Guide du BIOS

15 février 2001 à 17h33
0

Le menu : Advanced Chipset Feature



00043419-photo-barrettes-m-moire-vive.jpg
  • SDRAM CAS Latency Time :

    Ce paramètre permet de contrôler le délai (mesuré en cycles d'horloge) que met la mémoire SDRAM à lire les données une fois qu'elle les a reçu. Plus cette valeur est petite (minimum = 2) meilleures sont les performances, toutefois toutes les barrettes de mémoire ne fonctionnent pas avec un temps de latence de 2. Il est donc conseiller de faire plusieurs tests afin de trouver la valeur idéale.

    Gardez en tête également que le support d'un temps de latence court est conditionné par la fréquence du bus mémoire que vous utilisez. Ainsi il est possible que votre barrette fonctionne avec temps de latence de 2 avec une fréquence de bus de 100 Mhz mais avec une fréquence de bus de 133 Mhz vous serez peut-être obligés de passer le temps de latence à une valeur de 3.

  • SDRAM RAS-to-CAS Delay (*) :

    Comme vous le savez peut-être les données stockées dans la RAM sont classées sous forme de tableaux composés de lignes et de colonnes. Cette option permet de réduire le délai qui sépare l'insertion d'une ligne et d'une colonne dans ces mêmes tableaux.
    Bien sur plus le délai est court, meilleures sont les performances mais cela peut provoquer des instabilités systèmes si votre mémoire ne supporte ces délais réduits. Il est donc conseillé de faire des tests afin de trouver la valeur optimale.

  • SDRAM RAS Precharge Time (*) :

    Cette option permet d'indiquer le nombre de cycle d'horloge nécessaire pour accumuler des informations dans les colonnes des « tableaux mémoires » avant le rafraîchissement de la mémoire.

    Plus le nombre de cycle est faible meilleures sont les performances mais plus le risque d'instabilité système est grand si votre mémoire ne supporte ce nombre de cycle réduit. Il est donc conseillé de procéder à des tests de stabilité afin de trouver la valeur optimale.

  • SDRAM Cycle Length :

    Il s'agit d'une fonction équivalente à la fonction SDRAM CAS Latency Time (cf ci-dessus).

    00045132-photo-m-moire-ddr.jpg
  • SDRAM Leadoff Command (*) :

    Cette fonction permet de définir le temps de latence à appliquer à la mémoire SDRAM avant que les données stockées dans celle-ci soient accessibles.
    Plus le temps de latence est faible, meilleures sont les performances. Toutefois votre SDRAM ne supportera peut-être pas des temps d'accès trop courts et cela pourrait causer des instabilités systèmes. Il est donc conseillé de faire des tests de stabilité afin de trouver la valeur optimale.

  • SDRAM Bank Interleave (*) :

    Cette fonction permet d'alterner le rafraîchissement et les cycles d'accès aux différents bancs de la mémoire SDRAM pour obtenir de meilleures performances (ex : un banc rafraîchi ses données, tandis que les données de l'autre banc sont consultées).
    En règle générale chaque barrette de mémoire SDRAM est composée de deux ou quatre bancs. Les barrettes de 32 Mo et moins sont en général composées de 2 bancs puisqu'elles utilisent des chips de 2 Mo. Tandis que les barrettes de mémoires de 64 Mo et plus sont des barrettes de type 4 bancs.

    Il est donc conseillé d'adapter ce paramètre (2 bank ou 4 bank) selon les propriétés de votre mémoire SDRAM. Un test de stabilité de quelques dizaines de minutes peut-être nécessaire après la modification de cette option.

  • SDRAM Precharge Control :

    Cette option permet de déterminer si la commande préchargement de la mémoire SDRAM doit s'effectuer en fonction des cycles d'horloges ou de façon indépendante (la mémoire SDRAM effectue elle même ces préchargements).

    Le fait de désactiver cette option permet d'améliorer la stabilité globale du système et du bus mémoire.
    Le fait d'activer cette option permet d'améliorer légèrement les performances de votre mémoire SDRAM.

  • DRAM Data Integrity Mode :

    Cette option permet d'indiquer à votre carte mère le type de mémoire que vous avez installé dans votre système.

