Diaa Elyaacoubi, Streamcore System : "Il ne faut pas subir son infrastructure télécom"

Par
Le 01 novembre 2004
 0

DG de Streamcore System, Diaa Elyaacoubi revient sur son parcours et présente sa société spécialisée dans l'analyse et l'optimisation des réseaux IP

DG de Streamcore System, Diaa Elyaacoubi revient sur son parcours et présente sa société spécialisée dans l'analyse et l'optimisation des réseaux IP

JB - Diaa Elyaacoubi, bonjour. En quelques mots, pourriez vous présenter votre parcours ?

DE - Diplômée de Télécom Paris, je travaille depuis 10 ans dans l'industrie des télécommunication. Après une première expérience chez 98, j'ai eu la chance de rejoindre Cegetel en 1997 à la veille de la libéralisation du secteur. Cela a été une expérience très riche, tant sur le plan technologique avec le lancement des réseaux fixes puis data que sur le plan managérial avec la création d'un opérateur alternatif qui compte désormais plus de 3000 salariés.

A la fin des années 90, j'ai décidé de m'associer à Stéphane Roder pour lancer eBrands, une société offrant des solutions télécoms clef en main à des marques souhaitant devenir fournisseur d'accès ou opérateur mobile virtuel. Après une première levée de fonds, nous avons opté pour un rapprochement industriel avec le groupe Vivendi Universal afin de participer au lancement du fournisseur d'accès Vizzavi.

Fin 2002, j'ai décidé de partir une seconde fois du groupe Vivendi Universal pour prendre la direction de Streamcore System, en compagnie d'Eric Jeux. L'entreprise avait déjà levé 12 millions d'euros et avait débuté l'industrialisation de son produit tout en validant son réseau de distribution ainsi que les besoins de ses clients.

JB - Quel est le métier de Streamcore System ? Quels sont vos produits ?

DE - Aujourd'hui, il n'y a plus de rupture technologique comparable à celles que nous avons pu observer à la fin des années 90. Le défi pour l'entreprise, c'est au contraire d'optimiser les technologies actuelles et de réussir à gérer une grande diversité d'applications utilisant les réseaux de données.

Streamcore commercialise des boîtiers baptisés StreamGroomer permettant d'analyser et d'optimiser le trafic de données afin de permettre à une entreprise de réaliser des gains de productivité. Pour reprendre une expression du maréchal de Lattre de Tassigny, notre boîtier permet de ne "pas subir" son infrastructure mais au contraire de la mettre au service des applications métier et des objectifs de l'entreprise.

JB - Pouvez vous donner des exemples concrets ?

DE - Prenons  l'exemple d'un site agence qui se connecte via un lien de 256 KBps à son site central qui héberge les serveurs d'applications métiers de l'entreprise (Citrix, 106, Oracle, AS400...). Avec nos équipements, nous donnons les moyens à l'administrateur, d'une part, d'analyser le trafic et les performances perçues par les utilisateurs, et d'autre part de garantir les temps de réponse de ces applications. Les lenteurs, les congestions, les pertes de productivité disparaissent immédiatement grâce à une mise oeuvre simple de l'accélération du trafic prioritaire. De la même manière, la compression outil devenu incontournable augmente les capacités à moindre coût sans avoir à modifier les infrastructures existantes.

JB - Une application peut ainsi devenir prioritaire ?

DE - Oui, c'est un autre avantage de notre technologie. Prenons l'exemple de la chaîne d'hypermarchés Cora qui a déployé notre solution dans certaines de ses succursales aux Antilles. L'infrastructure télécom de Cora transporte des données pour des applications logistiques, commerciales mais également monétiques. Les StreamGroomers  permettent  ainsi aux flux monétiques d'être prioritaires pour qu'un client ayant à payer ses courses par carte bancaire n'ait pas à attendre la décongestion du réseau.

Nous travaillons également avec un grand groupe français fournissant des services aux collectivités. Ils avaient observé une congestion de leur réseau et leur premier réflexe était d'augmenter la bande passante. Mais en mettant en place un StreamGroomer, ils ont compris que la congestion venait du fait que beaucoup de leurs collaborateurs faisaient du peer-to-peer depuis leur poste de travail. Notre technologie leur a permis d'analyser, de mesurer les performances de leurs  infrastructures  et d'éviter de déployer inutilement de la bande passante.

JB - On parle beaucoup de voix sur IP. Ce type d'application intéresse également vos clients ?

DE - Oui, c'est d'ailleurs un accélérateur pour notre activité. La voix sur IP est synonyme d'immédiateté car l'échange des flux se fait en temps réel. Jusqu'à présent, beaucoup d'entreprises avaient été déçues par ce type d'application mais elles changent d'avis en installant un StreamGroomer. Ces deux technologies sont en tout cas très complémentaires.

JB - Comment peut-on évaluer le retour sur investissement pour ce type de technologie ?

DE - Dans le cas de Cora, notre solution permet par exemple de réduire le temps d'attente des clients en caisse. Pour d'autres clients, nous évitons la congestion du système d'information, limitant ainsi les risques de blocage de la production. Ces deux exemples permettent déjà de comprendre les gains de productivité que l'entreprise peut réaliser. En général, le ROI  est estimé de 3 à 6 mois.

Mais il existe d'autres gains, plus directs. En faisant passer plus d'applications dans un même tuyau, l'entreprise n'est pas obligée de déployer de nouvelles capacités et réalise ainsi une économie sur la facture de son opérateur télécom. Enfin, nos clients réalisent tout simplement des gains de temps et de qualité, ce qui est également fondamental pour une entreprise.

JB - Aujourd'hui, combien de clients ont fait confiance à StreamCore ?

DE - Nos StreamGroomer gèrent près de 3000 sites et nous avons actuellement une croissance de près de 40% par trimestre. Les entreprises commencent à prendre conscience de ces nouveaux enjeux et plutôt que d'augmenter éternellement leurs capacités télécoms, elles adoptent une approche plus qualitative en adoptant nos solutions.

JB - Est-ce que vos technologies peuvent également intéresser le grand public ?

DE - Nous discutons avec un grand opérateur et nous réfléchissons à l'intégration de notre technologie au cœur d'un simple modem. L'optimisation du trafic IP serait par exemple un outil de différenciation ou un moyen de privilégier des clients premium, dont les flux pourraient devenir prioritaires...

JB - Et en matière de connectivité mobile ?

DE - On en discute également. Notre technologie pourrait être placée au cœur du réseau de l'opérateur pour gérer les priorités avec les collaborateurs mobiles d'une entreprise par exemple.

JB - On pourrait se diriger vers un internet à deux vitesses...

DE - Nous avons une vision pragmatique. Notre technologie permet à une entreprise d'analyser et d'optimiser ses flux. On s'adapte à l'existant en permettant aux décideurs de reprendre le contrôle de leur infrastructure. Cela peut se traduire par une différenciation entre les paquets IP et une gestion différente des priorités entre des flux premium et des flux ordinaires.

JB - Quel est l'avenir de Streamcore System ? Un rachat par un grand équipementier ? Une introduction en bourse ?

DE - Les grands équipementiers ont pour le moment d'autres priorités. Je pense qu'à court terme, StreamCore va surtout se concentrer sur la satisfaction de ses clients et privilégier une croissance organique. Il n'est pas non plus impossible que nous intégrions d'autres compétences  dans des domaines tels que la sécurité. Quand à la bourse, ce n'est pas une fin en soi, plutôt un moyen au service de notre développement et d'une croissance internationale.

JB - Diaa Elyaacoubi, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top