Dossier : l'Overclocking Duron (MAJ)

01 juin 2018 à 15h36
0
00044994-photo-logo-duron.jpg
Lancé il y a quelques temps par AMD, le nouveau processeur Duron fait actuellement beaucoup parler de lui et pour cause ce nouveau processeur propose des performances proches de celles d'un Athlon pour un prix nettement inférieur et offre par dessus tout des capacités en overclocking dignes du Celeron II. Toutefois quelques connaissances et précautions sont nécessaires pour overclocker à sa juste valeur ce nouveau processeur. Nous allons donc, à travers ce dossier, tenter de vous aider à exploiter au maximum les fantastiques capacités offertes par votre processeur Duron.

Avant de commencer, je tiens à préciser que nous n'allons pas revenir en détails dans ce dossier sur les performances du Duron. Pour cela reportez-vous au test du Duron à proprement parler.

Pensez également à garder en tête que l'overclocking peut-être une pratique dangeureuse pour la stabilité de votre système.

Quel Duron 600, 650, 700, 750, 800 ou 850 ?

00FA000000044289-photo-amd-duron.jpg
La première question qui se pose lors de l'achat d'un processeur Duron est la même que celle qu'on se pose pour les autres Processeurs : quelle fréquence choisir ? Nous allons tenter de répondre à cette question.

AMD a décliné aujourd'hui son processeur Duron en six versions, ou fréquences différentes :

  • Le modèle 600 Mhz vendu moins de 500 FF
  • Le modèle 650 Mhz vendu environ 500 FF
  • Le modèle 700 Mhz vendu moins de 550 FF
  • Le modèle 750 Mhz vendu moins de 550 FF
  • Le modèle 800 Mhz vendu moins de 750 FF
  • Le modèle 850 Mhz vendu moins de 950 FF

    Dans notre choix on peut d'ores et déjà commencer par éliminer le modèle 850 Mhz qui reste trop onéreux pour ce qu'il offre par rapport aux autres modèles.

    On peut également éliminer les modèles 600 Mhz et 650 Mhz que l'on ne trouve quasiment plus aujourd'hui chez les revendeurs puisqu'ils ne sont plus produits par AMD. Il nous reste donc le choix entre les modèles 800 Mhz, 750 Mhz et 700 Mhz.

    Autant être clair, pour l'overclocking ces trois processeurs se valent, et par conséquent il est inutile d'investir dans un modèle 800 Mhz plus onéreux qui ne s'overclockera certainement pas plus qu'un Duron 700 vendu 200 francs moins cher. Votre choix se portera donc sur un Duron cadencé à 700 ou 750 Mhz.

    La semaine de production du Duron :

    Si la fréquence initiale de fonctionnement du Duron n'est pas vraiment importante pour l'overclocking, la semaine de fabrication du production du processeur a elle son importance.

    Comme vous le savez surement les processeurs qu'ils soient de marque AMD ou Intel ne se valent pas tous au niveau overclocking à fréquences initiales égales, puisque cette aptitude est conditionnée par la semaine de fabrication dont est issu le processeur. Pendant certaines semaines la qualité des processeurs fabriqués sera médiocre, cela ne veut pas dire que ces processeurs seront moins performants mais simplement qu'ils seront moins aptes à monter en fréquence. Alors que pendant certaines semaines la qualité des processeurs produits peut-être supérieure, les processeurs produits lors de ces "semaines de qualités" supporteront alors mieux l'overclocking que les processeurs de qualité "médiocre".

    Comme nos collègues d'outre-atlantique, nous avons pu remarquer, dans le cas du Duron, que plus la semaine de fabrication était élevée, plus le processeur était apte a monter en fréquence. Il est donc aujourd'hui conseillé d'opter pour un Duron ayant une semaine de fabrication supérieure à trente.
    Afin de vous aider à choisir votre Duron selon sa semaine de fabrication, nous allons voir comment identifier cette semaine de fabrication à l'aide d'un exemple photographique que voici :

    00046253-photo-duron-800-mhz.jpg


    00E3000000044993-photo-amd-duron-dual.jpg
    La photo ci-dessus représente le Core (coeur du processeur) d'un processeur Duron. La première ligne de référence vous indique la fréquence initiale du processeur (D800, pour Duron 800 Mhz) ainsi que le lieu ou le processeur a été produit (AUT pour l'usine d'Austin).

