Microsoft : brevet sur une commande de type "sudo" ?

Alexandre Laurent
12 novembre 2009 à 13h45
0
Au pays des détracteurs du concept de brevet logiciel, on voit rouge. Microsoft a en effet obtenu le 10 novembre dernier la validation, par le bureau américain des brevets (USPTO), d'une demande de dépôt visant à protéger un système d'élévation des droits utilisateurs, dans le cadre duquel il serait demandé à l'utilisateur d'entrer un mot de passe pour accéder à certains privilèges. Pour le site spécialisé Groklaw, l'idée n'est pas sans rappeler la célèbre commande sudo dont la mise au point remonte aux années 80.

Le brevet obtenu par Microsoft décrit en effet un système qui permet à un utilisateur d'obtenir l'élévation de ses droits. « Dans l'une des implémentations posibles ce système ou cette méthode présente à l'utilisateur une interface lui permettant de s'identifier comme détenteur d'un compte ayant le droit d'effectuer une action ». Cette fenêtre est censée s'ouvrir lorsque l'utilisateur essaie d'accomplir une action pour laquelle il ne détient pas un niveau de privilèges suffisant, explique encore le texte du brevet.

02592230-photo-brevet-microsoft-sudo-like.jpg

En environnement Unix, on utilise la commande sudo (substitute user do) pour obtenir temporairement des privilèges supérieurs à ceux qui sont normalement alloués au compte de l'utilisateur. Il convient alors d'entrer le mot de passe de son compte, pour pouvoir effectuer au sein du système certaines actions potentiellement sensibles (plus d'informations).

« Seigneur, seigneur, seigneur, ils n'éprouvent aucune honte. Il apparait que Microsoft vient juste de faire breveter sudo, dans une version personnalisée », s'indigne le site spécialisé Groklaw, très impliqué dans les problématiques liées à la propriété intellectuelle dans la sphère informatique.

Difficile, effectivement, de ne pas faire le rapprochement entre le concept déposé par Microsoft et la commande sudo. En y regardant de plus près, il apparait toutefois que Microsoft protège un dispositif plus précis, qui prévoit qu'une fenêtre surgisse pour demander un mot de passe à l'utilisateur avant exécution d'une commande susceptible d'entrainer des modifications du système (installation d'un logiciel par exemple), alors que sudo requiert une action préalable de l'utilisateur.

Les similitudes sont peut-être donc plus à chercher du côté de l'UAC (User Account Countrol). S'il fallait trouver un parallèle dans l'univers du logiciel libre, ce pourrait être PolicyKit.

Quoi qu'il en soit, l'affaire devrait attiser une nouvelle fois les polémiques autour des brevets logiciels. Cette idée d'une fenêtre d'alerte demandant un mot de passe à l'utilisateur n'est pas nouvelle, et se voit déjà utilisée dans de nombreux produits, libres ou propriétaires. Dès lors, le bureau américain des brevets a-t-il bien fait d'en accorder la paternité à Microsoft ?

02592228-photo-brevet-microsoft-sudo-like.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top