Orange s'envole en Bourse grâce à l'OPE de France Telecom

Jérôme Bouteiller
01 septembre 2003 à 00h00
0
Comme SFR, les bénéfices d'Orange risquent d'être sollicités pour le désendettement de leur maison mère. A la recherche d'argent frais pour combler son endettement record de 60 milliards d'euros, le groupe , présidé par Thierry Breton, a décidé de reprendre le contrôle à 100% d'Orange, sa filiale spécialisée dans la téléphone mobile.

France Telecom contrôle 86.28% d'Orange et l'OPE porte sur l'intégralité du solde, soit 13.72% du capital, sur lesquels la modalité de l'échange sera de 11 actions France Télécom pour 25 actions Orange.

"L'offre de France Télécom aux actionnaires d'Orange va permettre de renforcer les collaborations industrielles et commerciales, de proposer des offres globales et complémentaires à nos clients grâce au développement de plates-formes technologiques communes et d'optimiser notre R&D. Cette opération amicale, qui contribue également à consolider la structure financière de France Télécom, donnera au groupe des atouts financiers supplémentaires pour conforter sa croissance" précise Thierry Breton, PDG de France Télécom.

A la mi journée, le cours d'Orange affichait une hausse de 13.45% contre une baisse de plus de 3% de sa maison mère. Tout comme pour son concurrent SFR, dont les bénéfices sont sollicités pour désendetter Vivendi Universal, Orange risque de devoir faire de même avec France Telecom. Après une décennie d'investissements, voici le temps du retour sur investissement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top