    On distingue deux types de mémoire : la mémoire ECC qui est pourvue de « bits » de contrôle de l'intégralité des données. La mémoire ECC est bien plus chère que la mémoire traditionnelle et elle est généralement utilisée sur le machine de type « station de travail » ou « serveur » car elle permet d'améliorer la stabilité globale des systèmes au dépend d'une petite perte de performances.

    Les autres types de mémoires SDRAM que l'on trouve dans le commerce sont appelées mémoire NON-ECC car elles ne disposent pas de ces « bits » de contrôle.

  • System BIOS Cacheable :

    Cette fonction autorise le bios à se placer dans la mémoire cache L2 du processeur afin que le système puisse accéder plus rapidement aux informations qu'il contient.

    En règle générale le fait d'activer cette fonction n'a jamais permis d'augmenter de façon significative les performances d'un système, au contraire cette fonction consomme la précieuse mémoire cache L2 qui n'est pas toujours de très grande taille sur les Processeurs actuels.

    Il est donc conseiller de désactiver cette option.

  • Video BIOS Cacheable :

    00FA000000028015-photo-disque-dur-ibm-45-go-ide-7200-trs-mn.jpg
    Comme l'option « System Bios Cacheable », cette option permet de placer le bios de votre carte vidéo dans la mémoire cache L2 de votre processeur. Cette option permettait autrefois de gagner de précieuses « images/sec » dans les jeux sous DOS, mais depuis l'apparition de Windows et de Direct X le système peut directement d'accéder au bios de la carte vidéo. Il est ainsi conseillé pour économiser la bande passante du cache L2, de désactiver cette option.

  • Video RAM Cacheable : (*)

    Cette option permet de placer une partie de la mémoire vidéo de votre carte graphique dans le cache L2 de votre processeur afin d'accélérer l'accès à cette mémoire.

    Aujourd'hui les cartes vidéos sont équipées d'une mémoire très rapide (5.3 Go/sec pour de la mémoire DDR 166 - 128 bits) tandis que la bande passante mémoire des systèmes actuels est plutôt restreintes (1.06 Go/sec pour de la mémoire SDRAM PC133).
    Il est donc préférable de désactiver cette option afin de réserver cette partie du cache L2 pour accélérer l'accès à la mémoire du système.

  • Memory Hole At 15M-16M (*) :

    Cette option permet de réserver certaines adresses mémoires spécifiques pour des cartes d'extensions au format ISA et empêche le système d'accéder à la mémoire située au delà de 16 Mo.
    La très grande majorité des cartes ISA fonctionnent correctement sans avoir recours à cette fonction (heureusement !). Il est donc conseillé de désactiver cette fonction.

  • 8-bit et 16 I/O Recovery Time (*) :

    Comme vous le savez certainement, le bus PCI est plus rapide que le bus ISA, ainsi pour que certaines cartes au format ISA fonctionnent correctement avec les systèmes dotés d'un bus PCI il est parfois nécessaire d'ajouter des temps de latence sur le bus ISA. Cette fonction permet donc de régler la valeur des temps de latence, plus ils sont courts (la valeur la plus faible étant N/A) meilleures sont les performances, bien sur si vous ne possédez pas de cartes au format ISA dans votre système cette option n'a aucune importance pour vous.

  • Passive Release (*) :

    Cette option autorise le processeur à accéder au bus PCI en même temps qu'un accès au bus ISA. Pour améliorer les performances du système il est conseillé d'activer cette option. Cependant, en cas de problèmes avec des cartes d'extensions au format ISA il est conseillé de désactiver cette option.

  • Delayed Transaction ou PCI 2.1 Compliance (*):

    Cette option permet de synchroniser le bus PCI et le bus ISA, elle permet également d'autoriser l'utilisation du «Chipset Write Buffer » pendant les temps de transaction.
    Afin d'être conforme à la norme PCI 2.1 et pour améliorer les performances et la stabilité du système il est conseillé d'activer cette option.

  • AGP Aperture Size (MB) (*):

    Cette option permet de sélectionner la taille de l'Aperture Size dédiée à l'AGP.
    L'Aperture Size correspond à une partie des adresses mémoires PCI qui seront réservées à l'AGP pour y stocker les textures (AGP Texturing). Augmenter ou baisser cette valeur ne se traduit pas forcément par une augmentation des performances graphiques.
    La valeur AGP Aperture Size à appliquer à votre système est généralement calculée à partir de la mémoire système dont vous disposez, à l'aide de cette formule : taille mémoire totale du systeme * 2.

