Free en appelle à ses abonnés pour la fibre optique

Par
le 13 décembre 2006 à 11:40
 0
De nombreux abonnés Free ont eu la surprise de recevoir cette semaine un courrier électronique de la part de leur fournisseur d'accès. Celui-ci leur explique qu'ils auront bientôt accès à une connexion en fibre optique, en lieu et place de l'actuelle ligne
SL, et leur demande de lui fournir un certain nombre d'informations pour faciliter la mise en place de ce nouveau réseau.

« A compter de 2007, l'offre Freebox telle que vous la connaissez va évoluer, sans aucun surcoût pour vous, vers un accès en fibre optique via un réseau que nous sommes en train de déployer dans votre ville. En dépassant les limites de l'
SL, la technologie optique vous apportera des débits garantis et plus élevés permettant d'accéder dans le futur à une multitude de nouveaux services multimédia qui viendront enrichir l'offre Free Haut Débit
».

« Afin d'optimiser les délais de raccordement de votre immeuble nous avons besoin du maximum d'informations pertinentes telles que les coordonnées de votre syndic, la présence éventuelle d'un gardien, de conditions d'accès. Vous qui connaissez votre immeuble bien mieux que quiconque pouvez apporter une contribution décisive au processus de raccordement », explique le FAI dans son email.

Contrairement à un opérateur comme Erenis, qui fonctionne sur le modèle du FTTB (Fiber To The Building), Free a pris le parti de déployer sa fibre optique jusqu'au domicile de l'abonné, ce qui implique un certain nombre de travaux au sein même des bâtiments. Avant de se lancer, le FAI a effectivement besoin de l'accord du syndic ou de la copropriété. Misant sur l'attrait de son offre de fibre optique, qui promet dans un premier temps un débit de 50 Mbps pour 29,99 euros par mois, il compte sur ses abonnés pour l'aider dans cette entreprise.

Par ailleurs, l'équipementier vient d'annoncer que le réseau de fibre optique de Free serait basé sur son architecture et sa technologie Ethernet point-à-point E-FTTH (Ethernet Fiber-to-the-Home). « Nous avons clairement pris la décision d'utiliser une architecture Ethernet FTTH point-à-point parce qu'elle répond aux besoins futurs et nous permet d'optimiser notre retour sur investissement », déclare Michael Boukobza, directeur général de Free.
Modifié le 18/09/2018 à 14h31
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
08:52
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
L’horloger suisse présente une montre connectée qui enregistre les performances des golfeurs et leur donne des informations adaptées pour améliorer leur jeu, dont une cartographie 3D du parcours.
Dans le domaine spatial, les retards sur le calendrier initial d’un programme sont légion, ce qui reste assez compréhensible compte tenu de la complexité d’un lancement, de la conception d’un lanceur ou d’un moteur de fusée.
21/03 | Espace
scroll top