ATI All-In-Wonder Radeon

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
01 février 2001 à 21h00
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
0096000000047312-photo-all-in-wonder-radeon.jpg
C'est devenu une habitude pour le constructeur canadien, peu de temps après la sortie de chacun de ses chips 3D, ATI nous en livre une version dotée de nombreuses fonctions multimédias. C'est encore une fois le cas depuis la fin du mois de décembre avec le Radeon et la fort justement nommée : All-In-Wonder Radeon. Cette carte est donc censée corriger les défauts du modèle précédent à base de Rage 128 Pro... A savoir les performances 3D.


Autopsie de la bête

Le modèle testé est une version boîte et nous y trouvons donc une multitude d'accessoires et de logiciels. Commençons cette description par la présentation de la carte elle-même qui compte tenu du nombre de fonctions qu'elle renferme, n'est pas très grande. La densité des composants est de ce fait très importante et ça sent le travail bien fait.

0064000000047275-photo-aiw-radeon-processeur.jpg

ATI Radeon

En plus du tuner TV, tout à fait reconnaissable, on peut identifier assez facilement le processeur puisqu'il est surmonté d'un radiateur/ventilateur très "design". Ce système de refroidissement est indispensable au chip qui est cadencé à la respectable fréquence de 166MHz. C'est également la fréquence des 32Mo de mémoire DDR (donc équivalente à de la SDR 333MHz) répartie en 4 puces de 8Mo (3 sur une face et 1 sur l'autre).

Ce processeur est le petit dernier des laboratoires d'ATI. Sur le papier, il est tout ce qu'il y a de plus puissant et ne rougit absolument pas de la comparaison avec le GeForce 2 GTS. Il offre ainsi de nombreuses fonctions que nVidia n'incluera que dans son prochain chip (le NV20) et est totalement compatible avec DirectX 8. Pour tout ceux qui souhaiteraient en savoir plus voici un lien vers un site (en anglais) qui détaille très précisément les différences entre ces cartes.


0064000000047270-photo-aiw-radeon-rage-theatre.jpg

Rage Theatre

On découvre ensuite le Rage Theatre, qui n'est autre que la puce "multimédia" maison d'ATI, et les différents connecteurs : prise antenne, entrée et sortie vidéo. A noter que la carte ne propose pas de connecteur VGA traditionnel (le DB15), mais se voit dotée d'une sortie DVI, destinée au branchement d'un écran plat, ATI fournissant fort heureusement un convertisseur de manière à ce que vous puissiez brancher votre moniteur standard.

00F9000000047294-photo-aiw-radeon-entr-es-sorties.jpg
003B000000047295-photo-aiw-radeon-adaptateur-dvi.jpg

Ce Rage Theatre est le coeur de la All-In-Wonder dans la mesure où c'est lui qui est chargé de gérer toutes les fonctions qui en font une carte si particulière. Il peut convertir le signal vidéo de votre PC (windows, jeux, DVD) vers n'importe quel format NTSC ou PAL en vue de leur affichage sur un téléviseur, à des résolutions allant du 320x200 au 800x600. La qualité de rendu qu'il offre est tout simplement excellente et devance nettement tout ce que les classiques "booktree" (puces qui équipent la majorité des concurrentes) peuvent offrir.

Beaucoup de fournitures

Il aurait été dommage de livrer seule une carte dotée d'un si grand nombre de fonctions originales. ATI n'a pas commis cette erreur et fournis l'essentiel des câbles. Sans passer chacun d'eux en revue, je dirais qu'il y a de quoi connecter pratiquement tout ce que vous désirez, du magnétoscope à la télé en passant par le Caméscope Numérique ou l'écran plat. ATI a même glissé un adaptateur composite/péritel et un petit boîtier, très pratique, pour déporter vers l'avant du PC le port d'entré.

009C000000047268-photo-aiw-radeon-bo-tier-de-connexion.jpg
0118000000047269-photo-aiw-radeon-exemple-de-c-ble.jpg

Enfin l'offre logicielle est des plus correcte, avec la présence de 5 CDs comprenant : les pilotes d'affichage, le Multimedia Center, des démos DVD, les logiciels VideoStudio v4 et CoolEdit 3D d'Ulead, et Mediator 5 d'ATI.

Nous revenons tout de suite sur le principal d'entre eux, le Multimedia Center, mais décrivons d'abord rapidement les autres. VideoStudio est chargé du montage vidéo. Ce n'est pas un soft à comparer au ténor du domaine (Adobe Premiere) mais il permettra aux novices de faire rapidement quelques petites séquences tout à fait sympathiques.

0096000000047272-photo-ulead-videostudio-v4-01.jpg
0096000000047273-photo-ulead-cool-3d-se-v2-5.jpg
0096000000047274-photo-ati-mediator-v5-0.jpg

CoolEdit 3D permet, quant à lui, la réalisation de boutons 3D animés et texturés en deux temps trois mouvements. Enfin Mediator 5 offre la possibilité de produire des présentations multimédias très variées. Le programme, facile d'accès, prend un peu comme modèle le logiciel PowerPoint de Microsoft en insistant sur l'insertion de vidéos et autres documents animés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top