Accord Musiwave/BMG dans le téléchargement musical

Par
Le 25 juin 2002
 0

La start-up Musiwave et la major BMG annoncent un partenariat dans les produits musicaux à destination des téléphones mobiles

Patrick BRUEL, Christina Aguilera ou encore Dido remplaceront peut-être bientôt la sonnerie de votre téléphone mobile. En effet, la start-up française Musiwave annonce un accord stratégique avec la major BMG afin que son catalogue musical soit disponible sur les téléphones mobiles.
Concrètement, l'accord porte sur la sonorisation des répondeurs, sur l'envoi de dédicaces musicales par SMS mais surtout sur le futur marché des sonneries polyphoniques téléchargeable.

Cet accord couvre l'ensemble des pays européens où les services Musiwave sont distribués par des opérateurs mobiles(One2one au Royaume-Uni ; D1, Vizzavi et Quam en Allemagne ; Orange en France ; 144 Moviles en Espagne ; Optimus au Portugal...).

Selon Christophe Waignier, Vice-Président Senior, Finance, IS&T et Services européens chez BMG Europe, ?BMG est très content d'avoir conclu cet accord. Nous sommes toujours en quête de nouvelles sources de revenus et nous appuyons pour cela sur des partenaires technologiques innovants comme Musiwave dans le domaine de la musique mobile. Ce marché présente une réelle et stratégique opportunité pour nous : il nous permettra notamment de promouvoir des voies alternatives de distribution et de promotion auprès des consommateurs. »

Gilles Babinet, PDG de Musiwave commente « Première société à s'être positionnée sur ce marché, Musiwave a largement contribué à définir les contours de l'environnement légal dans le domaine de la distribution de musique mobile. Notre accord avec BMG Europe, l'une des principales sociétés dans l'industrie musicale mondiale, prouve que les leaders historiques du secteur, tel BMG, sont en mesure de réagir rapidement pour tirer le meilleur parti des opportunités prometteuses offertes par les marchés innovants.»

Avec en ligne de mire le téléchargement de véritables morceaux de musique, une fois que les réseaux UMTS seront disponibles, les majors -échaudées par Napster et ses clônes - semblent trouver dans l'industrie du mobile un terrain enfin favorable pour gagner de l'argent.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top