Bientôt 4 millions de clients chez Bouygues Telecom

Par
Le 28 octobre 2003
 0

Alors que le groupe Bouygues a décidé d'augmenter sa participation dans sa filiale télécom, l'opérateur dévoile des chiffres commerciaux encourageants

Alors que le groupe Bouygues a décidé d'augmenter sa participation dans sa filiale télécom, l'opérateur dévoile des chiffres commerciaux encourageants

Après le BTP et l'audiovisuel, le groupe Bouygues a également réussi son pari de la diversification dans les télécoms. A la suite de la diffusion des chiffres de l'Observatoire des mobiles par l'Autorité de Régulation des Télécommunications, Bouygues Telecom apporte des informations complémentaires sur ses résultats commerciaux.

Le chiffre d'affaires de Bouygues Telecom s'établit à 2 452 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année, en progression de 13,3 % par rapport à la même période de l'année précédente. Le chiffre d'affaires net réseau s'élève à 2 264 millions d'euros, en progression de 12,5 % par rapport aux neuf premiers mois de 2002. Cette croissance provient du segment Forfait, dont le chiffre d'affaires net réseau en métropole a progressé de 14,5 % pour atteindre 1 752 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du segment Prépayé est stable à 345 millions d'euros.

Au 30 septembre 2003, la base Forfait atteint 3 986 500 clients, en augmentation de 18,5 % par rapport au 30 septembre 2002. La part des Forfaits constitue désormais 64,3 % de la clientèle totale, contre 60 % il y a un an. Avec 452 400 nouveaux clients Forfait, dont une majorité de grands Forfaits, acquis sur les neuf premiers mois de l'année 2003, Bouygues Telecom a réalisé, sur ce segment de marché, une performance proche de celle de l'ensemble de l'année 2002. La part de marché de Bouygues Telecom sur l'ensemble des connexions nettes Forfait sur les neuf premiers mois de l'année 2003 s'élève à 24,4 %. Plus de 300 000 abonnés avaient adopté i-mode début octobre 2003.

Ces bons résultats ont en tout cas séduit le groupe Bouygues qui a fait part de sa décision d'accélerer sa montée dans le capital de sa filiale Bouygues Telecom en portant sa part à 83% dès la fin de l'année. Bouygues devrait débourser 610 millions d'euros pour racheter les 10.1% détenus actuellement par le groupe allemande E.ON.

Face à Orange et SFR/Vodafone, Bouygues Telecom n'a donc pas peur de rester indépendant même si il s'autorise des partenariats technologiques ponctuels avec d'autres opérateurs comme NTT DoCoMo pour le i-mode. Reste à savoir si de proie potentielle, Bouygues Telecom pourrait un jour devenir prédateur sur le marché européen en profitant de sa bonne situation financière.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top