Bruno ETIENNE, fondateur de BEA Conseil : “KB Crawl est un outil de surveillance automatique de site

Ariane Beky
13 octobre 2003 à 00h00
0

Le fondateur de la société française de services informatiques BEA Conseil détaille les atouts de KB Crawl, un logiciel de veille automatisée sur Internet.

AB - Bruno ETIENNE, bonjour. Quelles étaient vos ambitions lorsque Jean-Pierre HAUET et vous-même avez fondé BEA Conseil en 1995 ?

BE - J'étais dès mon passage à l'Institut d'Informatique d'Entreprise très actif dans la Junior entreprise et il m'est apparu naturel de prolonger cette expérience en créant BEA Conseil, avec l'aide et les conseils de mon associé, Jean-Pierre HAUET, ancien Directeur Général du centre de recherches d'Alcatel à Marcoussis, afin de disposer de l'espace de liberté et de
créativité que je recherchais.

AB - Comment BEA Conseil, société de conseil et de services informatiques, a-t-elle géré la crise de l'Internet, crise fatale pour de nombreuses jeunes pousses ?

BE - Nous avons toujours eu une gestion prudente. Nous n'avons jamais été dépendant de financements externes et notre clientèle est pour l'essentiel une clientèle de grands comptes qui nous est fidèle. Nous avons donc connu un petit ralentissement en 2001 mais sans difficultés sérieuses.

AB - BEA Conseil est à la fois société de services informatiques et éditeur. Quelles prestations propose votre structure ?

BE - Le métier d'éditeur a été pour nous le prolongement naturel de celui de prestataire de services en informatique. Nous avons cherché à tirer parti de l'expérience acquise dans le domaine du multimédia, de l'Internet et de la
gestion des bases de données, toutes technologies qui sont à la base de KB Crawl.

AB - Sur quels grands projets travaillent vos consultants aujourd'hui ?

BE - Mon associé Jean-Pierre HAUET est un spécialiste des automatismes et de l'informatique industrielle. Il vient notamment d'être nommé Président de la section française de l'ISA (Instrumentation, Systems and Automation
society). C'est donc un domaine d'action préférentielle. Nous travaillons et nous conseillons nos clients sur l'utilisation de technologies nouvelles que nous connaissons (communications sans fil, sites Internet à haute valeur
ajoutée, web-services , e-learning etc.)

AB - Votre société édite la suite logicielle KB (Knowledge Base). Quels sont les atouts techniques et fonctionnels du logiciel de veille sur Internet KB Crawl 2.0 ?

BE - En effet, KB Crawl est un prolongement naturel de notre logiciel KB Doc dont la vocation est de gérer une base documentaire. Dans le cas de KB Crawl, il s'agit d'aller chercher les données sur les sites Web que l'on a
décidé de surveiller et de détecter de façon automatique et fiable l'apparition de nouveaux éléments porteurs de sens.

Mais la notion de base de données reste au cœur du système. Tous les contenus d'information sont stockés dans une base de données Interbase qui est une technologie robuste et éprouvée. L'accès direct et optimisé aux données permet de profiter d'un moteur de recherche intégré à KB Crawl et de retrouver ainsi toutes les pages répondant à des requêtes par mots clés sans craindre d'engorgement même avec des dizaines de milliers de pages. Ce choix technologique confère un avantage certain à la version actuelle et prépare les versions futures pour l'extraction et la présentation des informations
(cartographie, reporting, etc.).

Il faudrait aussi signaler que KB Crawl 2.0 permet d'explorer les parties« invisibles » du Web, de délivrer des alertes par e-mail et offre bien d'autres innovations que l'on peut découvrir en téléchargeant pour évaluation le logiciel à partir de notre site www.kbcrawl.com.

AB - Sur ce site, les chargés de veille ont la possibilité de tester gratuitement les fonctionnalités de KB Crawl 2.0. Combien sont-ils à s'être intéressés à cette option ? Quel est le taux de transformation de ces prospects en clients ?

BE - Le téléchargement d'un logiciel professionnel pour évaluation est une pratique qui se développe sous ses différentes variantes : shareware, crippleware, nagware etc. Nous avons pris l'option de permettre à nos prospects de tester pendant 1 mois le logiciel complet. Depuis le lancement de cette opération, le 1er octobre 2003, nous comptons en moyenne une
cinquantaine de téléchargements par jour. Il est évidemment encore trop tôt pour dire si tous ces prospects deviendront clients.

AB - Quel est le tarif de base de la solution KB Crawl 2.0 ?

BE - Cet outil professionnel fonctionne sur la base de licences du type EULA (End User Licence Agreement) dont le tarif est dégressif en fonction du nombre de postes. Le montant de la licence va de 2250€ en monoposte à 1240€ pour 4 à 7 postes.

AB - Quels sont les atouts de BEA Conseil par rapport aux offres d'autres sociétés françaises telles que Digimind et Knowings, et aux solutions de la société américaine Verity ?

BE - Sur le plan marketing, l'analyse du marché que nous avons menée pendant un an nous permet de penser que KB Crawl 2.0 répond précisément aux besoins du marché. Sur le plan technique, notre atout majeur réside dans notre
connaissance approfondie des bases de données et de leurs applications qui nous permet de supporter efficacement le produit et de le faire évoluer.

AB - Quel est le chiffre d'affaires 2002 de BEA Conseil ? Sur le marché français de l'intelligence économique en développement, votre société est-elle bénéficiaire ?

BE - Nous dépasserons 1 M€ de chiffre d'affaires cette année. C'est encore modeste mais la croissance est régulière et soutenue ; nous dégageons une très bonne rentabilité sur les capitaux investis. Notre effort de R&D est de l'ordre de 10 à 11% de notre chiffre d'affaires.

AB - Bruno ETIENNE, je vous remercie pour ces observations.
Modifié le 18/09/2018 à 14h14
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top