Microsoft : brevet sur une commande de type "sudo" ?

Au pays des détracteurs du concept de brevet logiciel, on voit rouge. Microsoft a en effet obtenu le 10 novembre dernier la validation, par le bureau américain des brevets (USPTO), d'une demande de dépôt visant à protéger un système d'élévation des droits utilisateurs, dans le cadre duquel il serait demandé à l'utilisateur d'entrer un mot de passe pour accéder à certains privilèges. Pour le site spécialisé Groklaw, l'idée n'est pas sans rappeler la célèbre commande sudo dont la mise au point remonte aux années 80.

Le brevet obtenu par Microsoft décrit en effet un système qui permet à un utilisateur d'obtenir l'élévation de ses droits. « Dans l'une des implémentations posibles ce système ou cette méthode présente à l'utilisateur une interface lui permettant de s'identifier comme détenteur d'un compte ayant le droit d'effectuer une action ». Cette fenêtre est censée s'ouvrir lorsque l'utilisateur essaie d'accomplir une action pour laquelle il ne détient pas un niveau de privilèges suffisant, explique encore le texte du brevet.

02592230-photo-brevet-microsoft-sudo-like.jpg

En environnement Unix, on utilise la commande sudo (substitute user do) pour obtenir temporairement des privilèges supérieurs à ceux qui sont normalement alloués au compte de l'utilisateur. Il convient alors d'entrer le mot de passe de son compte, pour pouvoir effectuer au sein du système certaines actions potentiellement sensibles (plus d'informations).

« Seigneur, seigneur, seigneur, ils n'éprouvent aucune honte. Il apparait que Microsoft vient juste de faire breveter sudo, dans une version personnalisée », s'indigne le site spécialisé Groklaw, très impliqué dans les problématiques liées à la propriété intellectuelle dans la sphère informatique.

Difficile, effectivement, de ne pas faire le rapprochement entre le concept déposé par Microsoft et la commande sudo. En y regardant de plus près, il apparait toutefois que Microsoft protège un dispositif plus précis, qui prévoit qu'une fenêtre surgisse pour demander un mot de passe à l'utilisateur avant exécution d'une commande susceptible d'entrainer des modifications du système (installation d'un logiciel par exemple), alors que sudo requiert une action préalable de l'utilisateur.

Les similitudes sont peut-être donc plus à chercher du côté de l'UAC (User Account Countrol). S'il fallait trouver un parallèle dans l'univers du logiciel libre, ce pourrait être PolicyKit.

Quoi qu'il en soit, l'affaire devrait attiser une nouvelle fois les polémiques autour des brevets logiciels. Cette idée d'une fenêtre d'alerte demandant un mot de passe à l'utilisateur n'est pas nouvelle, et se voit déjà utilisée dans de nombreux produits, libres ou propriétaires. Dès lors, le bureau américain des brevets a-t-il bien fait d'en accorder la paternité à Microsoft ?

02592228-photo-brevet-microsoft-sudo-like.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

CyberGhost VPN : une offre spéciale à mini prix à ne pas rater
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Haut de page