    Mais en règle générale on admet un valeur minimale de 64 Mo et une valeur maximale de 128 Mo. Des valeurs situées au dessus de 128 Mo ou en dessous 64 Mo peuvent provoquer des instabilités du système ou de légères pertes de performances.

  • AGP 2X Mode ou AGP 4X Mode :

    Ces deux options permettent d'activer ou non le mode transfert AGP 2X ou AGP 4X.
    Pour de meilleures performances graphiques il est généralement conseillé d'activer ces options mais pour résoudre certains problèmes de compatibilité (comme au temps ou les GeForce avait du mal à cohabiter avec les processeurs Athlon) il peut être conseillé de désactiver ces options.

    0153000000043961-photo-agp-4x-enable.jpg


  • AGP Master 1WS Read :

    Cette option permet de réduire le temps de latence à une valeur de 1 cycle d'horloge, avant que le bus AGP puisse entamer le processus de lecture.
    Si cette option est désactivée le temps de latence à pour valeur 2 cycles d'horloge.
    Activez cette option pour obtenir de meilleures performances au niveau du bus AGP, en cas d'instabilité du système vidéo désactivez cette option.

  • AGP Master 1WS Write :

    Cette option est équivalente à la précédente, mais celle-ci concerne le processus d'écriture.

  • Spread Spectrum :

    Cette fonction permet de réduire les interférences électromagnétiques dégagées par votre carte mère. Cette option peut être utile si vous avez placé votre ordinateur près d'un autre appareil électronique susceptible d'être affecté par ces interférences (TV, enceintes non blindées...).

    Toutefois cette réduction des interférences se fait au détriment de la stabilité de votre système, il est donc déconseillé de l'activer ou alors il faudra restreindre sa valeur à 0.25%.

  • Flash BIOS Protection :

    Cette option permet d'interdire la mise à jour logiciel du bios (Flash du bios), une option particulièrement utile pour se protéger de certains virus qui peuvent aller jusqu'à corrompre les données comprises dans le bios et donc rendre votre carte mère inutilisable.

  • DRAM Read Latch Delay (*) :

    Cette fonction permet d'ajouter un petit temps de latence avant que le système soit autorisé à lire les informations comprises dans la mémoire. Cet ajout d'un petit de latence permet parfois de stabilisé certaines barrettes de mémoires ayant des « timing » particuliers.
    Si vous n'avez pas de problème de stabilité avec votre mémoire il est conseillé de désactiver cette option.

  • DRAM Interleave Time (*) :

    Lorsque l'option “SDRAM Bank Interleave” est activée, cette option permet de définir le temps de latence qui sera appliqué entre la lecture des données comprises dans chaque banc de mémoire.

    Bien sur plus ce temps de latence est court meilleures sont les performances et plus ce temps de latence est long meilleure est la stabilité du système. Il convient donc de faire quelques tests avant de fixer une valeur définitive pour votre système.

  • Fast R-W Turn Around (*) :

    Cette option permet d'accélérer les lectures et les écritures du processeur dans la mémoire du système.

    Il est conseillé d'activer cette option pour profiter de meilleures performances, mais toutes les barrettes de mémoire ne supportent pas cette fonction il est donc conseillé de procéder à un test de stabilité avant de laisser cette option activée.

  • CPU to PCI Write Buffer (*) :

    Cette option permet d'ajouter une mémoire tampon entre les transferts de données allant du processeur vers le bus PCI. Si cette option est désactivée les transferts du CPU vers le bus PCI seront directs, toutefois et comme vous le savez certainement, le processeur est bien plus rapide que le bus PCI pour transférer des données. Ainsi sans cette mémoire tampon le processeur passera donc la majorité de son temps à attendre que le bus PCI termine de traiter les informations que le processeur lui a envoyé.

    Pour de meilleures performances il est donc conseillé d'activer cette option.

  • PCI Dynamic Bursting :

    Cette option permet d'ajouter une mémoire tampon pour accélérer les transactions de données au niveau du bus PCI.

