Obama n'interviendra pas sur le cas McKinnon

21 juillet 2010 à 18h05
0
Le président américain apporte une nouvelle information au feuilleton sur le hacker Gary McKinnon. Ce dernier avait avoué avoir cherché des preuves d'existence d'extra-terrestres sur les ordinateurs de la Nasa.
00FA000001695360-photo-portrait-de-gary-mckinnon.jpg

Désormais, il risque jusqu'à 70 ans de prison dans les geôles de l'Oncle Sam et une amende pouvant culminer jusqu'à 800.000 dollars. Un motif qui pousse McKinnon à être jugé au Royaume-Uni, lieu où il réside plutôt qu'aux Etats-Unis.

Ce britannique est une épine dans le pied des relations diplomatiques entre anglais et américains. Pour autant, le site Computerworld rapporte que le président Barack Obama « n'interviendra pas sur le cas McKinnon ». Il faut croire que le président ne souhaite pas entrer dans la polémique causée par ce cas.

La justice britannique a, en effet, diagnostiqué une forme d'autisme à ce hacker (syndrome d'Asperger) mettant un terme à toute extradition vers les Etats-Unis. Du coup, chacun se retranche derrière la loi et estime que « chaque chose se fera dans les règles ».

Déjà, il y a quelques semaines, le nouveau gouvernement britannique avait finalement expliqué qu'il n'agirait pas sur ce dossier qui semble visiblement gêner tout le monde. Pendant ce temps, McKinnon, appelé aussi « Solo » reste donc sur son territoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SSD : Corsair ajoute les 40, 80 et 160 Go à sa gamme Force
Yahoo! teste l'intégration de Bing et d'AdCenter sur son moteur
Une GeForce GTS 450 en vue pour la rentrée ?
L'Acer Stream sous Android arrive, à partir de 1 euro avec forfait
iBooks s'enrichit à son tour d'audio et de vidéo en réponse au Kindle
Faille raccourcis : Microsoft publie un correctif
La presse française veut son kiosque numérique contre Google News
Panasonic FT10, FX700, FZ45 et FZ100 : baroudeur low cost, tactile haut de gamme et gros zooms
Google : la justice brésilienne se penche sur Orkut
Les opérateurs vont mieux, selon l'Arcep
Haut de page