    La ligne du dessous vous permet de repérer la semaine de production dont est issu le processeur. Dans notre exemple il est inscrit sur le core du processeur "AKBA0037EPFW" le nombre en caractères gras indique la semaine de production et le nombre en italique indique l'année de production (ici 00 pour 2000).

    Dans notre exemple, notre Duron 800 Mhz est donc issu de la semaine 37 de production. Je vous rappelle au passage que plus la semaine de production est élevée mieux c'est.

    Sachez également que lors de nos test un processeur Duron 650 Mhz issu d'une semaine de production 26 s'est montré stable en overclocking jusqu'a une fréquence maximale de 850 Mhz alors qu'un autre Duron 650 Mhz issu de la semaine de production 31 est resté tout à fait stable à 1 Ghz!

    Il est donc important de ne pas négliger, avant achat, la semaine de production dont est issu le Duron.

    La couleur du Core :

    Depuis l'apparition des processeurs Duron la couleur de leur "Core" a fait l'objet de nombreuses spéculations. Certaines rumeurs indiquaient en effet que le Core de couleur verte était fabriqué a l'aide d'interconnexion en aluminum et que les core de couleur "violet" ou "marron" étaient des processeurs fabriqués avec des interconnexions en cuivre (qui étaient censés chauffer moins, un avantage certain pour l'overclocking).

    Or aujourd'hui on sait que tous les processeurs Duron sont fabriqués avec des interconnexions en aluminium et qu'AMD n'a pas encore prévu de fabriquer ces processeurs avec des interconnexions en cuivre, il est donc inutile de se fier à la couleur du core lors de l'achat d'un processeur Duron.

    Interessons-nous maintenant au choix de la carte mère.

    Quelle carte mère ?

    On distingue aujourd'hui deux types de Cartes mères Socket A : les cartes mères basée sur "l'ancien" chipset VIA KT133 qui supporte uniquement la fréquence de bus officielle de 200 Mhz et les cartes mères VIA KT133A qui permet d'exploiter les nouveaux types de Processeurs Thunderbird qui font appels à une fréquence de bus de 266 Mhz.

    Les cartes mères à base de chipset VIA KT133A outre leur évolutivé étendue offre également des performances supérieures aux cartes VIA KT133 puisque comme nous allons le voir il est tout à fait possible d'utiliser un processeur Duron avec une fréquence de bus de 266 Mhz.

    Il est donc conseillé aujourd'hui d'opter pour une carte mère à base de VIA KT133A vendue environ 250 FF plus chère qu'une carte KT133. Si vraiment votre budget ne vous le permet pas, vous pouvez toujours opter pour une carte mère VIA KT133 qui fera quand même l'affaire, même si leurs possiblités d'évolutions et ses performances sont inférieures.

    Les cartes KT133 :

    0118000000047498-photo-abit-kt7a-raid.jpg
    Aujourd'hui l'offre en matière de cartes mères Socket A - VIA KT133 est plutôt étoffée. Les principales cartes mères Socket A consacrées à l'overclocking, disponibles à l'heure actuelle en France sont : l'Abit KT7 (Raid) - L'Asus A7V et la MSI K7T Pro 2 (nous insistons sur le fait que nous parlons ici de la version 2, qui est bien plus aboutie que la première KT7 Pro, qu'il faut absolument éviter aujourd'hui).

    D'un point de vue global ces cartes se valent, on notera toutefois que les cartes Abit KT7 et MSI K7T Pro 2 possèdent quelques avantages non négligeables sur l'Asus A7V : les options overclocking (modification des coefficients multiplicateurs, modification de la fréquence de bus, du voltage du processeur) se font directement à partir du BIOS sur l'Abit KT7 et sur la MSI K7T Pro 2, alors que sur l'Asus A7V il est nécessaire de modifier des "switchs" présents sur la carte mère elle-même pour overclocker son processeur. Asus a bien en ligne un nouveau bios pour autoriser ces réglages directement à partir du bios mais cela ne semble fonctionner que sur les "revision / version" récente de la carte.

