Flash Player une nouvelle fois victime de hackers

Alexandre PAULSON
17 octobre 2017 à 16h32
0
La société russe de cybersécurité Kaspersky a découvert qu'un groupe de hackers exploite depuis plus de deux ans une vulnérabilité du célèbre plugin Flash Player, lui permettant d'y dissimuler un logiciel espion très sophistiqué. L'éditeur de Flash, Adobe Systems, reconnaît l'attaque et invite les utilisateurs à installer au plus vite un correctif.

L'attaque, vraisemblablement ciblée, visait des responsables politiques et des journalistes dans de nombreux pays.

Zero Day pendant plus d'un an



Très souvent critiqué pour ses vulnérabilités, le célèbre plugin vidéo et d'animation de contenus Flash Player a été une fois de plus la cible d'une attaque de son code source. Dans un communiqué de presse publié le 10 octobre, l'éditeur d'antivirus Kaspersky rapporte avoir alerté Adobe Systems, l'éditeur de Flash, qu'une équipe de hackers était parvenue dès juin 2015 à exploiter une faille de vulnérabilité découverte par Adobe Systems seulement un an plus tard, en juin 2016. Non décelé, l'exploit est donc resté zero day pendant plus d'un an.

Une découverte pour le moins tardive qui porte sur tous les Flash Player antérieurs à la version 21. Cette longue période d'impunité pour les hackeurs de BlackOasis s'explique par la discrétion de leur attaque. Ces derniers sont en effet parvenus à utiliser Flash comme vecteur pour implanter des logiciels malveillants dans des ordinateurs ciblés, avant de les relier à plusieurs serveurs disséminés en Europe.

01F4000008738250-photo-adobe-acrobat-reader-dc.jpg


Un malware qui interroge



La nature du malware utilisé par BlackOasis pose d'ailleurs question, de même que sa finalité : Kaspersky explique en effet qu'il s'agit de FinSpy, connu aussi sous le nom de FinFisher, un logiciel de surveillance développé par l'Allemand Gamma Group, dont les clients sont généralement des Etats ou des grands comptes, notamment des FAI, comme le révélait récemment l'éditeur Eset.

BlackOasis s'est servi de FinFisher pour espionner plusieurs responsables politiques au Proche et au Moyen-Orient, ainsi que des agents de l'ONU, des blogueurs et des journalistes. La liste des pays concernés est longue : Russie, Afghanistan, Irak, Iran, mais aussi le Royaume-Uni et plusieurs Etats africains. La découverte de cette faille constitue en tout cas une mauvaise nouvelle de plus pour Adobe, critiqué depuis des années pour le manque de fiabilité de Flash Player. Star du net des années 2000, il devrait disparaître totalement d'ici moins de 3 ans au profit de format open source type HTML5, que l'on espère moins vulnérables...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top