Choisir son Moniteur

Vincent RAMARQUES
27 décembre 1999 à 11h06
0
L'écran est le périphérique, le moins renouvelé d'une configuration. Ceci est dû à plusieurs raisons, le prix d'un écran est assez important et c'est un périphérique ayant une longue durée de vie que l'on conservera sur plusieurs années et donc sur plusieurs configurations. C'est pourquoi l'acquisition d'un écran n'est pas à faire sur un coup de tête et qu'il est préférable d'étudier les différentes caractéristiques de l'écran et de peser le pour et le contre, avant de procéder à l'achat. Nous allons donc essayer de vous aider grâce à ce guide d'achat, à choisir un moniteur de qualité repondant à vos besoins et à vos exigences.

00043394-photo-ecran-plat-4632ht.jpg

Deux technologies différentes


Aujourd'hui, les écrans existent sous deux formes qui utilisent toutes deux, deux technologies différentes. La première se nomme: "Ecran cathodique" ou "CRT" (Cathode Ray Tube) en anglais. Cette technologie bien connue par la plupart d'entre nous puisqu'elle est utilisée dans les postes de télévisions, elle à été utilisé dans les moniteurs depuis la première apparition des PC, cette technologie à bien évoluée et les constructeurs (connus et inconnus) proposent aujoud'hui toute une panoplie d'écrans utilisant cette technologie. Malgré son grand âge et ses diverses évolutions cette technologie n'est pas exempte de défauts. Premier défaut l'encombrement des moniteurs CRT est important, ceci est dû à la taille du tube cathodique présent à l'arrière du moniteur, cet encombrement peut se révéler très ennuyeux, il est par exemple difficile d'installer un écran CRT contre un mur. Heureusement, les grands constructeurs d'écrans CRT (Hitachi, Viewsonic, IIyama) proposent aujourd'hui des modèles possédant un tube cathodique réduit mais l'encombrement reste tout de même conséquent. Deuxième défaut des écrans CRT, le poids qui varie en moyenne entre 15 et 25 kilos. Mais il existe maintenant depuis peu de temps une solution aux problèmes posés par la technologie CRT, elle se nomme "Ecran à cristaux liquides" ou "LCD"(Liquid Crystal Display) en anglais. Utilisée à l'origine dans les Ordinateurs Portables, cette technologie à fait son apparition depuis peu sur nos ordinateurs de bureaux. Ses avantages, un encombrement et un poids réduit au maximum, la taille de l'écran (en pouces) correspondant véritablement à la taille de l'image visible contrairement aux écrans CRT. Mais cette technologie est loin d'être parfaite, du fait qu'elle soit très récente le choix entre différents modèles est plutôt restreint, le prix constitue également une limitation car il est largement au dessus des prix des écrans CRT et donc peu accéssible. De plus les Moniteurs LCD utilisent une communication différente des moniteurs CRT pour communiquer avec la carte vidéo, le signal utilisé par les écrans CRT étant analogique il est parfaitement adapté avec la plupart des cartes vidéos, contrairement aux écrans LCD qui utilisent un signal numérique rarement présent sur les cartes vidéos. Seul les très récentes Riva TnT 2, Voodoo 3...proposent une sortie numérique. Les écrans LCD n'ont donc pas encore assez vieillis pour conquérir véritablement le grand public mais ils y arriveront sans aucun doute, d'ici quelques années.

00043467-photo-ecran.jpg

Une question de taille


La taille de l'écran (exprimée en pouces) est généralement le premier critère que l'on prend en compte lors de l'achat d'un moniteur. Nous l'avons vu ensemble, la taille des moniteurs LCD correspond réellement à la taille visible de l'image mais c'est bien différent sur les moniteurs CRT ou cette taille correspond en fait, à la dimension de la diagonale du tube, c'est ainsi qu'un écran CRT 17 pouces ne propose que 15 pouces d'image visible.

La taille de l'écran intervient grandement dans le confort d'utilisation, en effet à chaque taille d'écran correspond une résolution seuil qui correspond à une lisibilité optimale, par exemple pour un 15 pouces de qualité cette résolution est de 800*600, pour un 17 pouces elle est de 1024*768. Bref, vous l'aurez compris plus la taille de l'écran est importante, plus la lisibilité est optimale. Aujourd'hui, un écran CRT 15 pouces constitue un minimum, cette taille convient parfaitement pour faire de la bureautique ou pour équiper un ordinateur serveur. Mais si vous êtes un joueur, je vous conseille fortement une diagonale de 17, voir 19 pouces pour un réel confort, surtout si vous jouez dans une résolution de 1024*768. Et si jamais vous êtes un infographiste, un 21 pouce ne représentera pas un luxe, vous pourrez ainsi travailler en 1600*1200, tout en bénéficiant d'un confort optimal mais attention, l'addition sera salée.

Résolutions


La résolution maximale qu'un écran propose sera généralement peu utilisée, le confort d'utilisation en résolution maximale étant généralement très mauvais (sauf sur les écrans LCD). Mais en théorie plus l'écran offre une résolution maximale de taille importante plus l'image sera de qualité, du moins dans les résolutions inférieures à cette dernière. Rappelons cependant, que l'utilisateur type d'un PC utilise son écran dans la plupart du temps dans des résolutions allant du 640*480 au 1024*768, il y a donc de fortes chances à parier que vous ne vous servirez pas par exemple d'une résolution 1600*1200. Il donc inutile d'investir dans un écran onéreux qui propose une résolution de 1600*1200 relativement stable et confortable si vous n'y avez pas recours, il est en effet plus judicieux d'investir à ce moment là dans un écran de plus grande taille par exemple. Cependant si vous decidez tout de même d'acheter un moniteur capable d'atteindre des résolutions gigantesques, gardez en tête, que vous ne pourrez utiliser ces dernières uniquement si vous possédez une carte vidéo ayant suffisamment de mémoire vive (8 voir 16 Mo), les images en résolutions élevées étant bien plus grandes consomment bien plus de mémoire vidéo.