    Il est conseillé d'activer cette option pour obtenir de meilleures performances.

    00FA000000027924-photo-ordinateur-portable-ibm-thinkpad-240.jpg
  • PCI Master 0 WS Write :

    Cette option permet de déterminer le nombre de cycle d'attente avant que les nouvelles écritures au niveau du bus PCI soient prises en compte, si cette option est activée il n'y aura aucun cycle d'attente, si par contre cette option est désactivée un cycle d'attente sera ajouté avant chaque écriture.

    Pour de meilleures performances au niveau du bus PCI il est conseillé d'activer cette option, si par contre vous rencontrez des problèmes avec vos cartes PCI, ou lors d'un overclocking de la fréquence de bus et du bus PCI il peut être utile de désactiver cette option.

  • PCI Delay Transaction (*) :

    Il s'agit d'un équivalent de la fonction «Delay Transaction" qui permet de synchroniser le bus PCI et le bus ISA, elle permet également d'autoriser l'utilisation du «Chipset Write Buffer » pendant les temps de transaction.
    Afin d'être conforme à la norme PCI 2.1 et pour améliorer les performances et la stabilité du système il est conseillé d'activer cette option.

  • PCI#2 Access #1 Retry (*) :

    Lors que l'option « CPU to PCI Write Buffer » (cf. ci-dessus) est activée toutes les données en destination du bus PCI sont inscrites dans la mémoire tampon du bus PCI afin d'éviter au maximum l'occupation du processeur, toutefois il se peut que ces écritures dans la mémoire tampon du bus PCI échouent.

    Si cette option est activée les informations seront directement inscrites dans le bus PCI dés que possible, au contraire si cette option est désactivée la mémoire tampon va vider son contenu et va signaler au CPU que la transaction a échoué, dans ce cas le CPU devra réinscrire correctement ces informations dans la mémoire tampon du bus PCI.

    Il est conseillé d'activer cette option si vous ne possédez pas de cartes PCI lentes, dans le cas contraire désactivez cette option.

    00FA000000028097-photo-carte-son-hercules-gamesurround-muse-xl.jpg
  • AGP Driving Control :

    Cette option permet de choisir si l'intensité du signal du bus AGP doit être réglé manuellement ou automatiquement. Dans la plupart des cas on choisira la fonction automatique, mais si vous rencontrez des problèmes lors d'un overclocking via la fréquence de bus avec le port AGP vous pouvez choisir la fonction manuelle.

  • AGP Driving Value (*) :

    Cette option permet de définir l'intensité du signal qui traverse le bus AGP dans le cas ou vous avez choisi la configuration manuelle pour l'option « AGP Driving Control ».

    La valeur par défaut est DA (218) mais avec certaine carte graphique de bonne qualité comme les cartes à base de GeForce2 il est possible d'augmenter cette valeur à 234 = (ce qui correspond à EA en hexadecimal) pour améliorer la stabilité du bus, c'est parfois utile lorsque vous overclockez votre système via la fréquence de bus.

    Toutefois gardez en tête que cette augmentation de l'intensité de ce signal peut endommager votre carte graphique, vous voilà prévenus !

  • K7 CLK_CTL Select :

    Cette option lorsqu'elle est activée, permet d'optimiser les fonctions de votre processeur AMD.
    Pour obtenir de meilleures performances il est conseillé de laisser cette fonction activée.

    (*) Merci au site Adrian's Rojak Pot pour ses précieues informations !
  • Modifié le 18/09/2018 à 11h59
    0 réponses
    0 utilisateurs
    Suivre la discussion

    Les actualités récentes les plus commentées

    Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
    Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
    SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
    L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
    Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
    Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
    Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
    Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
    M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
    FUELL annonce l'arrivée de ses vélos électriques en France pour début novembre

    Notre charte communautaire

    1. Participez aux discussions

    Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

    2. Partagez vos connaissances

    Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

    3. Échangez vos idées

    Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

    4. Faites preuve de tolérance

    Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

    5. Restez courtois

    Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

    6. Publiez des messages utiles

    Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

    7. Soignez votre écriture

    Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

    8. Respectez le cadre légal

    Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

    9. Ne faites pas de promotion

    Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

    10. Ne plagiez pas

    Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

    scroll top