Le Minefi réfute l'idée d'une nouvelle "taxe" pour les opérateurs cellulaires

Jérôme Bouteiller
17 octobre 2003 à 00h00
0

Réagissant à un article du Figaro évoquant une taxe sur les opérateurs GSM, le Ministère de l'Economie a réfuté son existence et souhaité clarifier son action

Le téléphone bientôt taxé comme les cigarettes ? Réagissant à un article du journal LeFigaro, évoquant la mise en place d'une nouvelle taxe sur les opérateurs cellulaires GSM, le Ministère de l'Economie et des Finances a réfuté son existence et souhaité clarifier son action dans un communiqué diffusé ce vendredi.

"Le gouvernement n'envisage pas de « taxation » particulière des opérateurs de téléphonie mobile. L'utilisation actuelle des fréquences par les opérateurs de téléphonie mobile donne lieu, comme c'est le cas pour toute occupation du domaine public par un opérateur privé, à l'octroi de licences. Les titulaires de ces licences acquittent aujourd'hui des redevances en contrepartie de l'exploitation des fréquences. Ces licences devront être renouvelées en 2006. Ainsi, les réflexions que vient d'engager le ministère de l'économie, des finances et de l'industrie concerneront tous les aspects de ces licences et pas seulement les modalités financières afférentes à la prorogation de l'octroi de ces licences en 2006." précise le cabinet d'Alain LAMBERT, actuel Ministre du Budget.

Très critiqué pour la mise en place des licences UMTS, qui avaient inutilement asphyxié financièrement opérateurs et équipementiers, en plein effondrement de la bulle internet, le gouvernement se veut donc prudent et refuse d'évoquer la création d'une "taxe GSM". Selon le Figaro, Bercy réfléchit néanmoins à une taxation supplémentaire, sous la forme soit d'une redevance sur le chiffre d'affaires des opérateurs, soit d'une taxe forfaitaire ou d'un mélange des deux.

Après plus d'une décennie d'investissements colossaux dans les infrastructures ou les services, les opérateurs cellulaires sont désormais des vaches à lait pour leurs maisons mères respectives : , Vivendi Universal ou encore Bouygues. Malgré les recettes fiscales considérables générées par ce secteur (TVA, IS, charges sociales, etc..), l'Etat Français entend visiblement augmenter sa part du festion... même si rien ne le justifie
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Le jeu de rôle anti-Brexit
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep
Une faille critique détectée dans VLC Media Player
Finale CAN 2019 : comment regarder le match Algérie vs Sénégal en streaming ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top