LinkedIn utilisé par la Chine pour espionner l’Allemagne ?

11 décembre 2017 à 10h05
0
La campagne de fausse informations lancée par la Russie pour influencer, semble-t-il avec succès, l'élection américaine de 2016 a créé le scandale et les principaux acteurs du web, en particulier Facebook et Google, ont dû prendre des mesures. Mais après les faux profils sur Facebook, il y aurait une nouvelle menace : les faux profils LinkedIn.

L'utilisation de faux profils LinkedIn aurait été démontrée par les équipes de l'Office fédéral de protection de la constitution en Allemagne. Encore une fois, il semblerait que le but recherché est d'influencer l'opinion.

Des faux profils chinois sur LinkedIn

L'alerte a été lancée par l'Office fédéral de la protection de la constitution (BfV) le 10 décembre 2017 comme le rapporte l'agence de presse Reuters. Les équipes du BfV auraient découvert plusieurs faux profils LinkedIn qui ont ciblé des hommes politiques et des industriels allemands. Leur point commun est assez clair : tous les profils représentaient des personnes de nationalité chinoise.

C'est ce qui a permis à l'agence qui a découvert l'opération de déclarer qu'il s'agissait d'une tentative d'espionnage de la part d'une agence chinoise dont le but était « d'extraire des informations et de trouver des sources pour ce faire ». Parmi les informations recherchées il y avait des données personnelles, des opinions politiques ou, tout simplement, les hobbies.

01F4000008541174-photo-linkedin-illus.jpg


Des milliers d'Allemands ciblés

Le BfV n'a pas communiqué sur l'importance de cette opération mais a publié le nom de 8 des profils identifiés comme étant les plus actifs. Tout sur ces profils était faux, de la photo, parfois prise sur un autre site web, au travail effectué, généralement en rapport avec la politique.

Les profils chinois auraient ciblé près de 10.000 Allemands et la plupart ont réussi à obtenir une connexion avec des politiciens allemands et européens. Néanmoins, il est possible que les personnes ciblées aient tout simplement « ajouté » ces faux profils mais ne leur aient jamais parlé, comme c'est souvent le cas sur LinkedIn.

Le BfV estime toutefois que la menace est sérieuse puisqu'elle confirme, entre autres, les tentatives de la Chine d'influencer l'opinion politique en Europe. En octobre 2017 la République Tchèque annonçait une recrudescence de l'activité d'influence chinoise, notamment sur la question du Tibet. L'Office fédéral de la protection de la constitution a demandé à tout Allemand qui aurait été contacté par un profil chinois qui pourrait être faux de le lui notifier afin qu'il puisse continuer son enquête.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top