliard de nuances. Certes l'œil humain est loin de pouvoir toutes les distinguer, mais cet apport de précision devrait s'avérer particulièrement intéressant dans la gestion des noirs notamment sur les écrans de type LCD. Dans le cas où votre écran ne supporte pas le mode de précision 10 bits par couleur, le moteur d'affichage effectue un simple dithering pour sortir le signal sur 24 bits, comme avant.

000000f000146775-photo-ati-radeon-x1800-ace-3.jpg

Les réglages Avivo dans les pilotes : pas de quoi fouetter un demi-chat

Pour le reste, le pipeline d'affichage d'Avivo propose des fonctions relativement standard de post-process avec correction gamma, correction de couleur et mise à l'échelle. Rien de véritablement nouveau sous le soleil donc et ce n'est pas non plus l'implémentation d'Avivo dans les pilotes qui nous convaincra d'autre chose. En effet, on retrouve quasiment les mêmes fonctions vidéo qu'ATI propose depuis plusieurs mois déjà et seul le nom a changé avec la mention Avivo qui apparaît dans le Control Center. ATI propose tout de même quelques nouveautés comme le support du 2:2 et du 3:2 pulldown, alors que l'assistance au décodage est toujours de la partie pour les MPEG2 et autres WMV9. Seul problème, cette dernière fonction est largement bugguée et en pratique l'accélération matérielle DXVA de la lecture des WMV9 HD provoque l'apparition d'un tas d'artefacts sur la vidéo... Pas très convaincant donc et si ATI corrigera sans doute le bug, on espère que cela arrive vite. Plus généralement, l'architecture R5xx devrait prochainement offrir une assistance au décodage des flux H.264, mais ATI annonce également que l'encodage vidéo sera également assisté par le VPU. Seul détail, cette fonction s'appuie en partie sur les puces Rage Theater. Il faudra donc attendre l'arrivée du Rage Theater 600 pour profiter pleinement de ces accélérations lors des opérations d'encodage vidéo.

ATI CrossFire


000000dc00131277-photo-small-ati-crossfire-logo.jpg
Alors qu'ATI lançait il y a un peu plus d'une semaine sa technologie CrossFire, ses cartes graphiques R520 devraient disposer du support de cette technologie. Pour les Radeon X1800 XL/XT, le support se fera toujours via un Compositing Engine, mais cette fois-ci, grâce à la présence d'un TMDS Dual-Link, la limitation de 1600x1200 en 60 Hz ne sera plus d'actualité. ATI annonce en effet une résolution maximale supportée en CrossFire de 2048x1536 à 70 Hz. De plus, le Compositing Engine sera cette fois-ci entièrement programmable et pourra être mis à jour de manière logicielle. C'est un bon point même si en revanche il faudra toujours disposer d'une carte graphique maître en édition CrossFire. Ces cartes ne sont aujourd'hui pas disponibles et pour la petite histoire le connecteur CrossFire externe sera lui aussi différent... Notez que pour les Radeon X1300 le support du CrossFire se fera sans Compositing engine, sans carte maître, puisque ATI a ici décidé de passer par le transfert point à point du bus PCI-Express.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Cartes graphiques AMD

scroll top