Le Pas de masque ou pitch


Le pas de masque aussi appelé Pitch correspond à la distance qui sépare deux points, plus la distance est courte plus la restitution de l'image est bonne. Les moniteurs récents proposent un pas de masque compris entre 0.22 et 0.28 mm, généralement les constructeurs proposent plusieurs modèles d'écrans ayant la même taille, la différence de ces modèles se situe souvent au niveau du pas de masque mais également au niveau du prix, les modèles ayant le pas de masque le plus faible sont plus onéreux que les autres.

Fréquence de rafraîchissement


La fréquence de rafraîchissement (verticale) correspond au nombre de fois ou l'image est affichée en une seconde, elle est donc exprimée en Hertz (Hz). Plus cette fréquence de rafraîchissement est grande, plus l'image est stable et moins vos yeux se fatiguent. En effet cette fréquence de rafraîchissement conditionne le confort visuel et pour éviter la fatigue oculaire il faut que l'écran rafraîchisse l'image au minimum 75 fois par seconde (75 Hz), une fréquence au dessus de 75 Hz procure un confort supplémentaire. Sachez que la fréquence de rafraîchissement en liée à la résolution à laquelle fonctionne le moniteur. En effet le plus la résolution est importante, plus la fréquence de rafraîchissement est faible. Vérifiez donc bien que l'écran que vous souhaitez acquérir propose un balayage verticale d'au moins 75 Hz dans les résolutions que vous avez l'intention d'utilisées. Enfin, souvenez vous que cette fréquence de rafraîchissement est aussi obtenue grâce à la carte vidéo via le "RamDac"(Random Access Memory Digital to Analogic Converter) qui convertie le signal digital en signal analogique. Il est donc inutile d'acquérir un écran capable par exemple de traiter une résolution de 1024*768 à 85 Hz si votre carte graphique est vielle et incapable de suivre une telle fréquence. Penser donc à vérifier la fréquence du RamDac de votre carte vidéo avant un achat.

Les normes


Les normes destinées aux écrans sont nombreuses, certaines sont vielles et la plupart des écrans du marché y répondent tandis que d'autres sont très récentes,très strictes et donc peu d'écrans ont pu les adoptées. Première norme, très connue des utilisateurs de Windows 95 et 98, c'est la norme Plug&Play (vous savez le truc inventez par Microsoft censé rendre l'installation d'un périphérique super simple!) elle permet la reconnaissance automatique du moniteur par Windows et évite d'utiliser une fréquence de rafraîchissement qui pourrait endommager l'écran. Les autres normes concernent surtout l'environnement et l'économie d'énergie. Apparue il y a une dizaine d'années la norme "MPR II" avait pour but de limiter les rayonnements émis par les écrans car il parait que les rayonnements électriques et magnétiques sont néfastes pour la santé à long terme, à cette époque, cette norme a été adoptée par la plupart des fabricants. La norme TCO'95 comme son nom l'indique à fait son apparition en 1995, beaucoup plus stricte que la norme MPR II, le label TCO'95 réduit encore les radiations émises par les écrans, limite la consommation d'énergie et fournie quelques informations à propos de la qualité de l'écran mais TCO'95 est surtout un label tourné vers l'écologie. Les écrans certifiés TCO'95 sont recyclable et limite le recours aux substances dangereuses aussi bien pour l'homme que pour l'environnement, comme les métaux lourds mais également le gaz CFC, aujourd'hui nombreux sont les constructeurs qui sortent des modèles certifiés TCO'95. Il y a peu de temps, la norme TCO'99 à vue le jour, encore plus stricte que TCO'95 sur la quantité de radiations émise, TCO'99 est un signe de qualité pour l'acheteur, ce label garantie une image au contraste et à la luminosité équilibrée mais elle garantie surtout une fréquence de rafraîchissement optimale de 85 Hz dans la plupart des résolutions. Au niveau écologique TCO'99 limite encore la consommation électrique et l'utilisation des substances dangereuses. Aujourd'hui seuls les constructeurs suivants on annoncés des modèles TCO'99: Philips, Viewsonic, Nokia et Samsung mais cette liste devrait s'agrandir sous peu avec les prochaines annonces de Hitachi et de IIyama.

Réglages et ergonomie


Comme sur une télévision, on peut sur écran modifier certains réglages comme le contraste, la luminosité, la position de l'image... Autrefois ceci se faisait à l'aide de molette mécanique placé sous l'écran, aujourd'hui tout est électronique et s'effectue à l'aide d'un OSD (menu à incrustation vidéo). Mais l'ergonomie de ce dernier n'est pas le même sur tous les écrans, certains ont recours à plus de boutons, d'autres rendent le déplacement dans les différents menus difficile et lent... Bref, avant l'achat il sera important de vérifier la simplicité d'accès aux réglages pour éviter de s'arracher les cheveux.
Modifié le 20/09/2018 à 15h34
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
Pampers se lance dans les

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top