    Autre avantage pour les cartes Abit KT7 et MSI K7T Pro 2, elles sont environs 100 Francs moins chères que l'Asus A7V.

    Enfin sachez que si plus tard vous souhaitez évoluer vers un processeur Thunderbird, seule l'Abit KT7 grâce à sa technologie "3 Phase Power Solution" vous permettra d'exploiter les Thunderbird fonctionnant à de très hautes fréquences : 1.1 ou 1.2 Ghz.

    Les cartes mères VIA KT133A :

    L'arrivé en France des cartes mères à base de chipset KT133A (support de la fréquence de bus officielle de 266 Mhz) est assez récente. C'est pourquoi on ne trouve pour l'instant que deux principales marques : Abit (avec la KT7A ou la KT7A-RAID) et Asus (avec l'A7V 133).

    La carte mère d'Abit possède quelques avantages non négligeables par rapport à la carte de son concurrent :

  • Ses performances grâce aux options : 4 Way-Interleave et DRAM 4K-Page Mode sont au dessus de la moyenne.

  • Grâce à ses 6 transistors MOSFET l'Abit KT7A et KT7A-RAID supporte sans problème de stabilité les processeurs cadencés à plus de 1 Ghz (Thunderbird).

  • Abit propose une carte dépourvue de contrôleur RAID (KT7A) qui est vendue moins chère que la carte d'Asus.

    Outre ces quelques différences les deux cartes sont très proches. Elles sont toutes deux équipées du "southbridge" VIA 686B qui supporte d'origine l'UDMA100 alors que les cartes KT133 étaient équipées de la version 686A qui se limitait à l'UDMA66.

    Observons maintenant l'intérêt qu'il y a pour les possesseurs de Duron de posséder une carte mère VIA KT133A.

    Le chipset VIA KT133A permet d'exploiter la fréquence de bus officielle de 133 Mhz (266 Mhz en mode EV6 DDR) que l'on pourra faire fonctionner sur un processeur Duron une fois son coefficient multiplicateur débloqué (nous verons cela dans les prochaines pages de ce dossier). Ce qui permettra de gagner quelques précieuses images/seconde dans les jeux par rapport aux cartes qui utilisent une fréquence de bus de 100 Mhz (200 Mhz en mode EV6 DDR).

    Mais vous pourrez également aller au dela de cette fréquence de bus de 133 Mhz (266 Mhz) puisque les cartes mères VIA KT133A comme l'Asus A7V133 ou l'Abit KT7A permettent d'overclocker cette fréquence de bus.
    Ainsi plus votre fréquence de bus sera élevée plus échange de données entre les différents composants de votre machine et votre processeur seront rapides.

    Voici un petit graphique qui représente les performances que nous avons obtenu sous Quake III avec un processeur Duron overclocké à 1 Ghz avec différentes fréquences de bus.

    NB : avec la fréquence de bus de 151 la processeur était cadencé à 981 Mhz et non à 1 Ghz.

    0199000000047470-photo-performances-kt133a-diff-rentes-fr-quences-de-bu.jpg


    Comme vous pouvez le voir plus la fréquence de bus est élevée meilleures sont les performances. On notera également que malgré le fait que le processeur ne soit cadencé qu'a 981 Mhz avec la fréquence de bus de 151 Mhz on obtient tout de même de meilleures performances qu'avec les autres fréquences de bus ou le processeur était cadencé à 1 Ghz.

    L'augmentation de la fréquence de bus avec un chipset VIA KT133A est donc primordiale, parfois plus que l'augmentation pure et simple de la fréquence du processeur.

    Toutefois sachez que l'utilisation de fréquences de bus non-officielles particulièrement élevées (plus de 140 Mhz) sur les chipset VIA KT133A est soumise à condition.

