La fusion Thomson-Reuters dans la ligne de mire de Bruxelles

0
00615852-photo.jpg
La Commission européenne ouvre une enquête approfondie sur le projet de rapprochement entre le canadien Corporation et le groupe britannique d'informations financières Reuters. Au printemps 2007, les deux entités ont confirmé leur ambition de créer un service d'informations BtoB d'envergure mondiale.

Le mois dernier, Thomson a notifié à l'exécutif européen son projet de rachat des activités de Reuters dans le cadre d'une structure de société à cotation multiple (Thomson-Reuters) contrôlée par ses soins. La fusion, estimée à 8,8 milliards de livres (12,9 milliards d'euros), permettrait à Thomson, déjà actif dans le secteur à travers AFX News, agence rachetée l'an dernier à l'AFP, de mieux concurrencer deux poids lourds américains de l'information : l'agence Bloomberg et le groupe News Corp, acquéreur de Dow Jones (Wall Street Journal).

Quoi qu'il en soit, la Commission s'inquiète des risques que ferait peser une telle concentration sur la concurrence. Bruxelles va enquêter jusqu'en février 2008 pour déterminer si le rachat de Reuters par Thomson risque effectivement d'entraver la concurrence dans le secteur européen des informations financières et, plus particulièrement, de la fourniture de données et de l'accès aux bases.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page