Yahoo annonce avoir été piraté (oui, encore une fois…)

02 mars 2017 à 09h21
0
"Jamais deux sans trois". Pour Yahoo, en tout cas, cette maxime s'applique à la perfection. Le géant du web a annoncé, mercredi 1er mars 2017, avoir subi un piratage. Non, il ne s'agit pas d'un communiqué de presse sur l'un ou l'autre des deux piratages déjà dévoilés... il s'agit bien de la découverte d'un troisième piratage de comptes Yahoo. C'est la troisième annonce de ce type par Yahoo en six mois.

Déjà que Verizon a réussi à obtenir une ristourne de quelques centaines de millions d'euros sur le rachat de Yahoo à cause des piratages précédents, voilà que l'opérateur américain a une nouvelle raison de s'inquiéter.

32 millions de comptes Yahoo piratés

Le piratage découvert par les équipes de Yahoo est, cette fois, assez limité : alors qu'on parlait de plusieurs milliards de comptes hackés lors des deux premières annonces, cette fois ce sont environ 32 millions de comptes qui ont été piratés. Les hackers ont utilisé, selon Yahoo, des cookies créés de toutes pièces permettant l'accès aux comptes sans avoir besoin de mot de passe.

Yahoo avait déjà annoncé avoir découvert cette faille mais il s'agit là de l'annonce officielle ; l'estimation du nombre de comptes piratés est largement supérieure à ce à quoi s'attendait l'entreprise. A l'origine de ce piratage, selon Yahoo, il y aurait la même entité étatique qui se cache derrière le premier piratage annoncé par l'entreprise, celui de 2014 concernant 500 millions de comptes. Mais là où Yahoo doit s'inquiéter c'est que, toujours selon le communiqué de presse, les pirates auraient eu accès au code source propriétaire de Yahoo pour développer ces cookies.

0258000008632140-photo-marissa-mayer-yahoo.jpg


Marissa Mayer privée de bonus, le conseiller juridique de Yahoo démissionne

Un troisième piratage découvert en six mois, voilà qui fait des dégâts à une entreprise. Et cette fois Yahoo ne va pas laisser les choses sans sanctions : la première à en faire les frais est Marissa Mayer, PDG de l'entreprise, qui a déjà annoncé qu'elle quitterait Yahoo pour Verizon lorsque ce dernier aura finalisé le rachat du géant du web. Mayer sera tout simplement privée de bonus cash pour 2016 tandis qu'elle a elle-même refusé tout bonus en actions pour 2017.

Mais ce nouveau piratage fait perdre à Yahoo un allié de taille : Ronald Bell. Il était le conseiller juridique de Yahoo mais a démissionné à la suite de ce nouveau piratage. Un coup dur pour le groupe qui a annoncé, mercredi 1er mars 2017, courir le risque de poursuites au pénal.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top