Affaire des routeurs chinois, sénateur Bockel : "je vais rencontrer les gens de Huawei"

05 octobre 2012 à 13h00
0
A l'occasion d'un rendez-vous avec la presse, Jean-Marie Bockel a tenu à préciser qu'il restait ouvert à la discussion avec les équipementiers chinois. Le sénateur, auteur d'un rapport intitulé « La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale », précise qu'il rencontrera prochainement les dirigeants de Huawei.

00FA000005446595-photo-jean-marie-bockel.jpg
Critiqué pour ne pas s'être entretenu avec les responsables des équipementiers tels que Huawei, ZTE ou bien encore Cisco, le sénateur Jean-Marie Bockel a tenu à expliquer que les lignes pouvaient désormais évoluer sur cette question. Ce dernier avait publié un rapport d'information dont certaines lignes ont, depuis, fait naître une polémique.

En effet, le sénateur précisait au titre de sa priorité n°10 « d'interdire sur le territoire national et à l'échelle européenne le déploiement et l'utilisation de routeurs ou d'autres équipements de cœur de réseaux qui présentent un risque pour la sécurité nationale, en particulier les routeurs et certains équipements d'origine chinoise ». Sur ce point, les équipementiers Huawei et ZTE étaient clairement dans le collimateur du sénateur.

Cette fois, Jean-Marie Bockel précise qu'il va « rencontrer de manière approfondie les dirigeants de Huawei dans quelques semaines et je n'ai pas de problème avec cela. Je reste sur ma position mais je ne suis pas figé. Cela veut dire que je n'ai pas voulu faire un coup médiatique, je n'ai pas rédigé ce rapport avec l'inspiration du moment ».

Le sénateur ajoute : « je connais les arguments qui consistent à critiquer ma position mais il faut parfois mettre les pieds dans le plat ». Il invite à regarder de près l'attitude du gouvernement britannique en la matière. Ce dernier a ainsi « imposé des exigences à Huawei, notamment en termes de ressources humaines ». En septembre dernier, le groupe chinois Huawei Technologies a en effet prévu d'investir 2 milliards de dollars afin d'étendre ses activités en Grande-Bretagne. La firme créera 700 emplois et pourrait également intensifier ses efforts sur la France.

La firme a aussi indiqué qu'elle envisageait de créer « un second centre en Europe continentale ». Le sénateur pourrait donc actionner le même mécanisme afin que la Chine intensifie ses efforts sur le territoire même si un centre de R&D y est déjà présent.

Toujours est-il que J.M Bockel confie avoir demandé audience auprès de Fleur Pellerin sur le sujet. Son rapport n'aboutira certes pas forcément sur une proposition de loi, mais il reste néanmoins confiant sur le fait que certaines mesures pourront, à terme, être reprises dans divers projets de législation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top