Surenchères pour les réseaux cellulaires anglais de troisième génération

Par
Le 10 avril 2000
 0
Les réseaux cellulaires actuels utilisent la norme GSM pour transmettre des données. Mais cette technologie est dépassée et devrait laisser la place à l'UMTS dans les 3 ans à venir. Les opérateurs GSM actuels sont bien évidemment sur les rangs pour déployer de tels réseaux mais il en existe bien d'autres. C'est pourquoi le gouvernement anglais a choisi de mettre aux enchères ces licenses de troisième génération pour départager de manière transparente tous les prétendants. Il existe pour le moment 8 candidats pour 5 licenses possibles et ces derniers devront débourser un ticket de plus de 40 milliards de francs pour avoir le droit de commencer leur activité ! Le gouvernement Anglais pourrait donc tabler sur plus de 200 milliards de francs de recettes dans cette opération. La France, pour sa part, n'a pas décidé de procéder à une telle mise aux enchères et se limitera à 4 licenses. Cette décision cherche à preserver nos opérateurs nationaux d'une surenchères délicate avec des super groupes internationaux mais privera certainement le trésor public d'une manne 4 fois supérieure à la fameuse cagnotte fiscale ... L'intérêt pour le contribuable n'est pas forcément évident ...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top