Une faille critique découverte dans le Bluetooth

13 septembre 2017 à 15h30
0
Si vous utilisez la technologie Bluetooth de votre smartphone, il convient d'être vigilant : une faille critique a été découverte et, surtout, les détails ont été rendus publics le 12 septembre 2017 par la firme de sécurité Armis. Il y aurait potentiellement des millions de smartphones et autres appareils vulnérables, bien qu'un correctif ait déjà été déployé pour certains d'entre eux.

Ce sont surtout certains iPhone et les smartphones sous Android qui risquent d'être encore vulnérables. Si Google a donné un correctif pour la faille aux constructeurs, le géant de Mountain View n'en contrôle pas le déploiement.

Un piratage rapide mais malgré tout compliqué



Le spécialiste de la sécurité Armis a publié une vidéo sur Youtube dans laquelle ses experts utilisent cette faille découverte dans le Bluetooth pour pirater un téléphone portable. Elle a été appelée « Blueborne » et permet de hacker très rapidement d'un smartphone. Le pirate peut prendre le contrôle de l'appareil et lui faire réaliser des tâches simples et complexes, ou encore voler des informations personnelles.

Le piratage n'est pas pour autant invisible : l'attaque « réveille » le smartphone qui serait en veille, ce qui permettrait à l'utilisateur attentif de se rendre compte qu'il y a un souci avec son terminal. La faille, de son côté, ne semble pas être en mesure d'être utilisée pour créer une attaque massive puisque l'exploitation dépend des diverses versions de l'OS ainsi que de l'appareil. Mais elle pourrait être utilisée pour un piratage ciblé.



Un correctif déployé pour une faille généralisée dans le Bluetooth



Il semblerait que les appareils Apple tournant avec iOS10 ne soient pas affectés, ceux tournant encore avec une version antérieure de l'OS mobile d'Apple le sont. Microsoft a déployé un correctif pour les appareils sous Windows en juillet 2017, tandis que Google a réalisé un patch pour plusieurs versions d'Android. Mais si le géant les a déployées pour ses smartphones Pixel, il n'a pu que fournir le correctif aux constructeurs qui doivent déployer la mise à jour pour leurs clients. Cette étape pourrait prendre quelques mois.

L'inquiétude, au niveau de cette faille comparée à HeartBleed en ce qu'elle contraint l'appareil a fournir les informations confidentielles le concernant et concernant son propriétaire, est liée à la multiplication des appareils connectés en Bluetooth comme les enceintes portables. Comme toujours, alors qu'un smartphone reçoit automatiquement des mises à jours de sécurité, ces appareils connectés sont susceptibles de ne jamais être mis à jour par leur constructeur ou leur propriétaire.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top