    Pour atteindre ces fréquences il faudra être équipé d'une mémoire de qualité (de marque ou estampillée PC150), il sera également nécéssaire d'augmenter le voltage des entrées/sorties (évitez de dépasser de 3.8V car certaines cartes d'extensions n'aprécies pas du tout)

    Enfin pour les amoureux de l'overclocking qui veulent pousser au maximum leur carte mère et atteindre les 160 Mhz en fréquence de bus il leur faudra également... de la chance !

    Car deux versions du chipset VIA KT133A semble exister, l'une de ces deux versions serait capable de supporter ces fréquences particulièrement élevées.

    Selon le site OC Workbench les chipset issus de cette nouvelle version auraient été produits après la 50ème semaine de production.

    Pour vous aider à identifier la semaine de production nous allons nous appuyer sur un exemple en photo que voici :

    0094000000047471-photo-semaine-de-production-chipset-kt133a.jpg


    Sur la photo ci-dessus nous avons encadré le nombre qui indique la semaine de production du chipset (semaine 52 dans notre exemple).

    Donc si vous connaissez personnellement votre revendeur informatique vous pourrez peut-être lui demander d'ôter le radiateur qui recouvre le chipset de la carte mère afin de vérifier la semaine de production avant de procéder à un quelconque achat.

    Toutefois il n'a pas été prouvé que tous les chipset produits après la semaine 50 de production pouvait atteindre la fréquence de bus de 160 Mhz. On peut seulement affirmer que les chipset produits après cette semaine on plus de "chances" d'atteindre cette fréquence que les autres.

    L'arrivé des cartes mères DDR :

    015E000000046369-photo-amd-760.jpg
    Les cartes mères équipées des nouveaux chipset AMD761 et VIA KT266 vont commencer à débarquer en France d'ici un mois. Ces nouvelles cartes permettront comme les cartes à base de VIA KT133A, d'exploiter la fréquence de bus EV6 de 266 Mhz mais également la nouvelle génération de mémoire système baptisée "DDR", plus performante que l'actuelle mémoire SDRAM mais aussi beaucoup plus chère.

    Aujourd'hui il n'est pas intéressant, en vu des gains performances minimes obtenus, d'opter pour cette nouvelle génération de cartes mères et de mémoires qui sont vendues a des prix particulièrement élevés. Une fois que les prix de ces produits auront baissés de façon significative, il sera alors interessant de se pencher dessus, mais cela ne serea pas le cas avant plusieurs mois ...

    Précision importante concernant les cartes mères AMD760 :

    Il est important de rappeler que les cartes équipées du chipset AMD761 fonctionneront de façon synchronisée avec la fréquence de bus mémoire DDR, leur fréquence de fonctionnement est donc indissociable.

    En d'autres termes, si vous utilisez votre carte mère AMD761 avec de la mémoire DDR PC2100 votre processeur Duron sera obligatoirement overclocké pour la simple et bonne raison que la fréquence mémoire, tout comme la fréquence de bus processeur, sera de 266 Mhz alors que le Duron a été conçu initialement pour fonctionner avec un bus de 200 Mhz.

    Au niveau budget les cartes mères AMD761 seront bien plus onéreuses que les actuelles cartes VIA KT133, de 300 à 500 Francs plus chères. La facture sera d'autant plus salée, que vous devrez obligatoirement utiliser de la mémoire DDR sur ces cartes. Si vous possédez d'ores et déjà de la mémoire SDRAM il sera donc plus judicieux d'opter pour une carte mère à base de chipset VIA KT133 ou VIA KT133A.

    Passons maintenant à la partie pratique.

    Coupés ou non-coupés telle est la question :

    La première à chose à faire pour overclocker votre Duron consiste à identifier quelle version du Duron vous possédez car il existe en effet deux versions du processeur, l'une est bloquée au niveau de ses coefficients multiplicateurs, l'autre ne l'est pas.

    Pour savoir quelle version vous avez en main il suffit de regarder la surface de votre processeur et plus particulièrement au niveau de ses ponts en or «L1 », qui ont été encadrés en bleu sur la photo ci-dessous.

    0140000000045148-photo-amd-duron-ponts-l1.jpg


    Maintenant observez de très près ces ponts en or, le but est de savoir s'ils sont coupés ou s'ils sont connectés, pour le savoir reportez-vous à la photo ci-dessous.

