Les cybercafés chinois sous surveillance

Ariane Beky
28 juin 2002 à 00h00
0

Suite à l'incendie d'un cybercafé mi-juin, les autorités chinoises avaient fermé ces établissements, avant de revenir sur cette décision impopulaire.

Dans la nuit du 15 au 16 juin 2002 un cybercafé clandestin du nord de la capitale chinoise avait été dévasté par un incendie, 24 personnes trouvèrent la mort...

Lundi 17 juin, à la suite de ce dramatique accident, les autorités chinoises décrétèrent la fermeture de tous les cybercafés de Pékin et des plus importantes agglomérations du pays, de Shanghai à Tianjin.

Cette décision impopulaire a été beaucoup critiquée par la presse et l'opinion publique, en Chine et sur la scène internationale.

La pression aura sans doute influencé le changement de cap de l'exécutif chinois qui a finalement accepté la réouverture des cybercafés disposant d'une licence, en accompagnant sa décision de mesures drastiques de sécurité.

Il semble aujourd'hui que la Chine demande à ces établissements d'installer des logiciels («Filter King») à même de bloquer l'accès à près de 500 000 sites web, et dans le cas d'une consultation d'une page «illicite», la police serait immédiatement prévenue...

Selon un communiqué publié vendredi par le Centre d'information pour les droits de l'homme et la démocratie (Hong Kong), les autorités chinoises imposent une surveillance accrue des internautes chinois sous couvert de sécurité.

S'agit-il de sécurité ou de censure politique ? En Chine, les fournisseurs d'accès bloquent d'ores et déjà tous les sites jugés «sensibles»

Fin mars 2002, selon les statistiques officielles, la Chine comptait 200 000 cybercafés. A Pékin sur 2 400 établissements recensés, moins de 200 possédaient une licence, très difficile à obtenir, d'après l'agence de presse officielle Xinhua.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Le jeu de rôle anti-Brexit
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep
Une faille critique détectée dans VLC Media Player
Finale CAN 2019 : comment regarder le match Algérie vs Sénégal en streaming ?
Un ancien employé de Microsoft accusé d'avoir volé plusieurs millions de dollars à l'entreprise

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top