Surenchères pour les réseaux cellulaires anglais de troisième génération

Jérôme Bouteiller
10 avril 2000 à 00h00
0
Les réseaux cellulaires actuels utilisent la norme GSM pour transmettre des données. Mais cette technologie est dépassée et devrait laisser la place à l'UMTS dans les 3 ans à venir. Les opérateurs GSM actuels sont bien évidemment sur les rangs pour déployer de tels réseaux mais il en existe bien d'autres. C'est pourquoi le gouvernement anglais a choisi de mettre aux enchères ces licenses de troisième génération pour départager de manière transparente tous les prétendants. Il existe pour le moment 8 candidats pour 5 licenses possibles et ces derniers devront débourser un ticket de plus de 40 milliards de francs pour avoir le droit de commencer leur activité ! Le gouvernement Anglais pourrait donc tabler sur plus de 200 milliards de francs de recettes dans cette opération. La France, pour sa part, n'a pas décidé de procéder à une telle mise aux enchères et se limitera à 4 licenses. Cette décision cherche à preserver nos opérateurs nationaux d'une surenchères délicate avec des super groupes internationaux mais privera certainement le trésor public d'une manne 4 fois supérieure à la fameuse cagnotte fiscale ... L'intérêt pour le contribuable n'est pas forcément évident ...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top