    0108000000045149-photo-ponts-l1-coup-s-ou-non.jpg


    Si vous possédez un processeur ayant des ponts en or L1 connectés alors votre processeur n'est pas bloqué au niveau de ses coefficients multiplicateurs, ignorez alors l'étape suivante de notre guide intitulée «Reconnecter les ponts L1».

    Si par contre vous possédez un processeur avec des ponts L1 coupés cela signifie que votre processeur est bloqué au niveau des coefficients multiplicateurs, nous allons donc essayer de reconnecter ces ponts L1.

    Reconnecter les ponts L1 :

    Pour reconnecter les ponts L1 d'un processeur Duron afin de pouvoir modifier son coefficient multiplicateur il existe de multiples méthodes, nous allons ici détailler les deux principales méthodes connues à ce jour:

    La solution temporaire : le graphite

    00E3000000044993-photo-amd-duron-dual.jpg
    A l'aide d'une mine de crayon critérium HB très fine (0.5 mm de préférence) vous pouvez reconnecter les ponts L1 de votre processeur. L'idée peut vous paraître farfelue et pourtant ça marche.
    Pour cela il suffit «colorier » à l'aide la mine de criterium, de bas en haut chaque pont L1 (cf schéma ci-dessous) de votre processeur tout en prenant soin de ne pas relier plusieurs ponts entre eux, le but étant de rétablir la connexion électrique la ou les ponts ont été coupés.
    Le graphite qui compose les mines de crayons étant un excellent conducteur électrique permet sans trop de problème de rétablir les connexions électriques entre chaque pont dont est composé la partie « L1 » de la surface du processeur.

    00045159-photo-amd-graphite-avec-et-sans.jpg


    En réel :


    00AA000000045278-photo-ponts-l1-graphite-r-el.jpg


    Malheureusement les vertus du graphite en matière de conducteur électrique s'estompent avec le temps. Par conséquent cette méthode ne permet pas d'effectuer une connexion électrique permanente entre les ponts, il faudra donc considérer cette solution comme temporaire (idéale pour faire des tests). Bien sur vous pouvez recommencer cette manoeuvre à chaque fois que le graphique n'est plus conducteur. Rassurez-vous, la detection au niveau des connexions des ponts L1 ne se fait que lors du démarrage du PC, vous ne risquez pas donc d'être victime de plantages ou d'endommagements si le graphite n'est plus conducteur lorsque vous êtes, par exemple sous Windows.

    Sachez toutefois que si vous réalisez bien la manoeuvre et que vous appliquez correctement le graphite sur les ponts, la connexion électrique restera effective plus longtemps que l'on ne le croit. Nous avons reussi par exemple, à faire fonctionner sans problèmes un processeur Duron ayant ses ponts L1 reliés avec du graphite pendant une période de plus de six mois et cela sans refaire la moindre manipulation. Le graphite est donc une solution très économique et très efficace lorsqu'il est bien appliqué.

    Voyons maintenant la seconde solution pour reconnecter ces ponts L1.

    La solution permanente : le stylo à encre conductrice

    A l'aide d'un stylo à encre conductrice que l'on trouve dans tous les bons magasins d'électronique (vendu dans les environs 150-200 FF) il est possible de reconnecter les ponts L1 du Duron et ce de manière permanente contrairement à la solution « mine de graphite ».
    Pour cela il suffit de déposer, à l'aide d'une seringue ou d'une épingle à coudre de l'encre conductrice sur chaque pont L1.

    012A000000045150-photo-stylo-encre-conducteur.jpg


    Déposer seulement une fine couche afin que cela reste propre, le but est uniquement de relier le point supérieur et le point inférieur de chaque pont afin d'établir un contact électrique.

    Configurer sa carte mère:

    012C000000044973-photo-asus-a7v-multiplicateur-coeff.jpg
    Pour les Cartes mères Abit KT7, KT7A, KT7A-RAID et MSI K7T PRO 2 aucuns réglages au niveau de la carte elle-même n'est nécéssaire étant donné que tout se fait par le BIOS, par contre la situation s'inverse si vous possédez une carte mère Asus A7V (de version inférieur à la 1.2).
    Nous allons donc détailler ici la configuration dans laquelle une Asus A7V doit-être pour accepter la modification du coefficient multiplicateur.

