Vista: tarifs européens deux fois plus élevés! (màj)

Par ,
le 22 janvier 2007
 0
Le lancement de Windows Vista (testé dans nos colonnes), le nouveau système d'exploitation de Microsoft est maintenant imminent, et alors que l'échéance se rapproche, les tarifs de dévoilent. Avant toute chose, sachez que Microsoft France ne communique pas officiellement sur les tarifs de la version boîte de son nouveau système d'exploitation, préférant laisser cette tâche aux distributeurs. En regardant la grille tarifaire européenne pour les versions boîtes de Vista (et non OEM) on comprend mieux l'étonnant mutisme du géant de Redmond. Nous listons dans le tableau ci-dessous les tarifs américains et européens pour chacune des éditions de Windows Vista :



Force est de constater que la parité euro/dollar est loin d'être de mise puisque la traversée de l'atlantique semble multiplier les tarifs par deux ! Les mauvaises langues diront que le kérosène est cher mais tout de même ! En appliquant un taux de change de 0,79 euros pour 1 dollar, plus ou moins le taux actuel, l'édition mise à jour de Vista Familiale Premium devrait couter dans les 130 euros, or elle est facturée 229 euros soit 87% de plus que son prix américain ! Il y a certes la TVA à intégrer mais celle-ci ne justifie pas la multiplication du prix. Rappelons qu'en France la TVA est de 19,6 %. L'inflation est encore plus élevée sur la version complète de Vista Ultimate dont le tarif est 91% supérieur en Europe par rapport aux Etats-Unis ! Et il ne faut pas croire que seule la France est concernée par ces tarifs aberrants, puisque tous les pays européens sont logés à la même enseigne. On aimerait tout de même bien connaître la vraie raison de ces prix prohibitifs en Europe...

0000010400386510-photo-bo-te-windows-vista-ouverte.jpg


Mise à jour du 23 janvier 2007 : Microsoft France a tenu à apporter quelques précisions suite à la publication de cette brève par la voix de Didier Burdinat, chef produits Windows. Si les tarifs de Windows Vista demeurent, tout comme le différentiel avec les versions américaines, l'éditeur tente d'en expliquer les raisons. Outre l'absence de TVA sur le prix de vente américain, TVA qu'il faut donc répercuter, le modèle de distribution français engendre des surcoûts du fait des divers intermédiaires en présence. Il faut en effet savoir que Microsoft ne vend pas directement aux particuliers mais passe exclusivement par un réseau de grossistes. Ceux-ci répercutent donc une marge sur le logiciel avant de le proposer au revendeur, qui à son tour va intégrer sa propre marge. En prime, Microsoft n'impose aucun tarif conseillé pour Windows Vista. Enfin, Microsoft avance le coût de la localisation, un argument qui paraît presque hors de propos quand on sait que les utilisateurs d'un Windows Ultimate américain ont accès gratuitement à un pack de langue français.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top