IBM investit des milliards pour ses logiciels à la demande

0
Après l'eau, le gaz, l'électricité et le téléphone, le logiciel sera t'il le prochain service universel ...? c'est en tout cas la conviction de , le géant mondial de l'informatique qui annonce investir pas moins de 10 milliards de dollars pour faire connaitre ce nouveau marché du logiciel à la demande.

Connu sous l'acronyme "ASP" pour "application service provider", le marché du logiciel à la demande consiste à ne plus vendre un programme qu'on installe sur un PC mais à donner accès, ponctuellement ou périodiquement, à un service payant sur le Net, et régulièrement mis à jour par son éditeur.

Disponibles dans des domaines aussi vastes que la bureautique, la logistique, la gestion des achats, le décisionnel, le calcul, les places de marché, la gestion de la relation client ou le commerce électronique, ces logiciels s'adresseront principallement aux entreprises qui se déchargeront ainsi d'un certain nombre de frais dans le hardware, l'intégration, la programmation ou la maintenance.

Par contre, les milliards d'IBM devraient aller dans de nouveau centres informatiques ultra modernes, basés sur les principes du grid computing, capables de prendre en charge aussi bien les problématiques d'hébergement, de stockage, de calcul et de sécurité pour leurs clients.

Reste à savoir si les entreprises, après avoir dépensé des milliards dans leur équipement et leurs solutions informatiques, accepteront de se tourner vers le nouveau concept d'IBM...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
Vivendi Universal devrait tirer 1,75 Mds € pour Houghton Mifflin
Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
AuFéminin.com en route pour la rentabilité ?
Microsoft trouve un accord avec la justice américaine
Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
AuFéminin.com en route pour la rentabilité ?
Microsoft trouve un accord avec la justice américaine
Vivendi Universal devrait tirer 1,75 Mds € pour Houghton Mifflin
Lexibook se lance dans la téléphonie mobile
Haut de page