    Pour cela, commencer tout d'abord par indiquer à la carte mère de fonctionner en bus 100 Mhz. Ceci est indispensable pour la carte mère prennent en compte la modification du coefficient multiplicateur. Rassurez-vous, vous pourrez toujours modifier la fréquence du bus de la carte mère via son Bios.

    Pour configurer la fréquence de bus à 100 Mhz sur votre carte mère il suffit de passer tous les switchs dont est composé le bloc bleu clair en position «ON ».

    Il faut ensuite désactiver la pin CPU FID, pour cela passer les switchs 5 et 6 sur le bloc bleu foncé en position « ON ».

    Ensuite il ne reste plus qu'à choisir le coefficient multiplicateur que vous souhaitez appliquer à votre processeur, pour cela modifier les positions des switch 1, 2, 3 et 4 du bloc bleu foncé en fonction des informations indiquées dans le tableau ci-dessous (que je vous conseille d'imprimer) :

    00045152-photo-a7v-coeff-tableau.jpg


    Bien sur dans un premier temps il est conseillé de faire fonctionner votre processeur à sa fréquence initiale, afin de savoir s'il fonctionne correctement. Ensuite tentez d'augmenter légèrement le coefficient multiplicateur (passage de 6.0 à 6.5 par exemple pour un Duron 600 Mhz) pour vérifier que vous avez bien réussi à débloquer les coefficients de votre processeur, s'ils étaient bloqués.

    Après les vérifications passons aux choses sérieuses, l'overclocking.

    Refroidir votre Duron:

    0114000000045154-photo-graisse-thermique.jpg
    Maintenant que vous êtes assurés que votre processeur à bien ses coefficients multiplicateurs débloqués nous allons nous occuper de son refroidissement, pour éviter toutes surchauffes lors de l'overclocking afin d'éviter un quelconque endommagement.

    Pour refroidir correctement votre Duron il est tout d'abord nécessaire d'appliquer sur son «Core » (petit carré vert du processeur Duron) de la pâte ou de la graisse thermique que l'on trouve maintenant chez tous revendeurs en informatique. Cette pâte permet de conduire activement la chaleur dégagée par le processeur vers le radiateur.

    0096000000046541-photo-radiateur-aqua.jpg
    Il est ensuite indispensable d'équiper votre processeur d'un combiné radiateur/ventilateur de qualité de type Globalwin , Aqua, GoldenOrb ou Alpha. Toutefois faites très attention, le Duron semble avoir un Core plus fragile que les autres Processeurs. Ainsi certains radiateurs pratiquent une pression telle sur le Duron qu'ils endommagent parfois le «Core » du processeur.
    Il sera donc préférable d'avoir recours à un radiateur n'exerçant pas trop de pression sur le processeur, éviter également de toucher au radiateur lorsqu'il est fixé au socket car vous risquez involontairement de le faire bouger et d'endommager le core.

    Nous avons pu lors de la réalisation de son guide, tester la famille des radiateurs/ventilateurs Aqua qui ont l'avantage d'être des solutions très économiques. Il est toutefois important de noter que seul le dernier modèle "Aqua 660" semble être réellement adapté pour refroidir les processeurs Socket A.
    A titre d'information sachez que la température de notre processeur Duron 650 overclocké à 1 Ghz avec un voltage de 1.825V, n'était que de 46°C en pleine charge alors qu'avec le modèle précédent Aqua 650 la température était de 50-51°C en pleine charge.

    Maintenant que vous avez correctement mis en place le système de refroidissement de votre Duron , nous allons maintenant voir comment atteindre la fréquence maximale que supporte votre processeur.

    Atteindre la fréquence maximale et optimale:

    00043919-photo-amd-spitfire.jpg
    Maintenant que tout votre système est en place et bien installé nous allons pouvoir attaquer l'overclocking a proprement parlé.

