Alexandre RAMBAUD, Agendize : "Notre solution améliore la conversion du prospect en client"

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000000495452-photo-alexandre-rambaud.jpg
Alexandre RAMBAUD
Fondateur de Agendize.com, Alexandre RAMBAUD revient sur l'historique de sa société, présente ses solution de fidélisation client et partage sa vision de l'avenir du webmarketing.

JB - Alexandre RAMBAUD, bonjour. En quelques mots, pouvez vous présenter votre parcours ?

AR - Bonjour. J'ai 42 ans dont 18 ans passés en dehors de France. Après quelques années chez L'Oréal puis Oracle, j'ai rejoins l'univers des jeunes pousses chez Mediapps, Méta4 ou SLP Infoware, où j'ai notamment compris le concept de création de valeur. En 2002, J'ai estimé que j'étais assez grand pour monter ma propre société et j'ai créé Agendize

JB - Quelle était l'ambition initiale d'AgendiZe ?

AR - L'idée initiale était de pouvoir importer dans son système d'information (agenda, assistant personnel, etc..) des informations diffusées sur des site web. Nous avons commencé avec un agenda, beaucoup plus complet que de simples logiciels de synchronisation, puisqu'il permettait de distinguer sphère privée et sphère professionnelle et pouvait gérer une multitude de supports. Grâce à un partenariat avec Macromédia, notre technologie est devenue un plug'in pour Dreamwaver et en quelques années, nous avons été adopté par plus de 12 000 webmasters.

JB - Et quel est le positionnement d'Agendize en 2007 ?

AR - En plus de l'export d'évènement depuis un agenda en ligne, nous avons fait évoluer notre modèle pour permettre l'export des coordonnées d'un prestataire depuis un annuaire en ligne. L'idée est de fournir aux annuairistes une solution leur permettant d'augmenter les leads de leurs propres annonceurs et de mieux calculer le retour sur investissement pour leurs clients.

JB - Concrètement, que proposez vous ?

AR - Aujourd'hui, les annuairistes proposent essentiellement la sauvegarde ou l'impression des coordonnées des artisans ou des commerçants. Avec notre solution, nous multiplions les opportunités de contact avec des possibilité de sauvegarde ou d'export vers n'importe quel support (agenda, PDA, smartphone, téléphone par SMS,...). Depuis peu, nous permettons également à l'internaute d'appeler le marchand d'un clic (Click-to-call) ou d'être rappelé. Nous proposons tous les outils pour respecter le processus d'achat de l'internaute et réduire "l'energy gap" qui distingue un simple prospect d'un véritable client.

JB - Quelles sont les performances de votre solution ? Comment la facturez vous ?

AR - Pour des annonceurs traditionnels, les interactions avec les internautes peuvent être multipliées par sept. Pour des annonceurs ayant déjà testé le click to call, nous observons également des hausse de plus de 90% des leads.

Nous facturons la solution selon deux modèles : un modèle traditionnel avec set-up (à partir de 2500 €) et abonnement (à partir de 2000 €), en fonction du volume de contacts et un modèle "à la performance", déployé chez un client comme TrueLocal ou nous sommes rémunéré à chaque clic (0,35€) ou chaque appel (1€) .

JB - Redoutez vous la concurrence de plates-formes de marketing à la performance comme Google, , Microsoft ou , qui proposent également les liens et les appels sponsorisés ?

AR - Non, nous ne sommes pas une régie et nous n'avons pas l'intention de court-circuiter nos clients en nous adressant directement aux annonceurs. Notre métier est d'augmenter le taux de conversion des prospects en véritables clients, en le faisant passer de 2 à 14% en moyenne. Notre plate-forme peut d'ailleurs aider tous les professionnels du webmarketing : annuaires, régies, marchands, etc... Les marchands ont beaucoup investi dans le SEM et le SEO mais aujourd'hui, ils n'ont rien à proposer aux internautes qui ne cliquent pas sur le bouton "Buy Now" ..

JB - Vous avez récemment réalisé une levée de fonds de 1,5 millions d'euros. Quelles sont vos ambitions ?

AR - En dehors du marché français et européen, nous investissons beaucoup aux Etats-Unis où le marché est beaucoup plus gros, avec la ferme intention de faire d'Agendize la référence dans la conversion de prospects en clients.

JB - Alexandre RAMBAUD, Je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

DADVSI : un rapport remet en question la répression
Reporters sans frontières s'offre une Second Life
Gaim / Pidgin 2.0 dispo en téléchargement
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
François Sorel et Jérôme Colombain sur Clubic : 1ère
[Video] Quand l'entreprise soutient Ségolène Royal
Asus : cartes mères Intel P35 / DDR3
Accord technologique entre Six Apart et l'italien Blogosfere.it
Insolite : un aquarium qui ne pêche pas par l'USB
Machines à voter : Issy-les-Moulineaux est déboutée
Haut de page