Anonymous : 3 arrestations en Espagne, 32 en Turquie

le 13 juin 2011 à 15h36
0
00C8000004152004-photo-anonymous.jpg
Suite à l'arrestation vendredi en Espagne de trois hackers soupçonnés d'appartenir à la mouvance Anonymous, le collectif d'hacktivistes a réagi en piratant le site de la police espagnole durant la nuit de samedi à dimanche.

Les trois hackers, soupçonnés d'être les fers de lance de la branche espagnole d'Anonymous, ont été arrêtés par la police locale vendredi dernier à Barcelone, Valence et Almaria. Le responsable de la section d'investigation technologique espagnole a précisé que deux des pirates n'avaient de connexion personnelle à Internet, et passaient par le WiFi de leur voisin pour accéder au Web sans éveiller les soupçons : peine perdue visiblement puisque la police les avait dans le collimateur depuis longtemps.

Au domicile de l'un des pirates, la police a trouvé un serveur ayant servir lors de différentes attaques d'Anonymous, comme celles visant les gouvernements d'Egypte, de Libye ou d'Iran, ainsi que celles de l'Operation Sony lancée début avril sur le Playstation Network -mais sans rapport avec l'autre attaque du 16 avril ayant entraîné la fuite de millions de données. Les hackers sont également accusés d'avoir récemment attaqué le site du Parlement espagnol, celui de la police de Catalogne, et plusieurs autres.

Une riposte d'Anon

Suite à cette affaire, Anonynous a réagi en faisant tomber le site de la police espagnole, www.policia.es. Une attaque revendiquée via Twitter, et menée contre les autorités du pays en signe de protestation contre l'arrestation de « protestataires pacifiques ». Le site, victime d'une attaque DDOS dans la nuit de samedi à dimanche, est toujours hors service actuellement.

Dans un communiqué, Anonymous a déclaré à destination de la police espagnole « nous n'avons pas de membres et nous ne sommes pas un groupe constitué, vous avez arrêté trois citoyens s'exprimant par eux-mêmes ». Même si, par définition, tout le monde peut se considérer comme anonyme, le groupe joue tout de même sur les mots et a su prouver à maintes reprises qu'il bénéficiait d'une organisation structurée et d'adeptes dans un nombre suffisant pour mettre hors service très rapidement les sites et services attaqués. Les autorités espagnoles n'ont pas fait de commentaire supplémentaire pour l'instant.

32 arrestations en Turquie

Aujourd'hui, c'est au tour de la Turquie d'annoncer avoir arrêté pas moins de 32 hackers suspectés de faire partie d'Anonymous. C'est l'agence turque Anatolian qui s'en fait l'écho, indiquant que les suspects sont actuellement maintenus en détention suite à des raids qui ont eu lieu dans plusieurs villes du pays. Les hackers seraient soupçonnés d'avoir participé à des attaques sur les sites du gouvernement turc pour dénoncer le filtrage d'Internet dans le pays. Des représailles ne devraient pas se faire attendre si on en croit les évènements en Espagne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top