    Si vous possédez une carte mère VIA KT133 :

    La première chose à faire consiste à trouver le plus haut coefficient multiplicateur que vous pouvez appliquer à votre processeur. Pour cela procéder pas à pas, passer au fur et à mesure au coefficient multiplicateur supérieur puis testez la stabilité de votre système pendant une à deux heures sous des jeux 3D, si un plantage survient aller dans votre bios et augmentez quelque peu le voltage de votre processeur (via le Bios) jusqu'a ce qu'il devienne stable cependant évitez de dépasser 1.8V.
    Procéder ainsi jusqu'à trouver le coefficient multiplicateur maximal que supporte votre processeur.

    Une fois ce coefficient maximal trouvé, nous allons chercher à « ajuster » l'overclocking en augmentant la fréquence de bus. Comme pour le coefficient multiplicateur il faut procéder par étape, commencez par augmenter la fréquence de bus par pas de 1 Mhz (via le Bios) puis tester pendant une à deux heures sous des jeux 3D et, la encore, si un plantage survient augmenter le voltage du processeur sans dépasser 1.8V. Inutile de dépasser 119 Mhz en fréquence de bus, étant donné que la majorité des Cartes mères Socket A ne sont plus stables au-delà de cette fréquence.

    Si vous possédez une carte mère VIA KT133A :

    00A0000000046943-photo-via-kt133a.jpg
    Pour les possésseurs de cartes mères VIA KT133A la situation est différente. Leur premier objectif sera de trouver la fréquence maximale que leur processeur Duron supporte à l'aide de la méthode indiquée dans le paragraphe précédent.

    Une fois cette fréquence maximale trouvée il faudra chercher la fréquence de bus non-officielle maximale (c'est à dire supérieure à la fréquence de bus officielle de 133 Mhz) que votre carte mère/système supporte afin d'obtenir les meilleures performances possibles.

    Pour cela placez le coefficient multiplicateur de votre processeur à une valeur de 5, augmentez puis testez pas à pas les différentes fréquences de bus de votre système. Si une fréquence de bus non-officielle pose problème augmentez légèrement le I/O Voltage (sans dépasser la valeur maximale de 3.8V) puis retestez.

    Une fois que vous aurez trouvé la fréquence de bus non-officielle maximale que votre système supporte il ne vous restera plus qu'a ajuster le coefficient multiplicateur de votre processeur en conséquence.

    Exemple : Notre processeur Duron 650 fonctionne sans problème à 1000 Mhz (10*100 Mhz), notre carte mère Abit KT7A supporte une fréquence de bus non-officielle maximale de 145 Mhz, nous allons donc appliquer un coefficient multiplicateur de 7 : 7*143 Mhz = 1001 Mhz.

    00FA000000061685-photo-retropogecteur.jpg
    NB : On préférera dans la plupart des cas augmenter au maximum la fréquence bus et perdre quelques Mhz par rapport à la fréquence maximale que supporte notre processeur que l'inverse car le gain de performances obtenu grâce à l'utilisation d'une fréquence de bus plus élevée est généralement plus avantageux.

    Exemple : Notre processeur Duron 650 fonctionne sans problème à 1000 Mhz (10*100 Mhz) et notre carte mère Abit KT7A supporte une fréquence de bus-officielle maximale de 152 Mhz.

    On préférera alors utiliser un coefficient multiplicateur de 6.5 (6.5*152 = 988 Mhz) plutôt qu'un coefficient multiplicateur de 7 (7*143 = 1001 Mhz) car le gain de performances obtenues grâce à l'utilisation de la fréquence de bus plus élevée (de 152 Mhz dans le cas présent) et d'un processeur cadencé à 988 Mhz, permet d'obtenir de meilleures performances qu'un système utilisant une fréquence de bus de 143 Mhz et un processeur cadencé à 1001 Mhz.

    On accordera donc plus d'importance à la fréquence de bus qu'a la fréquence du processeur, toutefois le gain de performance n'est plus appréciable si l'utilisation de la fréquence de bus maximale fait perdre plus de 30 Mhz par rapport à la fréquence maximale que le processeur peut supporter.

