Sécurité : BlackBerry préfère coopérer avec le gouvernement plutôt qu'un chiffrement total

19 novembre 2015 à 14h55
0
Face à la multiplication des lois de surveillance à travers le monde, la société BlackBerry a quelque peu clarifié sa position face aux demandes gouvernementales.

Alors que des mesures de cyber-surveillance se profilent dans divers pays, les sociétés high tech affichent publiquement leurs positions. C'est le cas d'Apple, via Tim Cook, qui prône le chiffrement total des échanges, mais également de Microsoft en procès depuis des années avec le gouvernement américain pour refuser l'accès aux données d'un internaute. C'est aussi la position de Yahoo ou Google promettant une extension de chiffrement pour leur service de messagerie ou encore de Facebook qui a récemment mis en place une alerte auprès des utilisateurs en cas d'intrusion gouvernementale au sein de leur compte.

Avec son serveur BES et ses récentes acquisitions, la société BlackBerry est réputée pour ses compétences en matière de sécurité et elle a récemment levé le voile sur le PRIV, un terminal ce qu'elle clame être le smartphone Android le plus sécurisé. Mais dans les faits les données sont-elles réellement invisibles à tout le monde ? Pas tout à fait.

En effet, le magazine FedScoop rapporte les propos de Marty Beard, directeur d'exploitation de la société. A l'occasion du sommet FedTalks, ce dernier affirme qu'au regard du chiffrement « nous avons vraiment une approche équilibrée ». Il ajoute que BlackBerry ne partage pas la position des sociétés promouvant un « chiffrement de bout en bout ».

035C000008071289-photo-blackberry-hq-ban.jpg


Interrogé par nos confères The Inquirer, un porte-parole de BlackBerry explique : « le chiffrement est très important pour protéger le gouvernement, les entreprises et les individus des tentatives de piratage. Toutefois, personne ne veut voir les terroristes et les criminels tirer parti de ce chiffrement pour passer outre les dispositifs de protection ».

La société ajoute qu'elle a toujours fermement soutenu les législations à travers le monde. On se souvient toutefois des tensions en Inde et en Arabie Saoudite. Et de conclure : « bien que nous ne soutenons pas l'idée de "backdoors", nous, comme toutes les autres sociétés high tech, avons la responsabilité de faire tout notre possible pour aider les gouvernements à protéger leurs citoyens ».

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top