Le superordinateur de la NASA sur les traces d'Einstein

20 avril 2006 à 00h00
0
Pour simuler la collision de deux trous noirs, la NASA a utilisé Columbia, un superordinateur sous Linux, basé sur une architecture SGI Altix.

Le superordinateur de l'agence spatiale américaine interroge l'univers.

Pour simuler et étudier la collision de deux trous noirs, la Nasa a utilisé Columbia, un superordinateur sous Linux, basé sur une architecture SGI Altix, équipé de 10.240 Processeurs Itanium 2 et de 20 téraoctets de mémoire vive.

"Les scientifiques de la NASA ont réalisé une véritable percée en terme de modèle informatique qui leur a permis d'étudier, à travers des simulations, les ondes gravitationnelles émises par la fusion des trous noirs", a indiqué l'agence spatiale.

Ces simulations en 3D ont été réalisées en mars dernier au centre de recherche Ames, Californie. Elles sont les plus importantes effectuées à ce jour sur un superordinateur de l'agence pour une expérience astrophysique, précise la NASA dans son communiqué daté du 18 avril 2006.

Les scientifiques affirment avoir trouvé, après maintes tentatives, le moyen de permettre au superordinateur de simuler avec précision le résultat des équations d'Einstein concernant la théorie de la relativité générale.

Grâce aux simulations réalisées via Columbia, les bases d'une exploration "totalement nouvelle" de l'univers sont posées. (http://www.nasa.gov/centers/goddard/universe/gwave.html)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

De nouvelles images du Smartphone EDGE et UMTS HTC Breeze (Qtek 8600) sous Windows Mobile 5
Bill Gates invite Hu Jintao à sa table
UPC-Noos double son débit Internet à 20Mb/s
Google OneBox ? Les spécialistes de la recherche en entreprise sceptiques
Pierre Kosciusko-Morizet :
De nouvelles images du Smartphone EDGE et UMTS HTC Breeze (Qtek 8600) sous Windows Mobile 5
Bill Gates invite Hu Jintao à sa table
UPC-Noos double son débit Internet à 20Mb/s
Google OneBox ? Les spécialistes de la recherche en entreprise sceptiques
Pierre Kosciusko-Morizet :
Haut de page