    Maintenant que s'achève notre partie pratique nous allons voir, grâce à nos tests, quel est le gain de performances obtenu en overclockant un processeur Duron.

    Configuration du Bios :

    00C8000000046476-photo-ecran-de-d-marrage-du-bios.jpg
    Certaines options du bios permettent également d'améliorer la stabilité des sytèmes overclocker, il sera ainsi conseillé de placer la valeur de l'option "CPU Drive Strength" sur la position 3. Pour information sachez que cette option permet de définir l'intensité du signal entre le northbridge (chipset) et le processeur.

    Pour les systèmes utilisant une fréquence de bus particulièrement élevée il peut également être utile de modifier la valeur de l'option "AGP Driving Value" qui permet de définir l'intensité du signal qui traverse le bus AGP.

    La valeur par défaut est DA (218) mais avec certaine carte graphique de bonne qualité comme les cartes à base de GeForce2 il est possible d'augmenter cette valeur à 234 = (ce qui correspond à EA en hexadecimal) pour améliorer la stabilité du bus.

    Toutefois gardez en tête comme l'overclocking, cette augmentation de l'intensité de ce signal peut endommager votre carte graphique, vous voilà prévenus.

    Pour tout savoir sur les options de votre Bios n'hésitez pas a jeter un oeil à notre guide du BIOS.

    Overclocking, le gain en terme de performances:

    Lors de nos premiers tests (au mois d'août) nous disposions de deux Processeurs Duron, un 600 Mhz et un 650 Mhz. Nous avons pu overclocker ces deux processeurs respectivement à 802 Mhz (7.5*107) et à 816 Mhz (8*102). Pour atteindre ces fréquences nous avons eu recours à un voltage de 1.7V et à un radiateur/ventilateur GlobalWin FDP 32.

    Voici les performances que nous avons relevées avec ces deux processeurs overclockés sous Quake III et Expendable (benchs effectués en 640*480 afin de ne pas être limité par la carte graphique, une GeForce SDRAM):

    Quake III 640*480*16 Bits - Demo 01:



    00045155-photo-performances-q3-duron-o-c.jpg


    Expendable 640*480*16 Bits:



    00045156-photo-expendable.jpg


    Comme vous le voir l'overclocking des deux processeurs offrent une augmentation des performances très apréciable, il faut dire que dans le cas du Duron comme dans le cas du Pentium III ou du Celeron II lorsqu'on overclock le processeur on overclock également la précieuse mémoire cache L2 fonctionnant à la même fréquence que ces mêmes processeurs. Toutefois je tiens à insister sur le fait que pour profiter de ces performances hors du commun vous devez installer les derniers Drivers Via pour votre carte mère, que l'on trouve ici.

    Conclusion:

    00044994-photo-logo-duron.jpg
    Le Duron est vraiment la bonne affaire du moment, ses performances sont excellentes, tout comme ses capacités en overclocking, son prix et par-dessus tout les constructeurs de Cartes mères nous offrent la possibilité d'agir sur le coefficient multiplicateur du processeur. Dommage qu'il soit nécessaire de se racheter une carte mère pour en profiter.
    Maintenant il nous ne reste plus qu'à espérer qu'AMD n'aura pas recours dans le futur à d'autres techniques pour bloquer l'accès à ces fameux coefficients multiplicateurs.

    Pour poser des questions ou pour obtenir des détails n'hésitez pas à vous rendre sur le forum overclocking de Clubic.
  • Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
    Respectez le réglement de la communauté.
    0
    0

    Actualités du moment

    Mise à jour du dossier overclocking Duron
    Disc4You annonce des CD-R de 120 minutes
    Le Pentium III Tualatin plus tôt que prévu ?
    Vidéo de GTA 3
    La fin des Pentium III 700 et 733 Mhz
    Nouveau bios spécial overclocking MSI K7TPro2
    Une carte graphique Kyro chez Hercules ?
    De la mémoire DDR refroidie chez Thermaltake
    Des photos d'un autre jeu optimisé GeForce 3
    Black & White terminé ?
    Haut de page