Hack de la PS3 : Anonymous s'en prend aux sites de Sony

04 avril 2011 à 17h32
0
Le groupe Anonymous a décidé de s'inviter dans la bataille qui oppose actuellement Sony au hacker Geohot, en lançant une série d'attaques par déni de service sur les sites officiels dédiés à la console Playstation 3.

00B4000004141732-photo-anonymous-sony.jpg
Lundi, plusieurs des sites européens de Sony ont été aux abonnés absents, vraisemblablement suite à la conduite d'attaques par déni de service orchestrée par Anonymous. Ce groupe censément composée d'internautes anonymes a annoncé samedi son action par l'intermédiaire de ce qui ressemble à un véritable communiqué de presse. Il explique vouloir sanctionner les poursuites engagées par Sony à l'encontre de deux hackers, Graf_Chokolo et le fameux Geohot, auteurs de différents outils permettant de lever les protections logicielles associées à la Playstation 3.

Pour justifier son action, Anonymous fait sien le plaidoyer des avocats de Geohot, en rappelant que les outils mis au point par ce dernier ne constituent finalement qu'une forme de « déverrouillage » des capacités de la machine, similaire au jailbreak pratiqué dans l'univers de la téléphonie mobile, dont la pratique a été reconnue légale aux Etats-Unis.

« Le hack de la PS3 réalisé par GeoHot peut etre comparé à un "déblocage" de téléphone portable. Quand vous achetez un téléphone c'est le votre, vous pouvez faire ce que vous voulez avec », invoque le groupe dans sa communication. « Il est du devoir des Anonymous d'aider ce jeune et de protester contre la censure de Sony. L'objectif de cette opération est de réaliser un DDoS (Deni de service distribué) sur les sites de Sony, en tant que forme de protestation ».

« Nous avons besoin du relais des médias »

Dans une autre de ses communications, adressée cette fois directement au fabricant sur un ton bien plus belliqueux, Anonymous accuse Sony d'avoir sciemment abusé la justice américaine, tenté de réprimer la diffusion d'informations légales et lésé les internautes dans sa démarche.

Pourquoi une attaque par déni de service (dont le résultat se traduit pour mémoire, lorsque l'opération est réussie, par un engorgement du site cible, qui du coup n'est plus accessible) ? Ces internautes qui se revendiquent d'Anonymous expliquent vouloir mobiliser l'attention publique : « Nous avons besoin du relais des médias afin qu'ils commentent ces DDoS ainsi que pour en expliquer la raison. Faire tomber les sites de Sony va permettre de créer une violente vague de nouveaux articles. Rappelez-vous, la prévention est le meilleur remède. Si les entreprises peuvent s'en tirer aujourd'hui, imaginez ce qu'ils vont être capables de faire à l'avenir ».

Sony n'a pour l'instant pas réagi à ces menaces. Lundi après-midi, plusieurs de ses sites étaient indisponibles depuis la France (Sony-europe et ses différents miroirs, fr.playstation.com), même si d'autres fonctionnaient sans coup férir lors de nos essais.

- Qui sont ces fameux Anonymous, de plus en plus médiatisés ?
- Hack de la PS3 : les avocats de GeoHot tentent de contrer Sony
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top